The Rain (série télévisée)

The Rain

Type de série série télévisée
Genre science-fiction post-apocalyptique
Création Jannik Tai Mosholt
Esben Toft Jacobsen
Christian Potalivo
Production Miso Film
Acteurs principaux Alba August
Lucas Lynggaard Tønnesen
Mikkel Boe Følsgaard
Musique Av Av Av
Pays d'origine Drapeau du Danemark Danemark[1],[2]
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 8
Durée 35-48 minutes
Diff. originale – en production
Site web https://www.netflix.com/therain

The Rain est une série télévisée de science-fiction post-apocalyptique danoise[1],[2] en huit épisodes de 45 minutes créée par Jannik Tai Mosholt, Esben Toft Jacobsen et Christian Potalivo, diffusée le sur Netflix.

Synopsis

Le monde que nous connaissons n'existe plus. Six ans après qu'un virus brutal véhiculé par la pluie a décimé presque toute la population de Scandinavie, un frère et une sœur rescapés découvrent en quittant la sécurité de leur bunker qu'il ne reste plus aucun vestige de la civilisation. Bientôt, ils se joignent à un autre groupe de jeunes survivants et se lancent dans une aventure dangereuse qui leur fera parcourir tout le pays en quête d'une trace de vie.

Distribution

Acteurs principaux

Anciens acteurs principaux

  • Angela Bundalovic  (VF : Laura Felpin) : Beatrice (saison 1)

Acteurs récurrents

Production

Développement et genèse

Distribution de rôles

Tournage

Le tournage de la première saison débute en au Danemark et en Suède[3].

Fiche technique

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : The Rain
  • Création : Jannik Tai Mosholt, Esben Toft Jacobsen et Christian Potalivo
  • Réalisation : Kenneth Kainz et Natasha Arthy
  • Scénario : Jannik Tai Mosholt, Lasse Kyed Rasmussen, Marie Østerbye, Poul Berg et Mette Heeno[4]
  • Direction artistique : M. Wan Sputnick
  • Décors : Mathias Hassing
  • Costumes : Louize Nissen
  • Photographie : Rasmus Heise et Jesper Tøffner
  • Son : Eddie Simonsen[4]
  • Montage : Marlene Billie Andreasen, Benjamin Binderup, Morten Egholm, Esben Bay Grundsø et My Thordal
  • Casting : Tanja Grunwald
  • Musique : Av Av Av
  • Production : Christian Potalivo
  • Société de production : Miso Film
  • Société de distribution : Netflix
  • Pays d'origine : Drapeau du Danemark Danemark[1],[2]
  • Langue originale : danois et suédois
  • Format : couleur
  • Genre : science-fiction post-apocalyptique
  • Nombre de saisons : 1
  • Nombre d'épisodes : 8
  • Durée : 35-48 minutes
  • Dates de première diffusion :

