Thiemo de Bakker

Thiemo de Bakker
image illustrative de l’article Thiemo de Bakker
Thiemo de Bakker en 2013.
Carrière professionnelle
2006
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Naissance (29 ans)
Drapeau : Pays-Bas La Haye
Taille 1,93 m (6 4)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneurs Remko de Rijke
Huib Troost
Gains en tournois 1 753 596 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 40e (19/07/2010)
En double
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 115e (10/02/2014)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64 1/16 1/16 1/16
Double - 1/32 1/16 -

Thiemo Carsten Jannick de Bakker, né le à La Haye, est un joueur de tennis néerlandais, professionnel depuis 2006.

Jamais titré sur le circuit ATP, il a réalisé ses meilleurs résultats en 2010 en arrivant notamment en demi-finale de l'Open de Barcelone et de New Haven, peu après avoir atteint son meilleur classement ATP, une 40e place.

Carrière

Grand espoir du tennis néerlandais, il devient champion d'Europe en 2005 en battant en finale le français Alexandre Sidorenko. En 2006, il est sacré Champion du monde junior grâce à des victoires acquises à Mexico, San José, Melbourne, Santa Croce, Roehampton et Wimbledon. Il conclu sa saison avec un total impressionnant de 43 victoires pour 3 défaites.

2009 : victoires sur le circuit Challenger

En 2009, sorti des qualifications, Thiemo de Bakker est défait par son compatriote Jesse Huta Galung en finale du tournoi de Caltanissetta. Il remporte en revanche son premier titre à Tampere puis trois autres au cours de la saison.

En Coupe Davis, contre l'équipe de France, le Néerlandais gagne son premier match face à Gaël Monfils, mais perd contre Jo-Wilfried Tsonga en quatre sets.

2010 : premiers succès sur le circuit ATP

À l'Open de Chennai, Thiemo de Bakker arrive pour la première fois de sa carrière jusqu'aux quarts de finale d'un tournoi ATP après des victoires face à Rajeev Ram, puis son compatriote Robin Haase. Il se fait éliminer par Janko Tipsarević. Il perd ensuite au premier tour à l'Open d'Australie contre Andy Roddick, mais il parvient à atteindre le second tour du Tournoi de Rotterdam, où il s'incline devant Gaël Monfils. Lors de la tournée américaine, il accède au 3e tour à Indian Wells et le second à Miami.

Lors de l'Open de Barcelone, classé ATP 500 Series, le Néerlandais se qualifie pour les quarts de finale après avoir battu Juan Carlos Ferrero (7-62, 3-6, 7-64), et accède aux demi-finales en s'imposant devant le Français Jo-Wilfried Tsonga, 10e mondial (6-4, 3-6, 6-3). Il est finalement défait par Robin Söderling. Grâce au bon parcours, il entre dans le top 50 le . Il réalise un très bon Roland-Garros, en atteignant le 3e tour, battant au passage la tête de série numéro 32, Guillermo García-López. Il enchaîne avec le tournoi de Wimbledon, où il atteint là aussi le 3e tour, éliminé par Paul-Henri Mathieu après avoir écarté John Isner en seulement 1 h 14 (6-0, 6-3, 6-2). Il est de nouveau seizième de finaliste lors de l'US Open. Il s'agit de ses dernières victoires en Grand Chelem.

Depuis 2011

Plusieurs blessures et une hygiène de vie déplorable (alcool, jeux d'argent) viennent perturber sa carrière dès 2011[1]. Il ne remporte en effet cette année-là que deux matchs dans des tournois ATP. Retombé au-delà de la 200e place, il parvient à se reprendre en disputant des épreuves du circuit secondaire, remportant notamment 5 tournois dont 3 Challenger en 2012. En 2013, il joue son unique finale ATP en double à Rotterdam avec Jesse Huta Galung. Il refait également parler de lui à l'occasion du tournoi de Båstad puisqu'il élimine Tomas Berdych, n°6 mondial, en quart de finale avant de s'incliner contre Carlos Berlocq.

En 2014, il sort des qualifications et atteint le 3e tour à Miami où il s'incline contre Roger Federer. Fin 2015, il s'adjuge consécutivement deux tournois à Las Vegas et Monterrey et réintègre brièvement le top 100. Blessé à la cheville fin 2016, sa saison 2017 est également marquée par une blessure au dos.

En 2018, il refait parler de lui lorsque les Pays-Bas parviennent à réintégrer le Groupe mondial de la Coupe Davis. Il bat pour son premier match Adrian Mannarino en trois sets (7-64, 6-3, 6-3)[2]

Il a remporté 10 tournois Challenger en simple durant sa carrière : Tampere, Vigo, San Sebastián et Brașov en 2009, Bercuit, Alphen-sur-le-Rhin et San Juan en 2012, Santiago en 2014 et Las Vegas et Monterrey en 2015.

Palmarès

Titre en double messieurs

Aucun

Finale en double messieurs

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 11-02-2013 Drapeau : Pays-Bas ABN AMRO World Tennis Tournament
 Rotterdam
ATP 500 1 267 875  Dur (int.) Drapeau : Suède Robert Lindstedt
Drapeau : Serbie Nenad Zimonjić
Drapeau : Pays-Bas Jesse Huta Galung 5-7, 6-3, [10-8] Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem

En simple

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2007 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Wayne Arthurs
2008
2009
2010 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Andy Roddick 3e tour (1/16) Drapeau : France J.-W. Tsonga 3e tour (1/16) Drapeau : France P.-H. Mathieu 3e tour (1/16) Drapeau : Suède Robin Söderling
2011 1er tour (1/64) Drapeau : France Gaël Monfils 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie Novak Djokovic 1er tour (1/64) Drapeau : Tunisie Malek Jaziri
2012
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse S. Wawrinka 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis James Blake 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Pablo Andújar
2016 1er tour (1/64) Drapeau : Croatie Marin Čilić 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne G. García-López

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2010 1er tour (1/32)
Drapeau : Pays-Bas R. Wassen
Drapeau : Pologne Łukasz Kubot
Drapeau : Autriche O. Marach
2e tour (1/16)
Drapeau : Pays-Bas Robin Haase
Drapeau : Thaïlande Sa. Ratiwatana
Drapeau : Thaïlande So. Ratiwatana

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Madrid[3] Canada Cincinnati Shanghai Paris
2010 3e tour
Drapeau : États-Unis A. Roddick
2e tour
Drapeau : République tchèque T. Berdych
2e tour
Drapeau : Espagne R. Nadal
1er tour
Drapeau : Serbie V. Troicki
2e tour
Drapeau : France G. Monfils
2e tour
Drapeau : États-Unis A. Roddick
2e tour
Drapeau : Argentine Juan Mónaco
1er tour
Drapeau : Colombie S. Giraldo
2011 1er tour
Drapeau : Allemagne Be. Becker
1er tour
Drapeau : Italie F. Volandri
2e tour
Drapeau : Espagne G. García
2012
2013 1er tour
Drapeau : Argentine H. Zeballos
2014 3e tour
Drapeau : Suisse R. Federer
2015 1er tour
Drapeau : Finlande J. Nieminen
2016 2e tour
Drapeau : États-Unis Sam Querrey

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références

  1. La terrible descente aux enfers de Thiemo de Bakker, sur tennismag.com, 2 février 2018
  2. Adrian Mannarino battu par Thiemo de Bakker : la France menée 1 à 0 par les Pays-Bas, sur Eurosport, 2 février 2018
  3. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Madrid a changé au cours des ans.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes