Taille (voix)

Taille (voix)

Dans la musique occidentale, et plus précisément au sein de la musique baroque française, la taille (ou haute-taille) est la partie vocale intermédiaire entre la haute-contre et la basse-taille. Elle était notée en clef d'ut 4e et avait un ambitus s'étendant du do2 au sol3[1]. La voix de taille était une voix de ténor grave, aujourd’hui parfois appelée de « baryténor », alors que la haute-contre était un ténor très aigu, et la basse-taille équivalait peu ou prou aux catégories modernes de la basse chantante ou du baryton-basse ou tout simplement du baryton.

Selon Sébastien de Brossard, la « taille » ou « taille naturelle » était la voix « que presque tous les hommes faits peuvent chanter » et avait un ambitus allant du mi2 au fa3, ambitus qui était étendu au la3 au cas des hautes-taille, autrement dites « premières tailles »[2]

Cette voix, utilisée en France jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, plus dans le domaine de la musique chorale que comme solo, a été par la suite progressivement abandonnée au profit des voix de ténor et de baryton dans leur acception moderne.

Notes et références

  1. Sawkins
  2. Brossard, p. 176.
  • (en) Lionel Sawkins, Taille [Haute-taille], en Stanley Sadie (éd.), The New Grove Dictionary of Opera, Grove (Oxford University Press), New York, 1997, IV, p. 633, (ISBN 978-0-19-522186-2)
  • Sébastien de Brossard, Dictionnaire de Musique, Contenant une Explication Des Termes Grecs, Latins, Italiens & François les plus usitez dans la Musique …, Amsterdam, Estienne Roger, s.d. , (accessible comme ebook gratuit en books.google)