Épisodes

  1. Restez à l’abri
    • Un virus mortel répandu par la pluie force Simone, son frère Rasmus et leurs parents à se réfugier dans un bunker souterrain équipé. Le père, Dr Frederik Andersen, est scientifique et travaille pour Apollon, l'entreprise qui a construit les bunkers. Il laisse les enfants avec leur mère dans le bunker, en leur disant qu'il va revenir. Avant de partir, il ordonne à Simone de protéger Rasmus car il est la clé pour guérir le virus. En entendant quelqu'un tenter d'entrer dans le bunker, Simone ouvre la porte, persuadée qu'il s'agit de son père. Sa mère, consciente que ce n'est pas Frederick et que sa famille sera infectée si quelqu'un entre, cours hors du bunker et repousse l'inconnu avant qu'il n'entre. Elle est exposée au virus et meurt rapidement, laissant Simone et Rasmus seuls. D'abord, les enfants réussissent à établir un contact avec quelqu'un par radio, mais la communication est interrompue. Simone a des flashbacks de ses parents se disputant pour savoir s'ils devaient traiter la maladie de Rasmus avec un virus. Six années passent. La réserve de nourriture diminue. Rasmus veut partir. Simone accepte, mais sort la première avec une combinaison anti-contagion pendant que Rasmus dort et ne trouve que des ruines. Plus tard, de retour au bunker, l'alarme du contrôle d'air s'allume, indiquant que l'oxygène s'appauvrit. Lorsque Simone et Rasmus ouvrent la trappe pour s'échapper, ils sont mis en joue par d'autres survivants qui avaient couverts les aération pour forcer les enfants à sortir.
  2. Ne vous séparez pas
    • Simone montre à Martin, le leader du groupe, la carte des autres bunker et leur promet de la nourriture. Puis elle détruit la carte, les forçant à la garder en vie pour la trouver. Dans un flashback, Martin était un soldat chargé de tenir la ligne de quarantaine au début du virus. Incapable de tirer sur une femme qui marchait sur l'autoroute en tenant un enfant, Martin la laisse passer le point de contrôle. Plus tard, il trouve sa patrouille morte, infectée par la femme. Dans le présent, le groupe rencontre deux hommes appelés les "Étrangers" et qui chassent les survivants. Martin et Patrick (un autre membre du groupe) tuent les hommes. Pendant le voyage, ils luttent pour survivre tout en s'accrochant à leur humanité. Ils finissent par arriver à un autre bunker. Simone trouve le téléphone de son père et apprend, grâce à des informations trouvées dans l'appareil, que son père est vraisemblablement partie aux quartiers généraux d'Apollon en Suède. Simone explique à Martin qu'elle et Rasmus vont retrouver leur père.
  3. Évitez la ville
    • Simone et Rasmus s’aventurent dans la ville de Copenhague pendant leur voyage vers la Suède. Ils sont bientôt rejoints par Beatrice, Lea, et Jean. Lea croit que la quête de Simone représente un espoir et appelle Simone « leur étoile du berger ». Émotionnellement lié à Beatrice, Martin finit par les suivre avec un Patrick frustré. Séparés, chacun cherche un abri pendant une tempête de pluie. Simone aide un jeune enfant, mais découvre par la suite qu’il est attaqué et tué par un groupe de charognards désespérés et affamés. Beatrice et Rasmus trouve refuge dans une maison huppée, Beatrice expliquant qu’elle y est née. Martin et Patrick se réfugient dans un bus. En jouant avec un appareil trouvé sur un “étranger” mort, ils trouvent une carte dans l’appareil activé. Le groupe de Martin se réunit après la tempête ; mais un charognard les suit et prend Rasmus en otage. Il menace de lui trancher la gorge si le groupe ne lui donne pas sa réserve de nourriture. Martin et Patrick arrivent et le charognard poignarde Rasmus avant de s’échapper avec un sac de nourriture. Le groupe arrive à un troisième bunker mais le trouve vide. Dans un flashback, Beatrice dit à Martin une histoire à propos de sa maison de famille, une histoire qu’elle a racontée à Rasmus) propos d’une autre maison, révélant ainsi qu’elle n’est pas honnête. Dans le présent, Martin montre à Simone la carte et ils parviennent à déterminer qu’il s’agit d’une zone de quarantaine. Comme la carte indique la présence d’un mur au nord, Martin conclut que la propagation du virus a été stoppée. Ils doivent aller au mur.
  4. Ne faites confiance à personne
    • Rasmus est incapable de marcher depuis sa blessure. Simone et le groupe planifient le vol d’un véhicule appartenant aux “étrangers”. Le groupe réussit à intercepter une patrouille. Pendant que Martin les interroge, Jean remarque un serpent tatoué sur l’un des hommes et se souvient d’un souvenir que le hante. Il pousse Martin à tuer les hommes avec le soutien de Patrick. Martin semble le faire, ce qui bouleverse Simone. En flashback, Jean reste avec une gentille famille pendant les premiers jours de la propagation du virus. Un jour, une patrouille de quarantaine arrive et un groupe d’étrangers ordonne au père de famille de les suivre. Alors qu’il refuse, il est tué par un homme avec un tatouage de serpent et la mère est emmenée. En essayant de faire taire la petite fille du couple pour qu’ils ne soient pas repérés, Jean l’étouffe accidentellement. Après le départ des étrangers, Jean enterre la famille et rencontre Beatrice et Lea. Dans le présent, le groupe se dirige vers le nord et rencontre un docteur qui opère la blessure de Rasmus. Après que Simone ait révélé qui est leur père, le docteur leur dit qu’elle aussi travaillait pour Apollon. Le docteur les piège à l’écart du groupe, dans son propre bunker et confesse qu’elle rend le Dr Andersen, leur père, responsable de la mort de ses enfants. Elle tente d’injecter à Rasmus un poison mortel. Les étrangers arrivent et voyant l’homme au tatouage, Jean lui tire dans la tête puis se fait capturer par les autres étrangers. Les autres s’enfuient dans le bunker. Patrick entre seul et tire sur le docteur déclarant que les choses seraient gérées ainsi désormais. Plus tard, Patrick demande à Martin pourquoi il écoute Simone et pas lui. Martin dit à Patrick qu’il a fait le choix de ne pas aider Jean et qu’il est en partie responsable de son destin. Patrick éclate en sanglots. Le groupe trouve un abri pour la nuit alors que la pluie se remet à tomber.
  5. Gardez l’espoir
