Tadeusz Nowicki (industriel)

Tadeusz Nowicki (industriel)
Tadeusz Nowicki
Description de l'image Tadeusz Nowicki 2.jpg.
Naissance
Diplôme
Doctorat
Profession
Industriel
Formation

Wydział Inżynierii Materiałowej Politechniki Warszawskiej

École nationale supérieure des mines (Saint-Étienne)

Tadeusz Nowicki (né en 1958) est un industriel polonais, fondateur et président du groupe Ergis, leader polonais dans la transformation des matières plastiques et président de l'Union polonaise de la plasturgie. Il est l'époux de Joanna Nowicki.

Biographie

Après son baccalauréat au Lycée Gottwald  (à présent S. Staszic) à Varsovie en 1977, il a étudié à l'École polytechnique de Varsovie ou il s’est spécialisé dans la science des matériaux. Il était l’un des fondateurs, puis le premier vice-président d'organisation anti-régime l'Association indépendante des étudiants  à l'École polytechnique de Varsovie (NZS)[1]. En 1981 après la déclaration de l'état de siège de Jaruzelski, il a été interné avec d'autres opposants dans la camp d'internement Białołęka.[2] Il a été libéré le 17 juillet 1982. En mars 1983, il a soutenu son mémoire de fin d’études préparé en prison, puis après la suspension de l'état de siège et grâce à l'appui du comité des intellectuels français « Le Goff », il a obtenu une autorisation de départ en France, pour préparer une thèse de doctorat à l'École nationale supérieure des mines (Saint-Étienne[3]).

Tadeusz Nowicki a commencé sa carrière professionnelle en 1985 comme chargé de recherche au ministère de l'Industrie.

Avec J.M. Penisson et M. Biscondi, il a été l'auteur d'une expérience qui a permis d'observer directement les positions atomiques dans les joints de grains en présence d’atomes étrangers (ségrégation intergranulaire), faite au moyen d’un microscope électronique en transmission à haute résolution [4],[5],[6]. Ces positions ont été comparées à celles déterminées par la statique et la dynamique moléculaire.

En 1989, il a rejoint le Comptoir Lyon-Alemand Louyot, leader français dans la transformation des métaux précieux, comme responsable de recherche métallurgique. Après la fusion avec le groupe américain Engelhard Metals, il est devenu directeur technique de la Division Platine d’Engelhard-CLAL, en assumant la responsabilité technique des usines de Paris, Londres et Amsterdam.

En janvier 1998, il s'est engagé dans la reconstruction de l’industrie en Pologne en créant à la suite de 8 fusions et reprises le Groupe Ergis[7],[8],[9] coté à la Bourse de Varsovie depuis 2006 . Conjointement avec Marek Górski et Jacek Korpała, il a procédé au management buy-out[10],[11],[12] et à la reprise de la société MKF-Folien GmbH à Berlin et de la société Schimanski GmbH près de Hambourg[13],[14],[15], qui ont été intégrées au sein du Groupe Ergis.

Tadeusz Nowicki a inspiré et a participé aux travaux de mise en œuvre de la nouvelle technologie de production de films stretch à nano-couches[16]

Depuis 2007, il est président de l'Union polonaise de la plasturgie[17] (PZTPS/ PUPC), faisant partie de la Confédération Lewiatan  – principale organisation des employeurs en Pologne.

Notes et références

  1. Dr Gałaszewska-Chilczuk, Niezależne Zrzeszenie Studentów Politechniki Warszawskiej 1980-1989, 2014.
  2. (pl) Institut de mémoire nationale de Pologne, « Liste alphabétique des personnes internées pendant la loi martiale », sur 13grudnia81.pl, p. 92 position 5836
  3. Tadeusz Nowicki, Thèse de doctorat, Ségrégation intergranulaire de l'oxygène dans le molybdène - Description atomique et mesures, soutenue à Saint-Étienne le 17 janvier 1989.
  4. J. M. Penisson, T. Nowicki, M. Biscondi, Atomic Structure of a Tilt Grain Boundary in a Molybdenum Bicrystal Studied by 400 kV High-Resolution Electron Microscopy, Philosophical Magazine A, 6, 1er décembre 1988, p. 947–956, DOI: 10.1080/01418618808214425,  (ISSN 0141-8610) [accès 2016-12-21].
  5. T. N. Nowicki, M. Biscondi, Oxygen Segregation in 32° [001] Molybdenum Tilt Grain Boundary II. Enthalpies of Segregation Determination From AES And Grain Boundary Grooves Measurements, Le Journal de Physique Colloques, C5, 1er octobre 1988, C5-409–C5-416, DOI: 10.1051/jphyscol: 1988548,  (ISSN 0449-1947) [accès 2016-12-21] (eng.).
  6. P. Boch, J. Philibert, Matériaux: L’énigme des Interfaces, La Recherche, nr 214, octobre 1989.
  7. Rzeczpospolita, Rynek kapitałowy – Folie na parkiecie, 13 mai 2006.
  8. Parkiet, Eurofilms szansa na 20 milionów złotych – Prospekt zatwierdzony, 13 mai 2006.
  9. pb.pl, Eurofilms zadebiutował kursem 4,05, http://www.pb.pl/1363944,74736,eurofilms-zadebiutowal-kursem-4-05-zl, 12 juin 2006.
  10. Parkiet, V NFI Victoria SA zbycie aktywów, août 2003.
  11. AltAssets, DBG Eastern Europe finalizuje pierwsza transakcję z nowego funduszu, août 2003.
  12. Rzeczpospolita, Ergis: nowy właściciel, août 2003.
  13. pb.pl, Ergis-Eurofilms przejął MKF-Folien oraz spółkę Schimanski, http://www.pb.pl/1302983,101329,ergis-eurofilms-przejal-mkf-folien-oraz-spolke-schimanski, 30 septembre 2007.
  14. money.pl, Po przejęciach obroty grupy Ergis-Eurofilms przekroczą 600 mln zł, 30 septembre 2007.
  15. Puls Biznesu, Przejęcia w Niemczech, 1er octobre 2007.
  16. http://www.wuh-lengerich.de/fileadmin/content/mediathek/fachbeitraege/Extrusion_FILMEX/folien_gb.pdf
  17. https://pzpts.pl/en/press/web-en/about-us/governing-bodies