Théâtre Sorano

Théâtre Sorano
Description de cette image, également commentée ci-après
Entrée du Théâtre Sorano
Lieu 35 allée Jules Guesde, 31000 Toulouse
Coordonnées 43° 35′ 38″ nord, 1° 26′ 57″ est
Architecte(s) Urbain Vitry
Inauguration 1964
Capacité 430
Direction Sébastien Bornac
Protection  Inscrit MH (1979, façade et portique)
Site web http://theatre-sorano.fr/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Théâtre Sorano

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

(Voir situation sur carte : Toulouse)
Théâtre Sorano

Le Théâtre Sorano, est créé en 1964 par Maurice Sarrazin dans l’ancien auditorium du Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse. La salle est destinée à accueillir le Centre Dramatique du Sud-Ouest fondé par Charles Dullin en 1945, qui était jusqu'alors installé au Grenier de Toulouse. Son nom est un hommage à Daniel Sorano, célèbre acteur toulousain et ami de Maurice Sarazzin. Situé au 35 allées Jules Guesde, avec une capacité d’accueil de 430 places, ce foyer originel du théâtre toulousain est dirigé par Sébastien Bournac, le metteur en scène de la compagnie Tabula Rasa. Le Théâtre Sorano aspire aujourd’hui à confirmer son identité de théâtre populaire focalisé sur la création et la jeunesse.

Histoire

1964 - 2003

Ouverture en 1964

En 1964, Maurice Sarrazin, metteur en scène, comédien et fondateur de la compagnie du Grenier de Toulouse, inaugure le Théâtre Sorano, quatrième théâtre ouvert dans le cadre de la politique de décentralisation amorcée par Jeanne Laurent à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Aménagé dans l’ancien auditorium du Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse, le Théâtre Sorano conserve donc la façade et le portique créés par Urbain Vitry au XIXème siècle. Durant cette période, la troupe du Grenier avait trouvé grâce à ce théâtre, un point d’attache et un véritable foyer pour ses activités.

Jusqu’en 1997 et l’inauguration du (TNT) Théâtre National de Toulouse, le Théâtre Sorano demeure le Centre dramatique national de Toulouse. Fermé pendant 2 ans, c’est en 2000 que Maurice Sarrazin est nommé directeur du Théâtre Sorano avec l’association « Caligari Production », responsable de la gestion du théâtre.

2003 - 2011

En septembre 2003, le metteur en scène Didier Carette est nommé à la tête du Théâtre Sorano avec le groupe Ex-Abrupto. Il y a créé Peer Gynt d’Henrik Ibsen, La Reine Margot d’après Alexandre Dumas, Homme pour Homme de Brecht, Le Bourgeois Gentilhomme de Molière, La Cerisaie de Tchekhov, Le Frigo de Copi, Cabaret K d’après Kafka, Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand...

Didier Carette quitte la direction du Théâtre Sorano le 30 juin 2011. Plébiscité par le public, son départ fait l'effet d'un électrochoc auprès des toulousains.

2011 - 2016

En 2011, la direction provisoire du théâtre est assuré par Pascal Paipini de juillet à décembre, jusqu’à ce que la Mairie de Toulouse décide de créer une nouvelle structure montée en régie municipale et composée des théâtres Sorano et Jules-Julien. Dorénavant, le Théâtre Sorano propose une programmation pluridisciplinaire.

En janvier 2011, Ghislaine Gouby, ex-directrice de la Scène nationale de Mâcon et du festival Bancs Publics prend la direction du théâtre. Elle aborde le mélange des genres dans sa programmation. Elle y propose du théâtre, mais aussi de la musique et de la poésie. Olivier Py, Christine Angot, Bertrand Betsch, Jean-Louis Trintignant, Bertrand Belin y ont notamment été accueillis.

Le 2 mai 2016, les théâtres Sorano et Jules Julien sont séparés. Sébastien Bournac, metteur en scène de la compagnie Tabula Rasa, devient le directeur du Sorano.

2016 - 2018

Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay/Saint-Cloud, en parallèle de ses études littéraires, Sébastien Bournac commence une formation théâtrale et découvre la mise en scène avec le théâtre universitaire. Après plusieurs collaborations littéraires et artistiques (au Théâtre National de la Colline, au Théâtre des Amandiers à Nanterre) et une expérience d’assistant à la mise en scène (notamment auprès de Jean-Pierre Vincent), il est engagé en 1999 au Théâtre National de Toulouse comme collaborateur de Jacques Nichet sur plusieurs spectacles. On lui confie ensuite la responsabilité pédagogique et artistique de l’Atelier volant du TNT [2001/03] avec lequel il crée un diptyque à partir de l’œuvre de Pier Paolo Pasolini, Anvedi ! et Pylade. En 2003, il fonde alors sa compagnie, Tabula Rasa avec laquelle il crée dès lors tous ses spectacles. Parallèlement à son activité au sein de la compagnie, de 2003 à 2013, il a assuré l’enseignement d’études théâtrales en Classes Préparatoires aux Grandes Écoles. En mai 2016, il prend la direction du Théâtre Sorano de Toulouse. En octobre de la même année, il crée J’espère qu’on se souviendra de moi de Jean-Marie Piemme. Il créera Un ennemi du peuple d’Ibsen en mars 2018.

Bâtiment

La façade en brique et le portique, œuvres d'Urbain Vitry datant du deuxième quart du XIXe siècle, ont été inscrits au titre des monuments historiques le 16 mai 1979[1].

Références

Liens externes