Taille du pénis chez l'homme

Illustration de l'ordre de grandeur de la taille d’un pénis adulte supérieure à la moyenne, mesurée en pouces en érection et au repos.

La taille du pénis chez l'homme varie chez un même individu et entre les individus. La longueur se mesure depuis l'angle formé par le pubis et la face supérieure du pénis, jusqu'au gland[1].

Au repos, le pénis d'un homme adulte mesure en moyenne neuf centimètres de long, et treize centimètre en érection. Une étude menée sur 1661 hommes a donné que les deux tiers d'entre eux possédaient un pénis mesurant entre 11,7 et 15,2 cm, en prenant les valeurs extrêmes, 95 % en possédaient un allant de 9,7 à 17,3, ces deux tailles pouvant être considérées comme les bornes des tailles sexuelles humaines[2]. La circonférence du pénis, toujours en moyenne, passe de 9,31 centimètres au repos à 11,66 centimètres en érection.

Le micropénis est défini à l'âge adulte par une taille de pénis en érection inférieure à sept centimètres[3]. À la naissance, le pénis mesure quatre centimètres en moyenne[4].

Variabilité

Distribution de la taille du pénis en érection en fonction de l’âge selon Männermedizin[4].
Distribution de la population en fonction de la taille du pénis selon l’étude menée par LifeStyles[5].

Variabilité intra-individuelle

Chez un même individu, la taille du pénis est variable entre le repos et l'érection mais aussi entre deux situations différentes de repos.

L’excitation sexuelle favorise le passage de l'état de repos à l'érection, au cours duquel la taille du pénis augmente, aussi bien en longueur qu'en circonférence. Entre ces deux états extrêmes, le degré d'excitation conditionne la taille du pénis. Par ailleurs, la taille au repos ne préjuge pas de la taille en érection.

La taille au repos peut varier en fonction de certains facteurs comme une température basse ou l'anxiété qui favorisent la rétractation du pénis, par contraction involontaire des fibres musculaires lisses des corps caverneux[6], a contrario une température élevée, une érection récente ou une éjaculation récente favorisent une dilatation du pénis flaccide.

Variabilité inter-individuelle

En mars 2015, la revue d'urologie spécialisée BJU International  a publié une étude intitulée « Suis-je normal » (Am I normal?)[7] basée sur 20 études englobant plus de 15 500 hommes dont le pénis avait été mesuré selon une procédure standardisée par des professionnels de santé. Selon l'étude, la longueur d'un pénis au repos est en moyenne de 9,16 cm, et de 13,24 cm si on l'étire au repos. En érection, sa longueur moyenne est 13,12 cm. La circonférence du pénis, toujours en moyenne, passe de 9,31 cm au repos à 11,66 cm en érection. Par ailleurs, il y a une "assez faible" corrélation entre la longueur du pénis en érection et la taille du sujet, selon les auteurs[8]. D'autres corrélations physiques ont été avancées par la croyance populaire afin de deviner la taille du pénis. Cette dernière serait, par exemple, relative à la taille des pieds, des mains ou égale à la distance comprise entre les bouts du pouce et de l'index. En réalité, aucune étude n'est venue valider ces idées, qui semblent devoir être reléguées au rang des légendes urbaines[9]. Seule l'obésité, notamment lorsqu'elle survient durant l'enfance, serait un indicateur physique sur la taille du pénis, qu'elle rendrait anormalement petit[10].

En juillet 2013, une étude menée sur 1 661 hommes américains par l'université de l'Indiana pour The Journal Of Sexual Medecine a démontré que la longueur moyenne du pénis humain en érection serait d'environ 14,15 cm, et la circonférence moyenne d'environ 12,23 cm,[12].

Il existe de rares hommes dotés de pénis dont la longueur dépasse vingt centimètres en érection. Le cas est notamment fréquent parmi les acteurs pornographiques, chez qui cette caractéristique est très recherchée :

Corrélation avec le groupe ethnique

Certaines croyances rapportent des différences de taille du pénis entre certains groupes ethniques. En Occident, la croyance dominante est que les hommes africains auraient un sexe plus grand que la norme, tandis que les asiatiques auraient un sexe de taille inférieure à la norme[21]. Cette croyance en un sexe supérieurement grand des Noirs est relayée par des articles sans fondement scientifique notamment publiés sur Internet. Bien que parfois initialement publiés par des chercheurs, ceux-ci sont controversés[22]. La méthodologie de ces études est contestable car elles compilent des études universitaires avec des études déclaratives, or ces dernières sont faussées car elles se basent sur des déclarations d'hommes ayant mesuré eux-mêmes leur pénis, sans vérification par des scientifiques[21],[22], et il est constaté que lors de ces mesures les hommes ont tendance à surestimer la longueur de leur pénis[23].

