Système d'exploitation mobile

Un système d'exploitation mobile est un système d'exploitation conçu pour fonctionner sur un appareil mobile. Ce type de système d'exploitation se concentre entre autres sur la gestion de la connectivité sans fil et celle des différents types d'interface.

Système d'exploitation des smartphones

Parts de marché des systèmes d'exploitation mobiles sur smartphone au deuxième trimestre 2011. D'après Gartner[1]

On trouve ces systèmes d'exploitation sur les smartphones : Symbian OS de Nokia, iOS de Apple, BlackBerry OS de RIM, Windows Phone de Microsoft, Palm webOS, Android de Google, Bada de Samsung.

Android, Bada, Firefox OS, Maemo, Tizen et WebOS sont construits sur un noyau Linux ; en revanche le système d'exploitation des iPhones dérive de BSD et de NeXTSTEP qui sont tous deux liés à Unix.

Les deux principaux systèmes en 2017 sont Android et iOS. Deux autres systèmes ont eu leurs développements stoppés et seules des mises à jour de sécurité sont fournies en 2017 ; ce sont Windows 10 Mobile et Blackberry OS. Pour les autres systèmes, le développement a été stoppé ou abandonné faute de possibilité de croissance ou de parts de marché suffisamment importantes.

Systèmes d'exploitation utilisés par les smartphones

Plateformes logicielles actuelles

Android de Google

Android pour smartphone sur Samsung Galaxy

(85 % de parts de marché au second trimestre 2014)[2]

Android de Google Inc. fut développé par une petite startup achetée ensuite par Google qui poursuit activement son développement. Android distribué sous licence open source est une variante de Linux. Google a lancé Open Handset Alliance qui regroupe des grands constructeurs et développeurs de logiciels (tels qu'Intel, HTC, ARM, Samsung, Motorola et eBay). Ce système est assez nouveau (relativement parlant) auprès des programmeurs. Il a eu dix-huit versions, chacune portant un « nom de code » spécifique - Android 1.0 (aucun nom de code), 1.1 (Petit Four), 1.5 (Cupcake), 1.6 (Donut), 2.0 (Éclair), 2.1 (Éclair), 2.2 (Froyo/Frozen Yogurt), 2.3 (Gingerbread), 3.0 (Honeycomb), 4.0 (Ice Cream Sandwich), 4.1 (Jelly Bean), 4.2 (Jelly Bean), 4.3 (Jelly Bean), 4.4 (KitKat), 5.0 (Lollipop), 6.0 (Marshmallow), 7.0 (Nougat) et la dernière version 8.0 (Oreo). Chaque version a subi des mises à jour, il n'est donc pas rare de rencontrer une version telle que 2.3.3, 4.0.4 ou encore 4.1.2.

Depuis l'introduction du téléphone HTC Dream (T-Mobile G1, le premier smartphone sous Android), on constate une explosion du nombre de téléphones qui l'ont adopté. Du second trimestre 2009 au second trimestre 2010, la part de marché d'Android est passée de 1,8 % à 17,2 % avec un taux de croissance de 850 %. Et le nombre d'applications a fortement augmenté.

Le 15 novembre 2011, Android atteint les 52,5 % de part du marché mondial des smartphones[3].

En septembre 2014, la part de marché mondiale d'Android est passée à 85 %[2].

Au premier trimestre 2017, la part de marché mondiale d'Android est de 85 %[4].

iOS de Apple

(11,7 % de part de marché au second trimestre 2014)[2] (closed source, propriétaire)

Le téléphone iPhone, l'iPod Touch et la tablette iPad utilisent tous le système d'exploitation iOS, qui est dérivé de macOS. Les applications tierces sont supportées depuis juillet 2008. La boutique Apple propose désormais plus d'un million d'applications.

Selon Apple, iOS est le système d'exploitation mobile le plus avancé au monde[5].

En septembre 2014, la part de marché d'iOS était de 11 %[2].

Au premier trimestre 2017, la part de marché mondiale d'iOS est de 14.7 %[4].

Tizen (Linux Foundation)

Samsung est le premier à présenter un smartphone sous Tizen, sous le numéro de modèle SM-Z9005, en août 2013. Celui-ci reprend des atouts de Bada, le systèm d'exploitation maison et de Meegoo.

Peu de smartphones sont sortis avec ce système d'exploitation, majoritairement des smartphones Samsung (ZEQ 9000, Z1, Z2 et Z3) et sortis principalement en Inde.

