Thérouanne (rivière)

la Thérouanne
Illustration
La Thérouanne à Douy-la-Ramée.
Caractéristiques
Longueur 23,3 km
Bassin 167 km2
Bassin collecteur la Seine
Débit moyen 0,601 m3/s (Congis-sur-Thérouanne
(Gué-à-Tresmes))
Régime pluvial océanique
Cours
Confluence la Marne
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

Sources : SANDRE et Géoportail

La Thérouanne est une petite rivière française, affluent de la Marne en rive droite, et qui coule dans le département de Seine-et-Marne dans la région située au nord de la ville de Meaux.

Géographie

La longueur de son cours d'eau est de 23,3 km[1]. La Thérouanne prend naissance sur le territoire de la commune de Saint-Pathus, à la limite du département de l'Oise, et se dirige généralement vers le sud-est, en direction du cours inférieur de l'Ourcq. Elle baigne successivement les localités d'Oissery, de Forfry, puis d'Étrépilly. Arrivée à Congis-sur-Thérouanne, elle oblique brusquement vers l'ouest et conflue avec la Marne sur le territoire de cette même localité.

Communes traversées

La Thérouanne traverse ou longe successivement les communes suivantes :

Toutes sont situées dans le département de Seine-et-Marne.

Hydrologie

Le module de la rivière a été observé pendant une période de 40 ans (1969-2008), à Congis-sur-Thérouanne, localité du département de Seine-et-Marne, située peu avant son confluent avec la Marne[2]. Le bassin versant de la rivière est de 167 km2.

Le module de la rivière à Congis-sur-Thérouanne est de 0,601 m3/s.

La Thérouanne présente des fluctuations saisonnières de débit fort peu importantes, avec des hautes eaux d'hiver portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 0,69 et 0,84 m3/s, de janvier à avril inclus (maximum en janvier), et des basses eaux d'été de juin à septembre, avec une baisse du débit moyen mensuel allant jusque 0,43 m3/s aux mois d'août et de septembre (430 litres par seconde), ce qui reste cependant très consistant et presque abondant.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Congis-sur-Thérouanne
(données calculées sur 40 ans)

Le VCN3 peut chuter jusque 0,220 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 220 litres par seconde, ce qui est très loin d'être sévère.

D'autre part les crues sont fort peu importantes. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 2,2 et 3,2 m3/s. Le QIX 10 vaut 3,9 m3/s, tandis que le QIX 20 se monte à 4,5 m3/s et le QIX 50 à 5,4 m3/s.

Le débit instantané maximal enregistré à Congis-sur-Thérouanne a été de 11,2 m3/s le 10 juillet 2000, tandis que la valeur journalière maximale était de 7,69 m3/s le 23 mars 2001. En comparant le premier de ces chiffres aux valeurs des différents QIX de la rivière, il apparaît que cette crue était largement supérieure à la crue cinquantennale définie par le QIX 50. Sans doute était-elle centennale ou vraisemblablement bien plus que cela, mais dans tous les cas tout à fait exceptionnelle.

La Thérouanne est une rivière fort peu abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin est de 114 millimètres annuellement, ce qui est médiocre, très nettement inférieur à la moyenne d'ensemble de la France, mais également à celle de l'ensemble du bassin versant de la Seine (230 à 240 millimètres). Le débit spécifique (ou Qsp) se monte en conséquence à un petit 3,6 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Patrimoine - Tourisme

  • Saint-Pathus : la localité possède une superbe petite église construite en style roman et considérée comme l'un des bijoux de la Seine-et-Marne. Elle date du XIIe siècle.

Notes et références

Articles connexes