Théâtre à l'italienne de Douai

Théâtre à l'italienne de Douai
Douai - théâtre à l'italienne - façade.JPG

Théâtre de Douai situé rue de la Comédie

Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Rue de la Comédie
Coordonnées
50° 21′ 59″ N, 3° 04′ 45″ E
Localisation sur la carte du Nord
voir sur la carte du Nord
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le Théâtre de Douai est un théâtre à l'italienne situé dans la rue de la Comédie, à Douai en France, qui a ouvert en 1783. Il est classé monument historique depuis mai 2003[1].

Il ne subsiste que trois autres théâtres de ce type dans la Région Nord-Pas-de-Calais, ceux de Cambrai, Arras et Saint-Omer, également du XVIIIe siècles.

Historique

  • , les échevins confient la construction et la gestion d'une salle de spectacles à M. Charles-Louis-Barthélémy Denis (entrepreneur des fortifications).
  • première représentation eut lieu.
  • En 1810, la ville en fait l'acquisition et demande au grand décorateur Ciceri de réaliser un fond de décors (palais, salon de Molière, chambre rustique et bois) auquel il ajoute un salon riche, un hameau, une place publique, un jardin et une vue de campagne.
  • Le théâtre adopte dès leur invention les innovations techniques : l'éclairage au gaz, l'électricité, l'électronique...
  • Des personnages illustres ont fréquenté le théâtre : Paganini, Liszt, Mademoiselle Talma, Mademoiselle Mars (grandes dames à la Comédie-Française) et le lieutenant Bonaparte.

Pendant la guerre de 1914, les Allemands se réservent le théâtre pour y organiser de nombreuses manifestations.

Le théâtre est devenu maintenant un lieu incontournable de la vie culturelle douaisienne en y accueillant des spectacles prestigieux et en présentant les créations des associations de la cité (ateliers théâtre, classes de théâtre des lycées, ateliers théâtre et danse des collèges et des écoles) lors de "Théâtre en Fête" traditionnellement la semaine précédant les vacances de printemps.

Théâtre à l'italienne

Article détaillé : Histoire du théâtre.

Le vestibule

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La salle

Le principe du théâtre à l'italienne est apparu en Italie au début du XVIIe siècle.

Dans la structure « à l'italienne », la salle et la scène se répondent, séparées par le rideau d'avant-scène et le cadre de scène.

La salle est composée d'un parterre et de baignoires (sortes de loges séparées les unes des autres par une cloison basse situé au même niveau que le parterre), il y a également des balcons incluant des loges sur plusieurs étages. Ces balcons sont disposés sur trois côtés de la salle et forment un fer à cheval. Les places du public sont conçues pour voir et pour être vu, car les spectateurs sont répartis selon une hiérarchie économique... et donc sociale. au dernier niveau se situe le Paradis (théâtre) ou poulailler. Il existait cependant aussi la possibilité d'avoir une loge grillagée, qui permettait alors de pouvoir aller au spectacle incognito.

  • la scène dispose Côté jardin et Côté cour des deux loges royales
  • Le linteau de scène rappelle la Mythologie grecque avec trois Muses Thalie muse de la comédie, Melpomene muse du chant et de la tragédie et Euterpe pour la musique.
  • dans les loges des balcons subsistent encore les chaises d'époque d'une très petite taille compte tenu de la stature des gens de cette période.

La scène et arrière-scène

  • Il possède des décors classés. Il est l'un des rares en France à avoir conservé ses anciens décors et son ancienne machinerie.
  • En arrière-scène, les loges sont sur trois étages, celles du rez-de-chaussée servent aux artistes principaux elles sont individuelles et les plus proches de la scène. Celles des étages sont collectives donc de tailles plus grandes
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Salon de réception

  • Au-dessus du vestibule au premier étage se situe un salon de réception donnant sur la Rue de la Comédie.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Restaurations

  • en 1810, lors du rachat du théâtre par la ville, Pierre-Luc-Charles Ciceri est chargé de réaliser les aménagements et les décorations.
  • 2007 après deux années de travaux pour notamment des mises aux normes incendies, il est rouvert pour sa 222e saison.
  • 2009 juste avant sa réouverture en 2007, le plafond du théâtre fut victime d'une inondation lors de la remise en route du chauffage. Le plafond s'en trouva boursouflé ou fissuré et la restauration est à reprendre, ce qui est fait par Claude Boryczewski durant l'inter-saison de l'été 2009[2]. .

Notes et références