Le système d'exploitation est essentiellement utilisé dans les montres connectées de Samsung.

En maintenance seulement

BlackBerry OS de BlackBerry

(1 % part de marché 2014 au second trimestre 2014) (source fermée, propriétaire)

Ce système fut créé à l'origine en 1999 pour le marché des hommes d'affaires. Il occupait 18,2 % de parts de marché au 2e trimestre 2010.

Il y a eu aussi BlackBerry 10 OS, basé sur QNX, créé en 2012 et arrêté en 2015[6]. Le support de BlackBerry 10 OS se terminera fin 2019[7] mais certains services s'arrêteront avant cette date.

La part de marché de BlackBerry est descendue à 1 % en 2014[2].

Au premier trimestre 2017, la part de marché mondiale de BlackBerry OS est inexistante[4].

Windows 10 Mobile de Microsoft

Lancé courant 2015, comme successeur de Windows Phone 8.

Le , Microsoft annonce la fin du développement du système d'exploitation, seules des mises à jour de sécurité seront développées[8].

Au premier trimestre 2017, la part de marché mondiale de Windows 10 Mobile est de 0,1 %[4].

Plateformes logicielles abandonnées

Bada de Samsung Electronics

(closed source, propriétaire)

Ce système d'exploitation a été développé par la société coréenne Samsung qui devait l'installer sur ses téléphones traditionnels. Confirmant, à moyen terme la fusion des mobiles simples avec les smartphones.

Le premier appareil qui exploite Bada est le Wave et fut lancé en 2010. Il s'agit d'un téléphone 100 % tactile qui dispose d'une boutique appelé Samsung Apps. Cette boutique possède maintenant plus de 5 000 applications. Samsung supporte aussi Android sur 30 % de ses téléphones (en 2010).

Le 25 février 2013, Samsung annonce qu'il va arrêter le développement de Bada pour se concentrer, à la place, sur l'utilisation d'Android et le développement de Tizen[9].

CyanogenMod

CyanogenMod est un système d'exploitation de remplacement sur plus de 70 smartphones et tablettes, basé sur Android. Il offre des fonctionnalités et des options indisponibles sur les versions d’Android distribuées par les vendeurs sur leurs appareils.

Le 24 décembre 2016, CyanogenMod a annoncé sur leur blog qu'ils ne publieraient plus aucune mise à jour de CyanogenMod. Tout le développement sera transféré vers LineageOS.

Firefox OS de Mozilla

Firefox OS (précédemment connu sous le nom de Boot to Gecko ou B2G) est un système d'exploitation mobile libre proposé et développé par la Mozilla Corporation[10].

Il est arrêté en décembre 2015.

HP webOS (Palm Inc.)

C'est le système d'exploitation de Palm qui fut racheté par HP, et fonctionnait aussi bien sur les smartphones que sur les tablettes.

Le constructeur annonce fin 2011, l'arrêt du développement en interne et la prochaine libération du projet webOS et sa distribution en logiciel libre[11].

Le 25 février 2013, LG rachète WebOS à HP[12] pour intégrer le système d'exploitation dans ses télévisions connectées.

Linux (Open_source, GPL)

Noyau utilisé par différents systèmes d'exploitation dont Android.

Bien que souvent considéré par extension comme un système d'exploitation (notamment sur les PC et serveurs où il est associé à GNU), Linux est un noyau sur lequel sont basés différents systèmes d'exploitation, notamment pour les systèmes d'exploittaion mobiles, dont Android et ses dérivés.

Avec l'avènement des smartphones et d'Android, il devient le noyau le plus utilisé dans le monde[13].

MeeGo (Linux Foundation)

L'interface encore en développement de MeeGo

Ce système d'exploitation n'a été vendu avec aucun appareil et il a été timidement soutenu par les fabricants. Seul Nokia aura vendu un smartphone reposant sur MeeGo, le Nokia N9, à partir de septembre 2011, puis, à la suite du changement de direction de la société, celle-ci s'oriente vers du tout Microsoft. Lenovo s'est intéressé à lui, pour finalement le laisser de côté. Intel qui s'était aussi engagé dans ce projet, l'a finalement laissé tomber. Le projet sera repris et évoluera sous le nom de Tizen.

Symbian OS de Symbian ltd

L'équipe de Symbian OS a annoncé le 7 janvier 2013 l'arrêt du système d'exploitation.

Ubuntu Touch (Canonical Ltd et la communauté Ubuntu)

(Licence open source) Lancé début 2013 et arrêté en avril 2017.

