Tintin et le Mystère de La Toison d'or

Tintin et le Mystère de La Toison d'or
Réalisation Jean-Jacques Vierne
Scénario André Barret
Rémo Forlani
Acteurs principaux

Jean-Pierre Talbot
Georges Wilson
Georges Loriot
Demetrios Myrat

Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Aventure
Durée 99 minutes
Sortie 1961

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tintin et le Mystère de La Toison d'or est un film d'aventures franco-belge de Jean-Jacques Vierne, sorti en 1961.

C'est le premier film inspiré des Aventures de Tintin ; il s'appuie sur un scénario original et des acteurs réels.

Synopsis

Le capitaine Haddock reçoit une lettre annonçant la mort d'un vieil ami, Thémistocle Paparanic, qui lui laisse en héritage son navire : La Toison d'or. Alors qu'il va le voir à Istanbul avec Tintin et Milou, il découvre que La Toison d'or amarré à quai est un vieux cargo délabré et sans grande valeur. Anton Karabine, un mystérieux homme d'affaires, arrive sur le port en compagnie de plusieurs hommes et offre d'abord au capitaine 400 000 livres turques, puis 600 000 et plus tard 900 000 en insistant en échange du navire.

Intrigués par tant d'intérêt, Tintin et Haddock font des recherches sur les proches de Paparanic, pour apprendre que des années auparavant, lui et son équipage ont fait un coup d'État au Tétaragua (pays fictif d'Amérique latine inspiré du Nicaragua) et y ont occupé le pouvoir durant huit ou onze jours (selon les protagonistes…). Chassés du pays, Paparanic et ses acolytes vont s'enfuir avec l'or de la banque centrale.

Tintin et Haddock vont se retrouver confrontés à de nombreux gangsters qui leur tendent des pièges. Après la découverte par Haddock au dos d'une étiquette d'une bouteille d'alcool d'un plan indiquant le lieu où est immergé un coffre rempli de trésors, ils partent à sa recherche près d'une île. Tintin plonge et repêche un coffre. Karabine le vole et fuit en hélicoptère, mais celui-ci piloté par Tintin piège Karabine qui ouvre une trappe et le coffre tombe à la mer par 2 400 mètres de fond. Ils finiront par retrouver le trésor à bord du navire même : Tournesol découvre avec son pendule que la main courante formée par des barres recouvertes de peinture verte formant le bastingage est en or. Le coffre contenait en fait les barres en cuivre de l'ancien bastingage.

De retour à Moulinsart, le capitaine Haddock reçoit une médaille par la poste pour avoir retourné l'or au gouvernement du Tétaragua. Le film se termine sur une fanfare qui arrive dans la cour du château.

Fiche technique

  • Titre original : Tintin et le Mystère de La Toison d'or
  • Réalisation : Jean-Jacques Vierne
  • Scénario, adaptation et dialogues : André Barret et Rémo Forlani
  • Musique : André Popp
  • Décors : Marilène Aravantino, Philippe ancellin, Jean-Pierre Thévenet (crédité Pierre Thevenet)
  • Images : Raymond Lemoigne
  • Montage : Leonid Azar, assisté de Madeleine Bibollet
  • Son : Guy Villette
  • Assistant mise en scène : Pierre Lary
  • Script-girl : Suzanne Durrenberger
  • Vues sous-marines : Alain Boisnard
  • Ensemble des danseurs et musiciens folkloriques grecs panégyriques : Dora Stratou
  • Conseillers techniques : Jacques Lecoq, Guy Henri, Roger Arbus
  • Chefs maquilleurs : Serge Goffe
  • Assistant opérateur : Bernard Noisette & Jean-Claude Gailla
  • Administrateur : Henry Dutranno
  • Secrétaire de production : Jacqueline Choquet
  • Assistante de production : Chantal Rivière
  • Directeur de production : Michel Choquet
  • Production : Alliance de Productions Cinématographiques, Union Cinématographique de France et la Belgique
  • Effets spéciaux : LAX
  • Chef Electricien : Marcel Policard
  • Laboratoires Francy L.T.C (Saint Cloud)
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France
  • Langue : français
  • Tournage : Paris Studio Cinéma Western Electric (système sonorisation)
  • Format : Couleurs - 2,35:1panoramique ( - 35 mm)
  • Genre : Aventure, comédie, action
  • Durée : 99 minutes
  • Dates de sortie :

Distribution

Autour du film

  • Le tournage s'est déroulé en Turquie, en Grèce et au château de Villette à Condécourt. Près du Lavandou pour les vues sous-marines.
  • Le thème de la bande originale du film est très inspiré des premières notes de la polka (mouvement III) de la suite pour orchestre issue du ballet L'Âge d'or de Dmitri Chostakovitch.
  • Jean-Pierre Talbot ne s'est pas fait doubler pour les cascades, hormis pour la séquence avec l'hélicoptère et certaines vues sous-marines.
  • Plusieurs clins d'œil à différents albums sont présents dans le film :
    • Lorsque le capitaine Haddock lance des boulets en pierres dans les escaliers, il s'agit d'une référence à L'Île Noire.
    • Quand Tintin recherche le trésor, cela fait penser à l'album Le Trésor de Rackham le Rouge. De plus, le capitaine Haddock mentionne son aïeul François de Hadoque au cœur de l'intrigue de cet album et du précédent, Le Secret de la Licorne.
    • Il y a deux références à l'album Objectif Lune : Les Dupondt sont vêtus de costumes grecs après avoir fait libérer Tintin et Haddock et le professeur Tournesol utilise un cornet acoustique.
  • Le film a fait l'objet d'une adaptation phonographique de Remo Forlani, sous forme de disque microsillon de 25 cm édité par la maison de disques Véga.
  • Le film a été officiellement adapté dans un roman-photo paru aux éditions de Casterman (Les Aventures de Tintin au cinéma).
  • Les frères Gamonal qui interprètent Dupond et Dupont sont crédités « Incognito » dans le générique.
  • Le Château de Villette à Condécourt (Val-d'Oise) est utilisé pour représenter le château de Moulinsart du capitaine Haddock bien que le château de la bande dessinée soit en réalité inspiré du Château de Cheverny sans les ailes extérieures.

Bibliographie

  • Paul-Louis Thirard, Les Lettres françaises no 905, Editions L'Humanité, Paris, 14 décembre 1961, (ISSN 0024-1393)
  • Madeleine Garrigou-Lagrange, « Tintin et le mystère de la Toison d'Or », Téléciné no 101, Paris, Fédération des Loisirs et Culture Cinématographique (FLECC), janvier 1962, (ISSN 0049-3287)

Voir aussi

Liens externes