Thadée Cisowski

Thadée Cisowski
Image illustrative de l’article Thadée Cisowski
Thadée Cisowski en 1955.
Biographie
Nom Tadeusz Cisowski
Nationalité Français
Naissance
Lieu Łasków (Pologne)
Décès (à 78 ans)
Lieu Mâcon (France)
Taille 1,75 m (5 9)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
?-1947Drapeau : France US Piennes
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1947-1952Drapeau : France FC Metz
1952-1960Drapeau : France RC Paris
1960-1961Drapeau : France US Valenciennes-Anzin
1961-1962Drapeau : France FC Nantes
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1951-1958Drapeau : France France A13 (11)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Tadeusz Cisowski, dit Thadée Cisowski (né le 16 février 1927 à Łasków, en Pologne - mort le 24 février 2005 à Mâcon), était un footballeur français d'origine polonaise, qui fut l'un des avant-centres les plus redoutés des défenseurs dans les années 1950, et qui reste — avec 206 buts marqués — l'un des meilleurs buteurs de tous les temps du championnat de France de première division.

Avec 22 hat-tricks réalisés en Ligue 1, il est le joueur ayant inscrit le plus de coups du chapeau de l’histoire du championnat de France de première division (devant Hervé Revelli qui en compte 14).

Il est également le dernier joueur à avoir inscrit un quintuplé en équipe de France : c'était le 11 novembre 1956, au stade olympique de Colombes, devant 46 000 spectateurs, pour un match de qualification à la Coupe du monde 1958, opposant la France à la Belgique (score final : 6-3)[1].

Biographie

Thadée Cisowski dans les années 1950.

D'origine polonaise et mineur à 14 ans comme Raymond Kopa, « Ciso » descendait tous les jours à la mine avec ses frères. Le dimanche, il assurait pour eux le spectacle à la pointe de l'attaque de l'US Piennes en Meurthe-et-Moselle, aux côtés de Roger Piantoni. Il part ensuite dévoiler son art du but au FC Metz où il marque 45 buts en 4 saisons. Mais c'est dans la capitale, au Racing, qu'il s'impose comme l'un des avant-centres les plus complets de l'après-guerre en terminant meilleur buteur en 1956, 1957, 1959 et dauphin de Just Fontaine en 1960. S'il profite du style de jeu très offensif du Racing, son sens du but est remarquable tout comme sa puissance de frappe. Pour l'arrêter, les défenseurs adverses usent de tous les moyens, surtout des tacles ravageurs. Au total, ses nombreuses blessures dont deux fractures de la jambe, ont amputé Cisowski d'une bonne partie de sa carrière, ce qui ne l'empêcha pas, avec 206 buts, d'être aujourd'hui encore classé cinquième meilleur buteur de D1 de tous les temps, derrière Delio Onnis (299), Bernard Lacombe (255), Hervé Revelli (216) et Roger Courtois (210).

La carrière internationale de Cisowski, écourtée par les blessures (il ne compte que 13 sélections mais tout de même 11 buts), est marquée par le match opposant la France à la Belgique le 11 novembre 1956 (6-3) en phase qualificative pour la Coupe du monde 1958. Au stade du Racing, où il s'entraîne depuis 4 ans, Thadée Cisowski va réaliser un quintuplé, le deuxième dans l'histoire de l'équipe de France après celui d'Eugène Maës en 1913.

Carrière

Palmarès

Annexes

Article connexe

Bibliographie

  • Voir sa biographie détaillée au sein de l'ouvrage de Bertrand Munier : "Lorraine Etoiles du Sport" (Éditions Serpenoise 2008)

Notes et références

Liens externes