Windows Phone de Microsoft

Le système Windows CE était largement distribué en Asie. Les deux variantes de ce système d'exploitation et Windows Mobile 6 standard lancé en février 2007 ont été peu adoptées.

La part de marché de Windows mobile a décliné ces dernières années pour descendre à 5 % au 2e trimestre de 2010.

Windows Phone 7

Le 15 février 2010 Microsoft a lancé un nouveau système d'exploitation pour mobile, Windows Phone 7. Il inclut des services de Microsoft comme Windows Live, Zune, Xbox Live et Bing. Il intègre aussi des fonctionnalités média sociaux tels Facebook, Twitter, Snapchat, etc. Comme Windows Phone 7 est une nouvelle plate-forme, il n'existe aucune compatibilité avec les anciennes applications Windows Mobile.

Windows Phone 7 reçoit deux mises à jour majeures après son lancement :

  • Windows Phone 7.5 sorti en septembre 2011, apportant le multi-tâches complet, Internet Explorer 9, intégration de Twitter, reconnaissance vocale.
  • Windows Phone 7.8 sorti en janvier 2013, apportant la plupart des fonctionnalités de Windows Phone 8.

La dernière mise à jour est sortie en mars 2013, avec des améliorations diverses et corrections de bugs. Le support de Windows Phone 7.x est stoppé au 14 octobre 2014[14].

Aucun smartphone tournant sous Windows Phone 7.x n'a pu passer sous Windows Phone 8 à cause du changement de noyau du système d'exploitation, passant d'un noyau CE à un noyau NT.

Windows Phone 8

Windows Phone 8 est lancé au second semestre 2012 et Windows Phone 8.1 est lancé juin 2014. Chaque version a reçu des mises à jour mineures. La dernière mise à jour de Windows Phone 8.1 est sortie en mars 2015.

Microsoft rachète en 2013 la division mobile de Nokia afin de pouvoir améliorer et faire progresser son système d'exploitation.

En septembre 2014, la part de marché de Windows Phone était de 2,5 %[2] mais la part de marché s'est réduite progressivement.

Une partie des smartphones tournant sous Windows Phone 8.1 a pu migrer vers Windows 10 Mobile.

Le support est officiellement arrêté le 11 juillet 2017.

Fork d'Android

Mer

Dérivé de Meego il sert de base au développement de Sailfish OS. Cependant il ne possède pas d'interface graphique il faut donc lui coupler Nemo Mobile pour obtenir un système d'exploitation exploitable graphiquement parlant.

OpenMoko

OS open-source créé pour être exécuté sur les modèles Neo1973, Neo Freerunner ainsi que sur les cartes GTA03 et GTA04.

QtMoko

OS open-source basé sur QT Extendeded . Le système est prévu pour s’exécuter sur un Neo Freerunner ou sur une carte Golden Delicious GTA04.

Sailfish OS (Jolla)

Système d'exploitation basé sur Mer et développé par Jolla (anciens employés de Nokia). Le système d'exploitation utilise le framework Qt.

Notes et références

  1. (en) « Gartner Says Sales of Mobile Devices in Second Quarter of 2011 Grew 16.5 Percent Year-on-Year; Smartphone Sales Grew 74 Percent », Gartner, Inc., (consulté le 3 décembre 2013)
  2. a, b, c, d, e et f (en)Google Android lords over 85 pct of smartphone OS market share financialexpress.com, 1er septembre 2014.
  3. (en)Android takes 52.5% of smartphone market
  4. a, b, c et d (en)Smartphone OS Market Share, 2017 Q1 www.idc.com
  5. « Regarder la vidéo de l’événement spécial Apple », sur Apple (France) (consulté le 19 septembre 2018)
  6. BlackBerry 10
  7. BlackBerry prolonge de 2 ans la vie de BB10 et de ses anciens produits lesnumeriques.com
  8. « Windows 10 Mobile : requiem pour un rêve », sur ZDNet France (consulté le 9 octobre 2017)
  9. http://www.fiercemobilecontent.com/story/samsung-scraps-bada-os-folds-it-tizen/2013-02-25
  10. Tristan Nitot, Mozilla : « Nous voulons attirer des centaines de milliers de développeurs web sur Firefox OS » Silicon.fr 16/07/2012
  11. « HP to Contribute webOS to Open Source », hp.com, 9 décembre 2011.
  12. Annonce sur News.Cnet.com
  13. Usage share of operating systems
  14. « Microsoft Support Lifecycle: Windows Phone 7.8 », Microsoft Support