Synergie de la mer Noire

Synergie de la mer Noire
image illustrative de l’article Synergie de la mer Noire
Description Volet de la politique européenne de voisinage
Création
(10 ans, 6 mois et 6 jours)
Membres Drapeau de l'Arménie Arménie
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Drapeau de la Géorgie Géorgie
Drapeau de la Moldavie Moldavie
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Drapeau de l’Union européenne Union européenne
Compléments
Site internet Service européen pour l'action extérieure

La Synergie de la mer Noire est une initiative de coopération lancée par l'Union européenne (UE) à destination des États riverains de la région de la mer Noire. Cette démarche qui s'inscrit dans le cadre de la Politique européenne de voisinage (PEV) vise à renforcer l'impact des instruments de coopération existants (procédure d'adhésion de la Turquie, Partenariat oriental et partenariat stratégique avec la Russie) et des initiatives sectorielles (coopération sur le Danube, gouvernance régionale, transports, énergie, etc.)[1].

Histoire

La Commission européenne et la présidence allemande du Conseil de l'UE ont présenté le une nouvelle initiative de coopération régionale, à la suite du nouvel élargissement qui permet à la Roumanie et à la Bulgarie d'intégrer l'UE. Celle-ci vise à « développer la coopération avec les pays voisins du pourtour de la Mer Noire richement dotés en pétrole, à intensifier les relations de l'UE avec les voisins du pourtour de la mer Noire et à stabiliser la région »[2].

La Synergie de la mer Noire est officiellement lancée le , à Kiev, à l'occasion d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des États membres de l'UE et des États partenaires (les États riverains de la mer noire, ainsi que l'Arménie, l'Azerbaïdjan, et la Moldavie). La Synergie s'appuie sur des programmes et initiatives communautaires déjà existants et vient compléter les autres structures de coopération régionale dans le voisinage de l'UE (Partenariat Euromed, Partenariat oriental et à la Dimension septentrionale) ; son financement est également assuré par des structures dédiées et préalablement établies : IEVP, FEDER, BERD, BEI et Banque du commerce et du développement de la mer Noire[3].

Afin de remplir ses objectifs, la Synergie s'appuie également sur des organisations de coopération régionale (Organisation de coopération économique de la mer Noire (CEMN) et Forum de la mer Noire), ainsi que sur les efforts des pays souhaitant obtenir des accords de libre-échange avec l'UE, les échanges universitaires dans le cadre des programmes Erasmus Mundus et TEMPUS ou encore d'entreprises liées au développement des infrastructures locales, notamment dans les domaines de l'énergie, des transports et de l'environnement[3].

Objectifs

Les principaux objectifs fixés par la Commission portent sur la bonne gouvernance (démocratie, justice, droits de l'Homme, etc.), la circulation des biens et des personnes et la sécurité, l'énergie (notamment via les réseaux de gazoducs et d'oléoducs), les transports, l'environnement, la politique maritime, la pêche, le commerce, la recherche, l'éducation, l'emploi, les affaires sociales, la science et la technologie[3],[4].

La proximité immédiate de cette région et donc de l'UE avec les Balkans, l'Asie centrale et le Proche-Orient traduit des enjeux divers : approvisionnement en matières premières et hydrocarbures des États membres à l'est, transport maritime via la mer de Marmara, problèmes environnementaux, tensions géopolitiques et militaires diverses, etc.. C'est pourquoi l'UE a également associé des pays qui ne sont pas directement riverains de la mer Noire[4].

« Le moment est venu de concentrer l'attention politique au niveau régional et de revigorer les processus de coopération en cours en ouvrant un espace supplémentaire à la coopération avec la Russie, la Turquie et nos partenaires orientaux de la PEV. J'ai aussi bon espoir que Synergie mer Noire contribue à créer un meilleur climat pour résoudre les conflits gelés dans la région »

— Benita Ferrero-Waldner, commissaire européen à l'élargissement et à la politique européenne de voisinage.

Sources

Références

  1. « Communication from the Commission to the Council and the European Parliament Black sea synergy - a new regional cooperation initiative » [PDF], sur le site du Service européen pour l'action extérieure, (consulté le 5 juin 2016).
  2. « Synergie mer Noire », sur le site Toute l'Europe.eu (consulté le 5 juin 2016).
  3. a, b et c « Synergie de la mer Noire », sur EUR-Lex (consulté le 5 juin 2016).
  4. a et b « La Synergie de la mer Noire », sur le site du ministère des Affaires étrangères de la Roumanie (consulté le 5 juin 2016).

Bibliographie

  • Michel Foucher, « Quelles frontières pour l'Europe ? », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • « Coopération économique de la mer Noire : Vers une « Grande Europe » ? », Regard sur l'Est,‎ (lire en ligne).

Compléments

Articles connexes

Liens externes