Théodore Morin

Théodore Morin
Étienne François Théodore Morin.jpg
Portrait de Théodore Morin
Fonctions
Député
Drôme
-
Maire de Dieulefit ()
Biographie
Naissance
Décès
(à 75 ans)
Paris
Nationalité
Activités
Père

Étienne François Théodore Morin est un homme politique français né le à Dieulefit (Drôme) et mort le à Paris.

Biographie

Avoué à Montélimar, fils du député Pierre Théodore Morin, il est conseiller général du canton de Dieulefit en 1846 et maire de Dieulefit en 1847. Il est élu député de la Drôme en avril 1848, seul député de droite de la Drôme[1], puis battu en mai 1849 et réélu, lors d'une élection partielle, contre Jules Favre en juillet 1849[2]. Il siège à droite sous la Deuxième République puis dans la majorité soutenant le Second Empire[3].

À partir de 1883, il est chargé d'affaires de la République de Saint-Marin qui le crée baron de Malsabrier.

Protestant appartenant au courant dit « orthodoxe » de l'Église réformée, il est l'un des représentants les plus notables du département, notamment comme membre du conseil central des Églises réformées, créé par un décret-loi de Louis-Napoléon le [4].

Distinctions

Références

Voir aussi

Bibliographie

  • « Théodore Morin », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • André Encrevé, Protestants français au milieu du XIXe siècle : Les réformés de 1848 à 1870, Genève, Labor et Fides, coll. « Histoire et société », , 1121 p. (ISBN 2830900286), p. 232-237 et 942.

Articles connexes

Liens externes