Technologies de Star Trek

Tout univers de fiction, comme celui de Star Trek, s'enrichit d'artifices pour créer des ambiances dans un univers cohérents et pour résoudre des intrigues à l'aide de "machina ex Deus[1]".

Souvent ces inventions sont des projections dans le futur de « rêves » d'aujourd'hui. Comme le mythe d'Icare devenu réalité, le communicateur de Star Trek ressemble beaucoup aux mobiles pliables moins de cinquante ans après et les PDAs et GPS deviennent des tricordeurs.

Technologies de Star Trek

Sommaire

Maîtrise énergie/matière

Systèmes inertiels

Noyau de distorsion

Réplicateurs

Tubes de plasma réfrigérant

Le Nexus

L'entité "Q"

Le projet Genesis

Le projet Genesis est un projet de recherche consistant à créer un engin capable de terraformer une planète entière, le Dispositif Genesis.

Ce dispositif fut inventé en 2285 par le docteur Carol Marcus. Il avait pour fonction, une fois activé, de déconstruire toute matière se trouvant dans son rayon d'action, avant de la réorganiser dans de nouvelles formes, afin de créer une planète capable d’accueillir la vie humanoïde.

Ce dispositif tomba entre les mains de Khan Noonien Singh, un enfant de l'Eugénisme du XXe siècle, abandonné sur la planète des années auparavant par le Capitaine Kirk. Khan se servit alors du dispositif, en le faisant exploser au cours d'une bataille.

La conséquence principale de la Destruction du dispositif Génésis sera la terraformation de la nébuleuse Mutara en une planète sur laquelle se développera une vie luxuriante. mais très peu de temps après, La planète tout entière devient instable: Séismes, volcanisme et violents changements climatiques en font une planète au bord de la destruction totale.

La fin de la Planète Génésis, dans une gigantesque explosion marque l'échec retentissant du Projet Génésis, qui est abandonné.

Équipements sanitaires

Équipements de vie/survie

Respirateurs

Kits médicaux

Tricordeur médicaux

Hypospray

Biolits

Sciences génétiques

Cryogénie

Stase

Neutraliseur Neural

Hologrammes médicaux

Chirurgie

Prothèses

Machines d'androïdes

- Lieutenant commander Data - B4

Créé par le docteur Sung, fonctionne grâce à un IA positronique

Visor

Exosquelettes

Casques

Systèmes d'information

Mémoire centrale

Puce isolinéaire

Ordinateurs

Interfaces

Moyens de communications

Écran de visualisation

Équipement d'ordonnance

Tricordeurs

Traducteurs universel

PADD

Holodeck

Holoémetteur

Faiseur de pensées

Balises

Robots

Nanites

Combinaison d'interface

Inhibiteur de transport

Moyens de transport

Moteur à impulsion

Moteur à distorsion

Le moteur à distorsion est un système de propulsion qui permet aux vaisseaux spatiaux de se déplacer à des vitesses supraluminiques, c'est-à-dire des vitesses supérieures à la vitesse de la lumière. L'inventeur de cette technologie est le docteur Zefram Cochrane, en 2063[2].

Moteur sporique

Le moteur sporique est un type de moteur expérimental testé par Starfleet au début du XXIIe siècle. En utilisant des spores, il permet aux vaisseaux qui possèdent de tels moteurs de se déplacer instantanément le long du mycélium qui parcourt la multiverse.

Il équipe notamment l'USS Discovery et l'USS Glenn, ce-dernier fut détruit lors d'un essai de saut longue distance[3].

Onde soliton

Station relais

Téléportation

Transdistortion

Turbolift

Vaisseaux

Voyage dans le temps

Sécurité

Boucliers

Module de confinement

Dispositifs d'occultation

Détecteurs

Armement

Armes blanches

Armes à énergie dirigée

Brcelets-armes

Lasers

Phaseurs

Disrupteurs

Torpilles

- Photonique - Quantique - Positronique _Transphasiques

Armes aux Talaron

Missiles

Bombes

Mines

Armes biogéniques

Annexes

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Denise et Michael Okuda, The Star Trek Encyclopedia, Revised and Expanded Edition : A Reference Guide to the Future, New York, HarperCollins, , 1056 p. (ISBN 978-0062371324)

Liens externes

Notes et références

Notes

Références

  1. inversion volontaire de Deus ex machina
  2. Star Trek : Premier Contact
  3. DIS, épisode 1x03 : Le contexte est pour les rois