Tcholliré

Tcholliré
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Nord
Département Mayo-Rey
Démographie
Population 47 296 hab.[1](2005)
Géographie
Coordonnées 8° 24′ 00″ nord, 14° 10′ 00″ est
Altitude 393 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Tcholliré

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Tcholliré

Tcholliré (la « colline aux oiseaux »[2]) est une ville du Cameroun située dans la région du Nord et chef-lieu du département du Mayo-Rey, à 192 km de la capitale de la région du Nord. Elle a hébergé une prison politique après l'indépendance.

Population

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 47 296 habitants[1], dont 10 465 pour Tcholliré Ville.

Structure administrative de la commune

Outre Tcholliré proprement dit, la commune comprend les villages suivants[1] :

  • Banda
  • Bandjoukri
  • Baoussi
  • Berem Rey
  • Bobok
  • Bokko
  • Bouk
  • Bouri
  • Dawan
  • Demsa Kolé
  • Demsa Koulkouba
  • Djaba
  • Dogba
  • Doudja
  • Douffin
  • Dougon
  • Doukba
  • Doukéa
  • Doundja
  • Gaba
  • Gakri
  • Gamba
  • Ganani Dina
  • Ganani Lembé
  • Gandi
  • Gavé
  • Gop Rey
  • Gouga
  • Guéri
  • Guidjiba
  • Haoussaré
  • Har Napping
  • Home Garal
  • Hormbali Manga
  • Hormbali Petel
  • Kali
  • Kamban
  • Karba Babba
  • Karba Kerwa
  • Kodi Petel
  • Koti Manga
  • Koum
  • Koundini
  • Kourouk
  • Laboun
  • Lakba
  • Lasséré
  • Leunda
  • Madjadou
  • Mamgueinwa
  • Manangna
  • Mayo
  • Mbadjé
  • Mbang Katmor
  • Mbang Rang
  • Mbaou
  • Mbaran
  • Mbiem
  • Mbieng
  • Mbillaré I
  • Mbillaré II
  • Mbip
  • Mbissiri
  • Mboudji
  • Mboum Ma'a Mboum
  • Nguaye
  • Nikba
  • Noto
  • Nyan
  • Reyna
  • Rôh
  • Sabongari
  • Sakdje
  • Sassa
  • So'o
  • Sota
  • Taboun
  • Tcholliré II
  • Tham
  • Tolore
  • Vagba
  • Wah
  • Wani
  • Yett
  • Youkout
  • Zouayé

Notes et références

  1. a b et c Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.
  2. Mohamadou Houmfa, « Tcholliré, évocation livresque d’une prison politique », Le Journal du Cameroun, 19 août 2009, [1]

Annexes

Bibliographie

  • Jean Boutrais (et al.), Le Nord du Cameroun. Des hommes. Une région, ORSTOM, Paris, 1984, 539 p. [lire en ligne]

Articles connexes

Liens externes