    • Perdus dans les bois, les survivants tombent sur un manoir et sont invités à rester. Martin se méfie des résidents qui semble appartenir à un culte. Les autres profitent des installations en particuliers les douches, la nourriture et les vêtements propres. On leur demande d’oublier leur passé et de vivre dans le présent. Dans un flashback, Lea, une fervente chrétienne, va à une fête d’adolescents contre l’avis de sa mère. Ses camarades droguent son verre et le comportement de Lea en état d’ébriété est filmé et partagé. Sa mère voit la vidéo, qui est devenue viral, et renie Lea. Toujours dans la maison, Lea prie Dieu de la sauver et quelques instants plus tard, la pluie commence à tomber. Ses camarades, qui s’étaient rassemblés dehors, meurent tous. La mère de Lea, après avoir changé d’avis et décidé d’aller chercher Lea, sort dehors sous la pluie et meurt à son tour. Dans le présent, Lea se lie à une vieille femme, Karen, qui lui apprend à abandonner la culpabilité qu’elle porte. Simone découvre qu’un employé d’Apollon réside dans le manoir et cherche des informations auprès de lui. Cette nuit-là, les résidents sont invités à une « cérémonie » mensuelle. On découvre que chaque mois, un membre est choisi au hasard pour mourir et être mangé lors de la cérémonie suivante, lui permettant de ne faire qu’un avec le groupe. Lea est choisie mais Karen prend sa place et les survivants sont autorisés à partir. L’employé d’Apollon n’ayant pas laissé son passé derrière lui est forcé à quitter le manoir. Lorsqu’il rattrape les survivants, il leur dit qu’Apollon est responsable de la fin du monde avant de s’injecter le virus et de mourir. Simone récupère la seringue et le groupe se remet en route dans la nuit
  6. Connaissez vos amis
    • Alors que le groupe doit rejoindre un autre bunker, Rasmus refuse de les suivre à cause de la douleur, Béatrice se porte volontaire pour rester à ses côtés. Martin, Patrick, Léa et Simone rejoignent donc un nouveaux bunker. À l’intérieur Patrick va découvrir une vidéo qui montre le père de Simone effectuer des essais médicaux sur des familles à l’intérieur de celui-ci. Simone refusent de croire que sont père est à l’origine de ces morts. Pendant ce temps Patrick se soûle suite à la conversation qu’il a eu avec Martin qui lui dit qu’il n’étaient pas amis. Pendant ce temps, Rasmus et Béatrice font de plus en plus connaissance ils vont même jusqu’à danser dans le chalet pendant la pluie mais lors de cette dans e vertige reçoit une goutte d’eau passer à travers la toiture. Elle panique à l’idée de mourir, Rasmus l’embrasse alors pour qu’ils luttent ensemble après cela Rasmus et Béatrice auront une relation sexuelle. Au bunker, Patrick rejoint Simone et discute sur le rôle qu’il joue dans l’équipe. Simone le rassure mais Patrick essaye de l’embrasser, elle le rejette et il fini par la pousser sous la pluie. Il appelle donc Martin pour qu’il l’abatte mais Léa s’interpose finalement elle rentrerons en quarantaine dans le bunker. Par la suite Martin va leur ouvrir la porte après que Patrick ait avoué la vérité, puis se met lui-même sous la pluie vite rejoint par Simone et Léa c’est grâce a cela qu’ils découvriront que la pluie n’ait pas toujours dangereuse. Simone et Martin s’embrasse. Martin met dehors Patrick qui essaiera de trouver refuge auprès de Rasmus mais il va tomber sur Rasmus portant le corps sans vie de Béatrice il le fuira et tombera sur les étrangers. Rasmus emmène le corps au bunker.
  7. Ne parlez pas aux inconnus
    • Une bande d'étrangers armés torture Patrick pour lui soutirer des informations. Patrick parle du bunker où sont Simone, Lea et Martin et de Martin qui a été infecté par Beatrice. Pendant ce temps, Rasmus arrive au bunker en portant le corps de Beatrice. Dans la salle de quarantaine du bunker, Rasmus commence à s'effondrer et refuse de quitter Beatrice. Il finit par la laisser mais contacte les étrangers et se laisse capturer. Dans un flashback, Sten, le responsable d'Apollon briefe les étrangers sur leur mission et leur révèle qu'ils ont ingéré le virus et qu'il sera déclenché s'ils quittent la zone avant d'avoir trouvé le survivant immunisé. Comme les survivants, les étrangers sont piégés. Dans le présent, le leader des étrangers, Thomas, pense que Rasmus est celui qu'ils cherchent. Après avoir enterré Beatrice, Simone, Martin et Lea capturent un étranger. Ils essaient de l'échanger contre Rasmus mais Rasmus, déprimé, prend la seringue avec le virus et se l'injecte. Cependant, il ne meurt pas. Martin se réconcilie avec Patrick et le libère. Tout le monde part aux quartiers généraux d'Apollon, espérant que Rasmus est le remède. Alors qu'ils partent, un étranger embrasse Rasmus sur le front pour lui souhaiter bonne chance. Il meurt du virus peu de temps après le départ du groupe.
  8. Fiez-vous à votre intuition
    • En arrivant au quartier général d'Apollon, le groupe est séparé. Rasmus et Simone retrouvent leur père pendant que Martin, Patrick et Lea attendent dans un bunker. Ils y retrouvent Jean, ce qui ravit Lea. Le père de Simone, Dr Andersen, lui dit qu'ils doivent partir. Pour obtenir l'antidote, ils ont besoin d'accéder au cerveau de Rasmus et à sa moelle épinière ce qui le tuerait. Dans un flashback, Dr Andersen ment à lies Apollon, prétendant que ses enfants sont morts afin de les sauver. Dr Andersen a exposé des personnes au virus afin de trouver un remplaçant à Rasmus et a tué un collègue qui a découvert le mensonge. Dans le présent, un docteur prélevant un échantillon sur Rasmus se fait infecter et meurt. Dr Andersen réalise que le virus a muté et que Rasmus est un porteur qui doit être arrêté pour sauver le monde. Alors que le labo est mis en quarantaine, Lea, Jean, Martin et Patrick retrouvent Simone et Rasmus et se préparent à fuir. Cependant, Dr Andersen tire sur Martin en tentant d'empêcher le groupe de partir avec Rasmus. Patrick arrive avec un véhicule volé et le groupe atteint le mur. Les étrangers bloquent le passage et Thomas leur explique que les compléments alimentaires que Jean, Lea, Martin et Patrick ont pris étaient le virus non-activé. Ils ne peuvent pas partie contrairement à Simone et Rasmus. Le groupe les encourage à partir. Mais Simone ne supporte pas de laisser ses amis. Le groupe s'éloigne du mur. Thomas dit à Simone qu'il va les poursuivre. Dans la dernière scène, Sten fait un discours commercial à un groupe d'investisseurs dans lequel il explique que le virus peut être contrôlé et utilisé comme arme .

