Taika Waititi

Taika Waititi
Description de cette image, également commentée ci-après
Taika Waititi au Comic-Con de San Diego en 2019.
Nom de naissance Taika David Waititi
Naissance (45 ans)
Wellington (Nouvelle-Zélande)
Nationalité Drapeau de la Nouvelle-Zélande Néo-Zélandaise
Profession Réalisateur, scénariste, acteur, producteur
Films notables À chacun sa chacune
Boy
Vampires en toute intimité
Thor : Ragnarok
Jojo Rabbit

Taika Waititi, également connu sous le nom de Taika Cohen, est un scénariste, réalisateur, acteur et producteur de cinéma néo-zélandais, né le à Wellington.

Il est connu pour avoir réalisé les longs-métrages Boy (2010), Vampires en toute intimité (2014) et À la poursuite de Ricky Baker (2016) qui connaissent un grand succès au box-office en Nouvelle-Zélande et à l'étranger pour ce dernier[1],[2],[3]. Il réalise également le film Thor : Ragnarok (2017), faisant partie de la franchise cinématographique produite par Marvel Studios, ainsi que Jojo Rabbit (2019), remportant l'Oscar du meilleur scénario adapté lors de la 92e cérémonie des Oscars.

Biographie

Famille et études

Taika Waititi naît d'un père maori (Te Whānau-ā-Apanui )[4] et d'une mère d'ascendance juive ashkénaze russe par son père et irlandaise par sa mère[5],[1]. Il fait des études de théâtre à l'université Victoria de Wellington. Il rencontre notamment Jemaine Clement durant cette période, avec qui il collaborera plus tard sur plusieurs projets[6],[7].

Débuts au cinéma

Sa participation — sous le nom de Taika Cohen — au film Scarfies sorti en 1999 commence à le faire connaître. Ce film à petit budget tourné à Dunedin, connaît un grand succès en Nouvelle-Zélande[8]. En 2003, Two Cars, One Night est nommé pour l'Oscar du meilleur court métrage de fiction en 2005[9],[10]. Son premier long-métrage À chacun sa chacune (Eagle vs Shark) sort en Nouvelle-Zélande en 2007. Le public retrouve dans l'un des rôles titres son ami Jemaine Clement. La même année, il fait partie des « 10 nouveaux réalisateurs à suivre » selon le journal Variety[11].

En 2010, son deuxième long-métrage, Boy, lui assure un succès national qui dépasse celui établi précédemment par Burt Munro (The World’s Fastest Indian)[1],[12]. Son troisième film, Vampires en toute intimité (What We Do In The Shadows) sort en 2014. Adaptation en long-métrage d'un court-métrage, cette comédie sous forme de faux documentaire tourne autour du quotidien de cinq vampires qui cohabitent en centre-ville de Wellington et doivent s’adapter aux contraintes du vingt-et-unième siècle. Bien reçu par la critique, le film est projeté aux États-Unis, en Australie et en Suisse[2].

Carrière internationale

En 2016 sort À la poursuite de Ricky Baker (Hunt for the Wilderpeople), une comédie dramatique. Le film, basé sur le roman de Barry Crump, Wild Pork and Watercress, raconte l'histoire d’un enfant délinquant placé en foyer chez un couple de fermiers sans enfants, dans l’arrière-pays néo-zélandais. Le film est très bien reçu par le public et la critique. Il est à ce jour le plus grand succès d'un film néo-zélandais au box-office national[3],[7],[13].

Pendant ce temps, des négociations avec Marvel Studios révèlent que Taika Waititi est choisi pour diriger le 3e film centré sur Thor. Filmé en 2016, Thor : Ragnarok sort fin 2017. L'accueil est enthousiaste et place le film en tête des entrées parmi la trilogie des Thor. Waititi est ainsi impliqué dans la production d'Avengers: Infinity War, afin d'assurer la continuité de l'arc scénaristique du personnage. Waititi travaille ensuite à la réalisation de Jojo Rabbit, un film basé sur le roman Le ciel en cage (en version originale : Caging Skies) de Christine Leunens[14]. Le film raconte l'histoire de Johannes, un jeune viennois membre des Jeunesses hitlériennes dont les péripéties l'amènent à découvrir une jeune juive cachée chez sa mère. Pris entre la propagande nazie et l'absence de son père, Johannes s'invente un père imaginaire qui prend la forme d'Adolf Hitler. Le film, dans lequel Taika Waititi joue Adolf Hitler aux côtés de Scarlett Johansson, Sam Rockwell et Rebel Wilson, est tourné en République tchèque et sort en salles à l'automne 2019 en Amérique du Nord. Il reçoit le Prix du public lors du Festival international du film de Toronto, puis l'Oscar et le Bafta du meilleur scénario adapté en 2020.