Restée fixée dans les légendes urbaines, cette croyance est pourtant démentie scientifiquement à partir de la première moitié du XXe siècle. Ainsi, en 1942, Gustave Lefrou, médecin en chef de la 1re classe des troupes coloniales françaises, énonçait : « Les anciens auteurs ont toujours parlé d'une grandeur démesurée du pénis chez les Nègres. Cette opinion a été considérée ensuite comme erronée. »[24] Une autre idée concernant le pénis des Noirs, y compris partagée par des savants, est que ce dernier serait « incapable d'un érection complète »[25]. Une étude menée en Tanzanie sur deux cent cinquante-trois hommes a démontré que la taille moyenne du pénis étiré y était de 11 cm[26],[27]. Une autre, menée au Nigéria, pays le plus peuplé d'Afrique, a trouvé une moyenne de 13,37 cm[28]. La taille légendaire du pénis africain, fort différente de la réalité, tiendrait au fait que, « plus volumineux à l'état de flaccidité que chez les Européens, le pénis des Nègres l'est proportionnellement moins lors de l'érection »[29].

Les accusations de racisme à ce sujet sont évoquées par d'autres journalistes lors de la publication de l'étude biaisée d'un chercheur britannique de l’université d’Ulster (Irlande), Richard Lynn — « connu pour ses théories eugénistes et racistes », selon Quentin Girard de Libération[22]. Le préjugé suivant lequel les Noirs auraient un sexe nettement plus grand qu'il ne l'est en réalité est maintenu par l'industrie du cinéma pornographique, où de nombreux acteurs noirs recourent à la chirurgie plastique, à la pompe pénienne, voire aux prothèses, afin de montrer un sexe bien plus grand qu'initialement. Cette croyance est instrumentalisée par des racistes dans le but d'humilier les hommes n'étant pas d'origine africaine[30]. Les Noirs subissant à leur tour l'humiliation de décevoir les femmes convaincues par cette croyance et attirées par eux du fait de ce préjugé[31],[32],[33],[34].

Perception sociale

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La taille du pénis chez des hommes fait l'objet de nombreux fantasmes, dont le contenu varie selon le lieu et l'époque.

  • Durant l'Antiquité, c'est la petite taille du pénis qui était valorisée, alors que dans la période actuelle c'est plutôt la grande taille qui se trouve être prisée. Pour les Grecs de l’Antiquité, un homme viril devait être doté d’un petit sexe[réf. nécessaire]. Ainsi, pour Aristote, un pénis trop long était signe de stérilité. Les travaux notamment de l’historien Thierry Eloi ont montré que durant la Rome antique la grosse taille d'un pénis était considérée comme à la fois une vulgarité au niveau social et une disharmonie au niveau esthétique[réf. nécessaire].
  • Aujourd’hui encore, dans certaines tribus amérindiennes[réf. nécessaire], le statut social est dicté par la taille du sexe masculin, seuls les hommes ayant un petit pénis sont amenés à occuper les places les plus hautes de la structure sociale.
  • Dans la société indienne, entre le VIe et le VIIe siècle, le Kamasutra définit différentes tailles génitales des hommes et des femmes. Il divise les hommes en trois classes selon la dimension de leur linga (pénis)[a], et de même les femmes en trois classes selon la dimension de leur yoni (vagin)[b]. Il y a, selon l'ouvrage, trois unions égales (entre classes qui se correspondent) et six inégales (qui ne se correspondent pas). Parmi les unions inégales, on distingue les hautes unions, les basses unions, la très haute union et la très basse union[c]. Le Kamasutra les classe ainsi : les unions égales sont les meilleures ; les très haute et très basse unions sont les pires ; les autres sont de moyenne qualité, et parmi celles-ci les hautes sont meilleures que les basses[35].
  • Dans de nombreuses sociétés occidentales actuelles, lorsque la taille du pénis est inférieure à la moyenne, elle peut être source de difficultés psychologiques voire sociales, pouvant aller jusqu'à compromettre parfois la sexualité. En revanche, un pénis de taille supérieure à la moyenne pourrait être un facteur de difficulté pour les relations sexuelles, en entraînant des rapports plus douloureux ou difficiles[réf. nécessaire]. Certains hommes percevant leur pénis comme trop petit utilisent des accessoires ou des techniques chirurgicales pour tenter d'augmenter sa longueur ou son diamètre. Des études statistiques montrent cependant que la plupart des hommes recourant à ces méthodes ont un pénis de taille normale[7].

