Théâtre Daunou

Le théâtre Daunou, rue Daunou (Paris 2e).

Le théâtre Daunou est un théâtre parisien comportant 450 places, situé 7 rue Daunou dans le IIe arrondissement de Paris.

Ce site est desservi par la station de métro Opéra.

Histoire

Commandé par la comédienne Jane Renouardt, grande vedette du cinéma muet[1], à l'architecte Auguste Bluysen, le théâtre fut bâti en 1921 dans un style Art déco. Elle confie la décoration intérieure à sa meilleure amie Jeanne Lanvin[2] qui s'est associée à Armand Rateau, considéré comme une référence de l'art déco, dans l'atelier Lanvin décoration[3]. Le théâtre Daunou est ainsi le seul à Paris à arborer cette couleur Bleu Lanvin, créée par la couturière. La salle est ornée de marguerites dorées à l'or fin, il s'agit de la fleur préférée de Jeanne Lanvin qui a choisi ce prénom pour sa fille unique.

Il est inauguré le avec Une sacrée petite blonde d'André Birabeau et Pierre Wolff, suivi de l'opérette Ta bouche d'Yves Mirande et Albert Willemetz, musique de Maurice Yvain.

En 1926, la comédienne Madeleine Carlier loue le théâtre. En 1939, René Sancelme devient le propriétaire du théâtre qui est loué à François d'Orgeix. En 1946, René Sancelme confie la direction à son épouse.

En décembre 1971, un incendie détruit le théâtre qui rouvrira ses portes en avec la pièce Aurélia de Robert Thomas.

Sa directrice actuelle est Denise Petitdidier.

Depuis son ouverture, le théâtre propose principalement des comédies.

En 2010, 50 théâtres privés de Paris réunis au sein de l’Association pour le Soutien du Théâtre Privé (ASTP) et du Syndicat National des Directeurs et Tourneurs du Théâtre Privé (SNDTP), dont fait partie le Théâtre Daunou, décident de se renforcer grâce à une nouvelle enseigne, symbole du modèle historique du théâtre privé : les “Théâtres Parisiens Associés”[4]

A l'issue d'une campagne de réhabilitation qui a duré 7 ans, les murs du Théatre Daunou développant ~ 2 000 m² ont été acheté en 2020 par le Groupe 6ème sens Immobilier (acteur spécialisé en restructuration-vente)

Programmation

  • 2010 : Laissez-moi sortir de Jean-Marie Chevret, mise en scène Olivier Macé et Jean-Pierre Dravel, 29 septembre
  • 2010 : Jacques Brel ou l'impossible rêve, mise en scène André Nerman, 8 avril
  • 2010 : Fréhel, la complainte d'une vie de Pascale Lievyn, 20 mai
  • 2011 : Rififoin dans les labours de Christian Dob, 25 janvier
  • 2011 : Grossesses nerveuses de Jean-Yves Rogale, mise en scène Philippe Hersen, 19 avril
  • 2011 : L'Avare de Molière, mise en scène Colette Roumanoff, 9 mai
  • 2011 : Grossesses nerveuses de Jean-Yves Rogale, mise en scène Philippe Hersen, 1er septembre

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes