Tableau d'Honneur de la DDR-Oberliga

Texte au choix
Logo de l’ancienne Fédération est-allemande de football

Le Tableau d'Honneur de la DDR-Oberliga vous propose un résumé statistique de toutes les participations à cette ligue appelée DDR-Oberliga [1], qui fut la plus haute division du football est-allemande entre 1949 et 1991.

Le tableau ci-dessous se base sur le principe de la victoire à 2 points pour toute la période et ne prend pas en compte le "tour de transition" (en Allemand: Übergangsrunde) joué à l'automne 1955[2].

Bien que le Berliner FC Dynamo détient le record de 10 titres nationaux, le Tableau d'Honneur est mené par le FC Carl Zeiss Jena. Au total, 44 clubs différents participèrent à la DDR-Oberliga.

Le tableau ci-dessous vous propose dans la colonne la plus à gauche, la dernière appellation sous laquelle ce club participa à la DDR-Oberliga, se trouve ensuite renseignée(s) la (ou les autres dénominations) de cette entité. Les éventuels autres noms portés par un club AVANT la Seconde Guerre mondiale ou APRES leur retour au sein de la DFB ne sont pas indiqués pour éviter une surcharge inutile et faciliter la lecture.

Tableau d'Honneur

Rang
Clubs
Autres noms
Saisons Matches V
D
N
Buts Diff. de buts Points Moy de Pts
1. FC Carl Zeiss Jena BSG Motor Jena,
SC Motor Jena
35 929 442 213 274 1544-1075 +469 1097 1,18
2. BFC Dynamo SC Dynamo Berlin 35 897 441 210 246 1681:1093 +588 1092 1,22
3. 1. FC Dynamo Dresden SV VP Dresden,
SG Dynamo Dresden
31 832 437 203 192 1637:982 +655 1077 1,29
4. 1. FC Lokomotive Leipzig[3] BSG Einheit Ost,
SC Rotation Leipzig
SC Leipzig
36 951 396 247 308 1516:1256 +260 1039 1,09
5. FC Wismut Aue SC Wismut Karl-Marx-Stadt,
BSG Wismut Aue
38 1019 376 266 377 1406:1485 -79 1018 1,00
6. FC Vorwärts Frankfurt SV Vorwärts KVP Leipzig,
ZSK Vorwärts KVP Berlin,
ASK Vorwärts Berlin,
FC Vorwärts Berlin
35 939 388 238 313 1547:1294 +253 1012 1,08
7. FC Rot-Weiss Erfurt BSG KWU Erfurt,
BSG Turbine Erfurt,
SC Turbine Erfurt
37 1001 351 270 380 1467:1479 -12 972 0,97
8. 1. FC Magdeburg SC Aufbau Magdeburg 30 793 365 190 238 1351:1046 +305 920 1,16
9. BSG Sachsenring Zwickau ZSG Horch Zwickau,
BSG Horch Zwickau,
BSG Motor Zwickau
35 949 336 218 395 1310:1489 -179 888 0,94
10. Hallescher FC Chemie ZSG Union Halle,
BSG Turbine Halle,
SC Chemie Halle-Leuna,
SC Chemie Halle
34 923 309 256 358 1330:1426 -96 874 0,95
11. Hansa Rostock[4] SC Empor Rostock 31 819 300 208 311 1114:1105 +9 808 0,99
12. FC Karl-Marx-Stadt BSG Chemie Karl-Marx-Stadt,
SC Motor Karl-Marx-Stadt,
SC Karl-Marx-Stadt
31 806 263 243 300 1048:1193 -145 769 0,95
13. BSG Chemie Leipzig[5] ZSG Industrie Leipzig
SC Lokomotive Leipzig
27 743 263 207 273 1031:1039 -8 733 0,99
14. 1. FC Union Berlin SG Union Oberschöneweide,
BSG Motor Oberschöneweide
19 520 144 135 241 571:868 -297 423 0,81
15. SC Aktivist Brieske-Senftenberg BSG Franz Mehring Marga,
BSG Aktivist Brieske-Ost
13 377 153 89 135 594:584 +10 395 1,05
16. BSG Lokomotive Stendal SG Eintracht Stendal,
SG Hans Wendler Stendal
14 403 137 82 184 598:715 -117 356 0,88
17. BSG Stahl Riesa 16 416 110 108 198 472:729 -257 326 0,78
18. SC Einheit Dresden BSG Rotation Dresden 11 325 117 86 122 541:549 -8 320 0,98
19. BSG Rotation Babelsberg SG Babelsberg,
BSG Märkische Volksstimme Babelsberg
9 260 103 49 108 466:502 -36 255 0,98
20. BSV Stahl Brandenburg BSG Stahl Brandenburg 7 182 58 58 66 228:244 -16 174 0,96
21. BSG Motor Dessau BSG Waggonfabrik Dessau 5 156 67 29 60 306:277 +29 163 1,04
22. BSG Stahl Thale BSG EHW Thale 4 130 47 27 56 207:230 -23 121 0,93
23. BSG Fortschritt Meerane SG Einheit Meerane 5 150 44 29 77 246:320 -74 117 0,78
24. FC Energie Cottbus SC Cottbus,
BSG Energie Cottbus
7 182 36 45 101 165:354 -189 117 0,64
25. BSG Wismut Gera BSG Gera-Süd,
BSG Mechanik Gera,
BSG Motor Gera
6 180 36 41 103 225:392 -167 111 0,62
26. SC Fortschritt Weißenfels 5 130 33 36 61 167:226 -59 102 0,78
27. BSG Stahl Altenburg ZSG Altenburg 3 97 27 17 53 129:208 -79 71 0,73
28. BSG Chemie Böhlen 4 104 20 25 59 123:245 -122 65 0,63
29. BSG Stahl Eisenhüttenstadt 3 78 14 33 31 72:92 -20 61 0,78
30. BSG Empor Lauter[6] 2 60 21 18 21 98:99 -1 60 1,00
31. BSG Motor Steinach 2 52 16 12 24 58:85 -27 44 0,85
32. BSG Chemie Zeitz 2 52 16 12 24 85:113 -28 44 0,85
33. BSG Motor Wismar ZSG Anker Wismar 2 63 16 9 38 92:140 -48 41 0,65
34. SG Dresden-Friedrichstadt 1 26 18 3 5 87:29 +85 39 1,50
35. BSG Fortschritt Bischofswerda 2 52 13 7 32 47:96 -49 33 0,63
36. ASG Vorwärts Stralsund 2 52 10 13 29 41:94 -53 33 0,63
37. BSG Turbine Weimar 1 34 10 6 18 45:71 -26 26 0,76
38. BSG Einheit Pankow VfB Pankow 2 70 7 9 54 67:228 -158 23 0,33
39. FC Sachsen Leipzig 1 26 6 10 10 23:38 -15 22 0,85
40. SC Neubrandenburg 1 26 7 6 13 34:58 -24 20 0,77
41. SC Lichtenberg 47 1 34 6 8 20 49:96 -47 20 0,59
42. BSG Vorwärts Schwerin 1 26 4 3 19 30:84 -54 11 0,42
43. BSG Chemie Buna Schkopau 1 26 3 5 18 21:77 -56 11 0,42
44. BSG Motor Suhl 1 26 1 3 22 16:92 -76 5 0,19
Rang
Clubs
Autres noms
Saisons Matches V
D
N
Buts Diff. de buts Points Moy. de Pts Ligue actuelle

