Théorie du comportement planifié

La Théorie du Comportement Planifié (TCP)[1] a été proposée par Icek Ajzen comme une amélioration de la théorie de l'action raisonnée[2] qu'il avait déjà développée en collaboration avec Martin Fishbein. La TCP vise à expliquer ou infléchir les comportements à partir de questions comme leur lien avec les attitudes, le sentiment d’auto-efficacité et les normes sociales.

Diagramme de la TCP
La théorie du comportement planifié (TPB) d'après Azjen 1991 (p 182)

Contenu de la théorie

Elle postule que le comportement humain, pour être effectif, doit d’abord être décidé/planifié, d’où le nom de théorie du comportement planifié. De plus pour être décidé, trois types de facteurs sont nécessaires :

  1. Des jugements sur la désirabilité du comportement et de ses conséquences (attitudes par rapport au comportement);
  2. Des considérations sur l’influence et l’opinion des proches sur le comportement (les normes sociales);
  3. Des croyances sur la capacité du sujet à réussir le comportement (auto-efficacité).

Champs d’application

La théorie du comportement planifié est une théorie intégratrice applicable à une très grande variété de situations : abandon scolaire, absentéisme au travail, port du préservatif, comportements de consommation, sécurité routière, arrêt du tabac, acceptation d'un nouveau système informatique, volonté d'entreprendre[3],partage du contenu sur les réseaux sociaux[4]

Par exemple pour l’arrêt du tabac, on étudiera successivement :

  1. L’attitude vis-à-vis du tabac (cancer, dents jaunes, impuissance, …),
  2. L’influence des proches du fumeur (famille, enfants, …),
  3. L’auto-efficacité (« si je veux, je suis capable d’arrêter »).

D’après la TCP, c’est sur ces trois facteurs qu’il faut agir concomitamment.

Articles connexes

Liens externes

  • (en): Icek Ajzen sur l’opérationnalisation de la TCP : modèle, construction de questionnaires, interventions basées sur la TCP.

Bibliographie et références

  1. Ajzen,I., « The Theory of Planned Behavior », Organizational Behavior and Human Decision Processes, vol. 50, no 2,‎ , p. 179-211
  2. Fishbein, M. et Ajzen,I., « Attitudes towards objects as predictors of single and multiple behavioral criteria », Psychological Review, vol. 81, no 1,‎ , p. 59-74
  3. (en) Kautonen, Teemu et van Gelderen, Marco, « Predicting entrepreneurial behavior: A test of the theory of planned behavior. », Applied Economics, vol. 45, no 6,‎ , p. 697-707
  4. GRISSA Karim (2018). La Mise en Place du Brand Content par le biais des Leaders d'opinion sur les sites du Réseautage (i.e linkedIn, Viadeo, Xing et SkilledAfricans) : Approche par la Théorie du Comportement Planifié. (Thèse de doctorat, université de Poitiers,France.) http://www.theses.fr/s93241