Neuville-sur-Ain

(Redirigé depuis Thol)
Neuville-sur-Ain
Neuville-sur-Ain
Vue du château de Thol à Neuville-sur-Ain.
Blason de Neuville-sur-Ain
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Nantua
Canton Pont-d'Ain
Intercommunalité Rives de l'Ain - Pays du Cerdon
Maire
Mandat
Thierry Dupuis
2014-2020
Code postal 01160
Code commune 01273
Démographie
Gentilé Neuvillois
Population
municipale
1 693 hab. (2015 en augmentation de 7,77 % par rapport à 2010)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 05′ 04″ nord, 5° 22′ 13″ est
Altitude Min. 242 m
Max. 427 m
Superficie 19,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 14.svg
Neuville-sur-Ain

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Neuville-sur-Ain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuville-sur-Ain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuville-sur-Ain
Liens
Site web neuvillesurain.fr

Neuville-sur-Ain est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie

La commune est située à six kilomètres de Pont-d'Ain, 23 kilomètres de Bourg-en-Bresse et a une altitude moyenne de 300 mètres avec un point culminant à 423 mètres. Neuville-sur-Ain est située à la pointe sud du Revermont et dans la partie la plus montagneuse du canton de Pont-d'Ain. Sa superficie est de 1 979 hectares.

C'est une commune « verte » avec 739 hectares de prés, 539 hectares de bois, 300 hectares de terres et de vignes en 1986.

Hydrographie

La rivière d'Ain qui la limite en partie, au levant, quitte alors les chaînons du Jura pour devenir une rivière de plaine. Le Suran aux nombreux méandres la traverse du nord au sud. Les deux vallées sont presque parallèles et enserrent une grande partie de la commune.

Relief et géologie

La plaine de Thol est constituée de dépôts fluvio-glaciaires (quaternaire) tandis que les parties rocheuses, essentiellement en bordure des deux vallées, se rattachent au jurassique (secondaire).

Voies de communication et transports

D'est en ouest, le territoire de Neuville-sur-Ain est parcouru par un tronçon de l'autoroute A40. Et la commune est desservie par les routes départementales RD 984 et RD 42, cette dernière la traversant nord-sud en suivant approximativement le tracé d'une ancienne voie romaine reliant Lyon à la Germanie.

Communes limitrophes

Urbanisme

On compte huit hameaux, à savoir Arthurieux, Châteauvieux, Fromente, Planche, Rappes, Résignel, Saint-André et Thol. Le bourg de Neuville se compose lui-même de deux quartiers : Neuville-le-Haut, ou la ville, regroupée autour de l'église et du centre mairie, école, salle des fêtes. Le port, dont bien sûr, l'existence et le développement ont été étroitement liés à la rivière d'Ain, quartier auquel on peut rattacher les quelques maisons sous les « tilleuls » et de Bosseron, ces dernières situées en bordure de la D.984.

Toponymie

Les graphies anciennes de la commune sont Novilla en 1250, Noville-sus-Ayns en 1563, puis Neuville-sur-Ain à partir de 1650.

Histoire

En 1790, le hameau de Thol devient commune distincte en l'an V (1796-1797)[1].

Le , le hameau de Bosseron appartenant à Poncin est rattaché à la commune[1].

Politique et administration

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Années 1860   Victor Amédé Peillat[2]   Propriétaire
Un des trente-six jurés lors du procès Dumollard
1945 1950 François Écuyer (1879-1950)[3] PCF instituteur
juin 1995 mars 2001 Paul Derrier    
mars 2001 en cours
(au 30 avril 2014)
Thierry Dupuis DVG Cadre, Président de la Communauté de Communes
Les données manquantes sont à compléter.

Neuville sur Ain est membre de la communauté de communes des Rives de l'Ain - Pays du Cerdon.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2015, la commune comptait 1 693 habitants[Note 1], en augmentation de 7,77 % par rapport à 2010 (Ain : +6,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 374 1 199 1 373 1 269 1 414 1 445 1 492 1 515 1 522
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 444 1 374 1 446 1 476 1 503 1 488 1 439 1 376 1 363
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 351 1 293 1 200 986 957 964 932 1 012 901
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
1 469 932 979 945 1 151 1 236 1 449 1 592 1 693
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Église Saint-Martin.

Héraldique

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.


Armes de Neuville-sur-Ain

La commune de Neuville-sur-Ain porte :

De gueules à la croix d'argent chargée d'un pont de deux arches d'azur, cantonnée de quatre tours d'or ouvertes et ajourées du champ, maçonnées de sable[9].

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Voir la catégorie : Neuville-sur-Ain.

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. a et b Présentation de Neuville-sur-Ain, sur ain-genealogie.fr.
  2. Rémi Cuisinier, Dumollard, L'assassin des bonnes, La Taillanderie, , 223 p. (ISBN 2-876293-89-7), p. 125.
  3. maitron-en-ligne.univ-paris1.fr.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. Alain Kersuzan, Défendre la Bresse et le Bugey - Les châteaux savoyards dans la guerre contre le Dauphiné (1282 - 1355), collection Histoire et Archéologie médiévales n°14, Presses universitaires de Lyon, Lyon, 2005, (ISBN 272970762X), p. 23.
  9. Armes de Neuville-sur-Ain, sur labanquedublason2.com