Tamim ben Bologhin

Tamim ben Bologhin[1] (? - après 1090) est le petit-fils de Badis ben Habus à qui il succède comme dernier émir ziride du royaume de Malaga  (règne 1073-1090).

Biographie

En 1073, à la mort de son grand-père, Badis ben Habus, le territoire qu'il contrôlait est divisé en deux : Grenade et la succession véritable est attribuée à son frère cadet Abdallah et Malaga lui est est attribuée.[pas clair] Leur père Bologhin est mort en 1065.

Après la mort de leur père en 1065, leur grand-père Badis désigne Abdallah comme successeur, le préférant à son fils Maksan et à l'aîné de ses petits-fils Tamim[2]. À son accession au trône, c'est Abdalah qui attribue Malaga à son frère[3].

En 1090, l'Almoravide Youssef Ibn Tachfin prend Grenade et Malaga. Tamim et Abdallah sont envoyés comme prisonniers au Maroc avec son frère Tamim. Abdallah est captif à Aghmat (près de Marrakech) et Tamim est envoyé dans le sud du Souss. Ils restent là jusqu'à leur mort[3].

Notes et références

  1. Tamim ben Bologhin, en arabe : tamīm ben bulukīn ben ḥabūs, تميم بن بلكين بن حبوس
  2. (en) 'Abd Allāh B. Buluggīn, op.cit. (lire en ligne), « Introduction », p. 16
  3. a et b Ibn Khaldoun, op. cit. (lire en ligne), « Histoire de la dynastie Sanhadjienne fondée à Grenade par Habbous-Ibn-Makcen-Ibn-Zîri. », p. 63-64

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • (en) 'Abd Allāh B. Buluggīn (trad. Amin T. Tibi), The Tibyān : memoirs of 'Abd Allāh B. Buluggīn last Zīrid Amīr of Granada, Brill Archive, , 291 p. (ISBN 978-900407669-3, présentation en ligne)
  • Ibn Khaldoun (trad. William MacGuckin Slane), Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique septentrionale, vol. 2, Imprimerie du Gouvernement, , 635 p. (présentation en ligne, lire en ligne), « Histoire de la dynastie Sanhadjienne fondée à Grenade par Habbous-Ibn-Makcen-Ibn-Zîri. », p. 59-64
  • (en) Clifford Edmund Bosworth, The new Islamic dynasties : a chronological and genealogical manual, Edinburgh University Press, , 389 p. (ISBN 9780748621378, lire en ligne), « The Mulūk al-Tawāʾif or the Reyes of Taifas in Spain. 6. The Zīrids of Granada », p. 17