Searchlight Pictures annonce le que Waititi réalisera un long-métrage basé sur le documentaire Une équipe de rêve, racontant l'histoire de l'équipe des Samoa américaines de football qui tente de se qualifier pour la Coupe du monde 2014 suite à une défaite historique[15]. Next Goal Wins est prévu pour 2020.

Il enchaînera avec un quatrième film mettant en scène Thor, annoncé le par Marvel Studios, forçant Warner Bros. à mettre en suspens le projet d'adaptation d'Akira auquel Waititi est alors rattaché, originellement prévu pour le mais connaissant des problèmes de pré-production, pour une durée indéterminée[16]. Thor: Love and Thunder est confirmé pour fin 2021. Le , lors de la Journée Star Wars, il est annoncé que Taika Waititi réalisera un futur film Star Wars et le co-écrira aux côtés de Krysty Wilson-Cairns, nommée à l'Oscar du meilleur scénario original pour 1917[17].

Filmographie

Comme réalisateur

Cinéma

Télévision

Comme acteur

Comme producteur

Comme scénariste

Voix francophones

En France, Stéphane Ronchewski est la voix régulière de Taika Waititi. Au Québec, François-Simon Poirier est la voix la plus régulière de l'acteur.

En France
Au Québec

Distinctions

Récompenses

Nominations

Notes et références

  1. a b et c (en) Laurie Kamens, « Friday Film: Maori-Jewish Director Taika Waititi », The Forward,‎ (ISSN 1051-340X, lire en ligne)
  2. a et b (en) « What We Do In The Shadows rated one of the best comedies of all time », Stuff.co.nz,‎ (lire en ligne)
  3. a et b (en) « Hunt for the Wilderpeople leads record year at New Zealand box office », Stuff.co.nz,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Taika Waititi recognised for contribution to arts and entertainment », sur Māori Television, (consulté le 3 février 2020)
  5. (en) Tom Hunt, « Taika Waititi reveals childhood passions », The Dominion Post,‎ (ISSN 1175-9488, lire en ligne)
  6. (en) « Sundance debut for Kiwi vampire spoof », The Dominion Post,‎ (ISSN 1175-9488, lire en ligne)
  7. a et b (en) Clarisse Loughrey, « Taika Waititi interview: On Hunt for the Wilderpeople and the creative journey », The Independent,‎ (ISSN 0951-9467, lire en ligne)
  8. (en) Joel MacManus, « Behind the scenes of Scarfies: The movie that launched Taika Waititi's career », The Spinoff,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Festival's incredible Taika Cohen », The New Zealand Herald,‎ (ISSN 1170-0777, lire en ligne)
  10. Bastien Hauguel, « Taika Waititi, réalisateur farfelu et coqueluche hollywoodienne », Le Point,‎ (ISSN 0242-6005, lire en ligne)
  11. (en) Leslie Felperin, « 10 Directors to Watch 2007 », sur Variety, (consulté le 21 février 2013)
  12. (en) Robert Smith, « Boy outraces the World’s Fastest Indian », The National Business Review,‎ (ISSN 0110-6813, lire en ligne)
  13. Annie Tanguay, « Hunt for the WilderPeople – Chasse à l’homme », Le Petit Septième,‎ (lire en ligne)
  14. « Jojo Rabbit : Taika Waititi, le réalisateur de Thor Ragnarok, se déguise en Hitler dans la première photo de son nouveau film - Actualité Film », EcranLarge.com,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2018)
  15. Dominique Técher, « Next Goal Wins : Taika Waititi ira droit au but pour Fox Searchlight », Unification France,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Borys Kit, « Taika Waititi to Direct 'Thor 4' (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter,
  17. (en) Lucasfilm, « ACADEMY AWARD WINNER TAIKA WAITITI TO DIRECT AND CO-WRITE NEW STAR WARS FEATURE FILM FOR THEATRICAL RELEASE; OSCAR NOMINEE KRYSTY WILSON-CAIRNS TO CO-WRITE SCREENPLAY WITH WAITITI », sur starwars.com, (consulté le 4 mai 2020)

Liens externes