Voir aussi

Notes et références

  1. Dans le courant de la saison 1989-1990 et pour la saison 1990-1991, la DDR-Oberliga fut rebaptisée de NOFV-Liga, à la suite de la réunification allemande.
  2. De 1955 à 1960, les compétitions de football se jouèrent selon le modèles soviétique, c'est-à-dire durant une année calendrier avec une longue trêve hivernale. Lors du tour de transition de l'automne 1955 il n'y eut ni titre attribué, ni relégués.
  3. Parmi les équipes de Leipzig, le 1. FC Lokomotive Leipzig et le BSG Chemie Leipzig sont issues de la réunion de plusieurs autres équipes locales.
    Lors de la réorganisation du football est-allemand en 1954-1955, les deux "BSG", BSG Chemie Leipzig et BSG Einheit Ost furent dissoutes et se retrouvèrent dans les nouveaux clubs SC Lokomotive Leipzig ou SC Rotation Leipzig. Malgré le partage des anciens lieux d'entraînements et des stades ; ils ne sont pas considérés comme les successeurs directs.
    Lors d'une réforme ultérieures, en 1963-1964, le SC Lokomotive ou le SC Rotation furent dissous et de nouvelles associations BSG Chemie Leipzig ou SC Leipzig (plus tard 1.FC Lokomotive) furent créées. Comme pour la réforme précédente, on ne considéra pas qu'il s'agissait de successeurs directes.
  4. Après la 8e journée de la saison 1954-1955, l'équipe de BSG Empor Lauter fut transférée et renommée SC Empor Rostock. Les 8 journées initiales sont attribuées à Rostock dans ce tableau.
  5. Chemie Leipzig et Chemie Böhlen fusionnèrent avant la saison 1990-1991 pour former le FC Sachsen Leipzig
  6. Voir FC Hansa Rostock, cette équipe déménagea après 8 matches de la saison 1954-1955. Le tableau attribue ces 8 matches à Rostock

Sources & Liens externes

Pages ad hoc sur Wikipédia en Allemand et en Anglais