Perception selon le sexe

À partir d'une enquête réalisée en 2006 sur Internet (questionnaires pour 52 031 hommes et femmes hétérosexuels), Lever et al. montrent que 85 % des femmes sont satisfaites de la taille du pénis de leur partenaire, alors que seuls 55 % des hommes sont satisfaits de la taille de leur pénis[36]. Dans une étude de 2001, seules 15 % des femmes déclarent que la taille du pénis en érection est importante, et elles estiment généralement que la circonférence du pénis en érection est plus importante que sa longueur[37].

Notes et références

Notes

  1. 1 : le lièvre, 2 : le taureau, 3 : l'étalon.
  2. 1 : la gazelle, 2 : la cavale, 3 : l'éléphant.
  3. Les unions 2-1 (taureau-gazelle) et 3-2 (étalon-cavale) sont qualifiées de hautes unions, l'union 3-1 (étalon-gazelle) de très haute, les unions 1-2 (lièvre-cavale) et 2-3 (taureau-éléphant) de basses unions et l'union 1-3 (lièvre-éléphant) de très basse.

Références

  1. David Shultz (2015) How big is the average penis? ; 03 mars 2015
  2. (en) Debby Herbenick, Michael Reece, Vanessa Schick et Stephanie A. Sanders, « Erect Penile Length and Circumference Dimensions of 1,661 Sexually Active Men in the United States », The Journal of Sexual Medicine, vol. 11, no 1,‎ , p. 93–101 (ISSN 1743-6109, DOI 10.1111/jsm.12244, lire en ligne, consulté le 11 août 2019)
  3. (en) Surgeons Pinch More Than An Inch From The Arm To Rebuild A Micropenis
  4. a et b (de) W. B. Schill, R. G. Bretzel, W. Weidner, Männermedizin, Urban & Fischer Verlag, (ISBN 3-437-23260-6), p. 448.
  5. « ANSELL RESEARCH: The Penis Size Survey », Ansell,  : étude sur 401 hommes dans une discothèque à Cancún
  6. http://titan.medhyg.ch/mh/formation/print.php3?sid=22871
  7. a et b David Veale, Sarah Miles, Sally Bramley, Gordon Muir, John Hodsoll, « Am I normal? A systematic review and construction of nomograms for flaccid and erect penis length and circumference in up to 15 521 men », BJU International,
  8. « Pénis : quelle est la taille "normale" ? », Sciences et Avenir,
  9. « Sexe masculin : les idées reçues sur le pénis », sur Doctissimo (consulté le 13 août 2019)
  10. PassionSante.be, « Taille du pénis : la longueur des doigts, un bon indice ? | PassionSanté.be », sur www.passionsante.be (consulté le 13 août 2019)
  11. (en) Debby Herbenick, Michael Reece, Vanessa Schick et Stephanie A. Sanders, « Erect Penile Length and Circumference Dimensions of 1,661 Sexually Active Men in the United States », The Journal of Sexual Medicine, vol. 11,‎ , p. 93-101 (lire en ligne)
  12. https://www.nouvellestentations.com/la-taille-du-penis
  13. article sur Rotten.com.
  14. Nadine Roseau, « Sexe masculin : la taille compte-t-elle? », sur marieclaire.fr (consulté le 27 juillet 2013)
  15. « Rocco Siffredi », sur staragora.com (consulté le 27 juillet 2013)
  16. (en) Kurson Robert, « Mr. Big », RS 924, Rolling Stone, (consulté le 31 juillet 2007) : « Jonah Falcon’s penis is 9.5 inches flaccid, 13.5 inches erect (voir l’archive de la page originale sur webcitation.org) ».
  17. a et b « « Les Noirs en ont une grosse, les Asiatiques une mini » : vraiment ? », sur rue89.nouvelobs.com,
  18. a b et c « Du danger de comparer la taille des pénis », sur next.liberation.fr,
  19. « Les hommes ont-ils tendance à surestimer la taille normale du pénis ? », sur Allo docteurs, (consulté le 15 août 2019)
  20. Claudette Lafaye, « Amselle (Jean-Loup), Logiques métisses. Anthropologie de l'identité en Afrique et ailleurs, Paris, Payot, 1990. », Politix, vol. 3, no 10,‎ , p. 147–149 (ISSN 0295-2319, DOI 10.3406/polix.1990.2168, lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  21. Bory de Saint-Vincent et Jean Baptiste Lamarck, Essai d'une classification des animaux microscopiques / par M. Bory de St-Vincent., Veuve Agasse,, (lire en ligne)
  22. (en) Chrouser, Kristin; Bazant, Eva; Jin, Linda; Kileo, Baldwin; Plotkin, Marya; Adamu, Tigistu; Curran, Kelly; Koshuma, Sifuni, « "Penile Measurements in Tanzanian Males: Guiding Circumcision Device Design and Supply Forecasting" », The Journal of Urology,‎ , p. 544-550 (PMID 23473900, DOI 10.1016/j.juro.2013.02.3200)
  23. David Veale, Sarah Miles, Sally Bramley et Gordon Muir, « Am I normal? A systematic review and construction of nomograms for flaccid and erect penis length and circumference in up to 15 521 men », BJU International, vol. 115, no 6,‎ , p. 978–986 (ISSN 1464-4096, DOI 10.1111/bju.13010, lire en ligne, consulté le 10 août 2019)
  24. [réf. nécessaire](en) Orakwe, J. C; Ogbuagu, B. O; Ebuh, G. U, « "Can physique and gluteal size predict penile length in adult Nigerian men?" (PDF). », West African Journal of Medicine. 25,‎ , p. 223-225 (PMID 17191423)
  25. B. R. Khérumian, « Note sur la longueur du pénis des habitants de l'Europe centrale », Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, vol. 9, no 1,‎ , p. 138–142 (ISSN 0037-8984, DOI 10.3406/bmsap.1948.2833, lire en ligne, consulté le 10 août 2019)
  26. (en-US) « Urban Dictionary: white dick », sur Urban Dictionary (consulté le 10 août 2019)
  27. (en) « r/AMA - Black guy with a little dick. AMA. », sur reddit (consulté le 10 août 2019)
  28. « How come all of the black guys I dated had average to small penises? Are the well-endowed men all taken? - Quora », sur www.quora.com (consulté le 10 août 2019)
  29. (en) « r/offmychest - I am a black African and I have a small penis. », sur reddit (consulté le 10 août 2019)
  30. (en) « r/smalldickproblems - Being black with a small dick is the worst.... », sur reddit (consulté le 15 août 2019)
  31. « Kama Soutra (trad. anonyme)/II - Wikisource », sur fr.wikisource.org (consulté le 14 octobre 2018)
  32. Lever J, Frederick DA, Peplau LA. (2006) Does size matter? Men's and women's views on penis size across the lifespan. Psychol Men Masc ; 7: 129–143
  33. Eisenman R. (2001) Penis size: survey of female perceptions of sexual satisfaction. BMC Womens Health; 1: 1. doi:10.1186/472‐6874‐1‐1

Voir aussi

Bibliographie

  • Richard Jacob & Owen Thomas, Comment vivre avec un énorme pénis (trad. de How to Live with a Huge Penis), Éditions Blanche, 2010 - (ISBN 978-2846282512)
  • M. Bonnard et M. Schouman, Histoires du pénis, Éditions du Rocher, 2000
  • Maggie Paley, Le pénis dans tous ses états, Éditions Belfond, 2000

Articles connexes

Liens externes

  • (en) www.sizesurvey.com Enquête sur la taille du pénis.
  • (en) www.targetmap.com Statistique géographique sur la taille du pénis.