Taro (plante)

Taro
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Taro » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après

Taxons concernés

Le taro, aussi appelé songe, madère, racine madère, chou chine ou dachine , est un tubercule alimentaire (légume-racine) des régions tropicales produit par des plantes de la famille des Aracées, le plus souvent de la sous-famille des Aroideae. Le terme peut désigner également la plante elle-même, dont les autres parties (tiges et feuilles) peuvent aussi être consommées après préparation car, comme le tubercule, consommées crues, elles sont amères et irritantes à cause de la présence de cristaux d'oxalate de calcium (risques de calculs rénaux, risques en cas d'insuffisance rénale). Ce légume serait originaire de Birmanie[réf. nécessaire].

Espèces

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

De forme ronde, elle est recouverte d'une sorte d'écorce dure, qui se retrouve sur d'autres racines telles que le manioc.

  • Colocasia esculenta[1] est l'espèce la plus fréquemment désignée sous le nom de taro et la plus largement cultivée.

Cependant, d'autres espèces cultivées sont parfois appelées taro, ou au moins lui sont assimilées dans les statistiques de production agricole :

Variétés

Sur l'île de Santo, aux Vanuatu, les autochtones horticoles connaîtraient 156 variétés de taro irrigué.

Divers

« Kom un gout lo su un fèye sonz » ou en français « Comme une goutte d'eau sur une feuille de songe » : expression populaire créole, à la Réunion notamment, signifiant qu'une chose ne nous atteint pas, quand quelqu'un nous est désagréable. Cette expression peut être comparée à celle utilisée en métropole française « glisser comme l'eau sur les plumes (ou le dos) d'un canard » pour exprimer la même chose.

Les feuilles de Colocasia esculenta possèdent en effet un bon effet lotus. Une fois pelée, la racine est blanche et collante. On la fait cuire dans de l'eau bouillante durant environ 30 minutes ; en effet, la racine est toxique crue, elle a un léger gout de pomme de terre après cuisson[2]. Elle prend alors une forme pâteuse que l'on peut transformer en purée. Il faut penser à régler l'intensité de cuisson au risque de rester trop longtemps devant la casserole. À cuisiner avec des légumes ou du riz.

Ennemis

La chenille du papillon de nuit (hétérocère) suivant se nourrit de taro :

Galerie

Notes et références

  1. a, b et c Taro, dans Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad. [12/05/2015].
  2. livre Outdoor attitude, sport et aventure par Hugh McManners, terres éditions, page 87

Articles connexes