Tarmac

Tarmac
Tarmac de l’aéroport international d’Halifax

Tarmac (apocope de tarmacadam, juxtaposition de tar (goudron anglais), et macadam) est une marque déposée. C'est à l'origine un matériau breveté en 1901 par Edgar Purnell Hooley (1860 – 1942).

La marque appartient à la société britannique Tarmac Holdings Limited[1]

L'infrastructure des aérodromes comprend des zones de stationnement destinées à l’embarquement ou au débarquement des voyageurs, au chargement ou au déchargement du fret, à l’avitaillement en carburant, à la maintenance, etc. Le parking est la zone normale prévue pour le stationnement des appareils. Il est appelé « tarmac » ou « aire de trafic »[2] (terme officiel).

Le terme anglais tarmac est parfois utilisé dans le jargon aéronautique et très souvent de manière abusive par les médias pour désigner l'ensemble de la surface extérieure bétonnée, y compris la piste (« l'avion s'est posé sur le tarmac »[3]), ce qui est impropre. L'avion ne peut se poser que sur la piste, qui peut être en herbe, en béton ou en béton goudronné, avant d'aller stationner sur le tarmac[4].

Le déplacement entre les aires de trafic, et entre celles-ci et la piste, se fait sur les voies de circulation.

Article connexe

Références et notes

  1. « INPI – Service de recherche marques », sur bases-marques.inpi.fr (consulté le 2 février 2019)
  2. « caractéristiques physiques des aérodromes civils utilisés par les aéronefs à voilure fixe », (consulté le 17 mai 2017)
  3. RMC SPORT, « L’avion des Bleus s’est posé », RMC SPORT,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2018)
  4. Les médias utilisent aussi, à tort, le terme pour désigner la piste comme dans ce titre « Barack Obama vient d'atterrir sur le tarmac de l'aéroport de Tahiti Faa'a »