Univers de la série

Personnages

Accueil

Audiences

Accueil critique

Saison Critique
Rotten Tomatoes[5] Metacritic[6]
1 7,11/10 (26 critiques) 65/100 (7 critiques)

Charles Martin de Première la dépeint « un suspense magistralement écrit, et exécuté avec beaucoup de maîtrise par nos amis Scandinaves, décidément très doués pour travailler le petit écran à toutes les sauces. (…) Dans ses décors désolés impressionnants, et portée par des personnages sobres et attachants, cette première série de genre estampillée Netflix enquille les twists et les mystères à un rythme exaltant »[7]. Audrey Kucinskas de L'Express la décrit comme « efficace et angoissant, et malgré un thème qui peut sembler éculé, (…). La série danoise est aussi un savant mélange d'excellentes oeuvres post-apocalyptiques, telles que 28 jours plus tard de Danny Boyle, la saga culte The Walking Dead, ou encore la récente série allemande Dark signée Netflix »[8].

Bruno Deruisseau des Inrockuptibles va plus loin, négativement parlant, avec ce « premier aperçu décevant de The Rain, série postapocalyptique made in Danemark. Prévisibilité confondante, mollesse du récit, de la direction artistique… Le spectateur survivra-t-il à ce show survivaliste ? »[9].

Notes et références

  1. a, b et c (en) Colette Lilford, « The Rain », sur Netflix Media Center (consulté le 4 mai 2018).
  2. a, b et c (en) Melisa Eyiakka, « ’The Rain’, Netflix’s first danish original series starts production in Denmark », sur Netflix Media Center, (consulté le 4 mai 2018).
  3. (en) Brad Miska, « Netflix’s “The Rain” Wipes Out the World », sur Bloody Disgusting, (consulté le 4 mai 2018).
  4. a et b (en) « The Rain », sur Miso Film (consulté le 4 mai 2018).
  5. (en) « The Rain », sur rottentomatoes.com (consulté le 15 mai 2018).
  6. (en) « The Rain », sur metacritic.com (consulté le 15 mai 2018).
  7. Charles Martin, « The Rain éclabousse Séries Mania 2018 par sa puissance visuelle », sur Première, (consulté le 4 mai 2018).
  8. Audrey Kucinskas, « Après "The Rain", les zombies », sur L'Express, (consulté le 4 mai 2018).
  9. Bruno Deruisseau, « Pourquoi la série danoise “The Rain” n’a pas plu », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 4 mai 2018).

Liens externes