Svärdstav

Svärdstav
Croquis de Paul Dolstein représentant un militaire suédois (à gauche) avec une svärdstav au combat contre un lansquenet (à droite).

Une Svärdstav est une arme d'hast d'origine scandinave, utilisée durant le Moyen Âge.

Conçue pour combattre fantassins comme cavaliers, cette arme est faite d'une lame placée au bout d'un bâton, donnant ainsi les mêmes avantages qu'une épée mais avec la portée d'une lance.

D'une certaine longueur, il était donc aisé de lutter contre les ennemis à cheval (à l'inverse de l'épée), mais la lame était également assez pratique à utiliser en combat rapproché (pas comme une lance, inefficace de près), ainsi que contre les adversaires lourdement armés.

Il est avérée que cette armé fut utilisée en 1502 lors de la bataille d'Elfsborg (Alvesborg). Ayant assisté à cette bataille, Paul Dolstein, un mercenaire lansquenet, décrivit les Suédois comme « portant des piques faites à partir d'épées ». Il en fit même des croquis[1].

Origines

La svärdstav a des similitudes avec la pertuisane ou encore la langue de bœuf. Cependant, les sagas scandinaves font souvent référence à nombre d'arme d'hast, généralement traduites par hallebarde ou vouge[2]. Ces armes sont utilisés pour trancher ainsi que pour planter, mais leur nom suggèrent une dérive d'une lance plutôt que d'une arme de coupe, par exemple la höggspjót ou l'atgeir[3]. Il est donc clairement possible que la svärdstav soit dérivée de cette famille d'armes.

Dans la culture populaire

Notes et références

  1. John Richards : Landsknecht Soldier 1486-1560, Osprey Warrior 49, 2002 pp51-52. media:dolstein 2.gif
  2. [PDF]For list of saga references to these weapons, see
  3. [1]