Supercoupe des champions intercontinentaux

Supercoupe des champions intercontinentaux
Généralités
Sport Football
Création 1968
Disparition 1969
Organisateur(s) CONMEBOL
UEFA
Catégorie International
Périodicité Annuelle
Statut des participants Professionnels
Palmarès
Plus titré(s) Drapeau : Brésil Santos FC (1)
Drapeau : Uruguay CA Peñarol (1) Real Madrid 26

La Supercoupe des champions intercontinentaux, aussi appelée Coupe des coupes des champions intercontinentaux, Coupe des coupes mondiale ou Supercoupe intercontinentale est une ancienne compétition internationale, officialisée par la CONMEBOL[1] depuis septembre 2005[2], qui oppose les vainqueurs sud-américains et européens de la Coupe intercontinentale. Bien que cette compétition fût bien accueillie par le grand public, seules deux éditions eurent lieu, en 1968 et 1969[3].

L'équipe du Racing de Avellaneda, vainqueur de la Coupe intercontinentale 1967.

Le format de la compétition consiste en une série de matchs aller-retour entre les champions intercontinentaux[4] entre Sud-Américains ainsi qu'entre Européens, mais en Europe seuls deux clubs prennent part à la compétition: l'Inter Milan et le Real Madrid CF. Comme le Real n'est pas disposé à jouer la finale de la zone Europe, l'Inter se qualifie directement pour la finale de la Supercoupe. Lors de la deuxième édition, le tournoi n'est joué que par les équipes sud-américaines, les Européens jouant les éliminatoires de la Coupe du monde 1970.

En Amérique du Sud participent à la première édition de 1968 le CA Peñarol, le Racing Club et le Santos FC, vainqueurs de la Coupe intercontienentale depuis 1967 inclus, et en 1969 les mêmes équipes participent à la Supercoupe ainsi que le vainqueur de la Coupe intercontinentale de 1968 : l'Estudiantes de La Plata.

Cette compétition est tombée dans l'oubli jusqu'en 2005, lorsque la CONMEBOL décide de reconnaître les deux éditions de la Supercoupe et d'en tenir compte dans son classement des clubs[5].

Historique

Cette coupe est l'idée de trois clubs sud-américains vainqueurs de la Coupe intercontinentale: le CA Peñarol, le Santos FC et le Racing Club. Le tournoi est présenté à Buenos Aires en novembre 1968 par les dirigeants des deux clubs de Río de la Plata, annonçant que l'Estudiantes de La Plata, qui a remporté récemment la Coupe intercontinentale[6] disputera la prochaine édition. La proposition est bien accueillie par la CONMEBOL, qui prend contact avec l'UEFA pour organiser la compétition.

Édition 1968

Zone sud-américaine

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Brésil Drapeau : Uruguay Drapeau : Argentine
1 Drapeau : Brésil Santos FC 6 4 3 0 1 6 5 +1 Drapeau : Brésil Santos FC 1-0 2-0
2 Drapeau : Uruguay CA Peñarol 5 4 2 1 1 7 2 +5 Drapeau : Uruguay CA Peñarol 3-0 3-0
3 Drapeau : Argentine Racing Club 1 4 0 1 3 3 9 -6 Drapeau : Argentine Racing Club 2-3 1-1

Le Santos FC se qualifie pour la finale de la Supercoupe.

Zone européenne

L'Inter se qualifie directement pour la finale après l'abandon du Real Madrid CF.

Finale

Inter Milan Drapeau de l'Italie 0 – 1 Drapeau du Brésil Santos FC Stadio Giuseppe Meazza, Milan
Toninho But inscrit après 57 minutes57e Spectateurs : 44 774
Arbitrage : Drapeau : Espagne José María Ortiz de Mendíbil
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Internazionale
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Santos
INTERNAZIONALE:
G Drapeau de l'Italie Bordon
D Drapeau de l'Italie Burgnich
D Drapeau de l'Italie Poli
M Drapeau de l'Italie Bedin
M Drapeau de l'Italie Guarnieri
M Drapeau de l'Italie Cella
A Drapeau du Brésil Jair
A Drapeau de l'Italie Mazzola
A Drapeau de l'Italie Domenghini
A Drapeau de l'Italie Corso
A Drapeau de l'Italie Vastola
Remplaçants:
-
Entraîneur:
Drapeau de l'Italie Maino Neri
SANTOS:
G Drapeau du Brésil Claúdio Remplacé après 14 minutes14e
D Drapeau du Brésil Carlos Alberto
D Drapeau de l'Argentine Ramos Delgado
D Drapeau du Brésil Djalma Dias
D Drapeau du Brésil Rildo
M Drapeau du Brésil Clodoaldo
M Drapeau du Brésil Negreiros
A Drapeau du Brésil Toninho Guerreiro
A Drapeau du Brésil Edu
A Drapeau du Brésil Pelé
A Drapeau du Brésil Abel
Remplaçants:
G Drapeau du Brésil Laércio Entré après 14 minutes14e 
Entraîneur:
Drapeau du Brésil Antoninho

Édition 1969

Zone sud-américaine

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Uruguay Drapeau : Argentine Drapeau : Argentine Drapeau : Brésil
1 Drapeau : Uruguay CA Peñarol 9 6 4 1 1 11 6 +5 Drapeau : Uruguay CA Peñarol 4-1 3-1 2-1
2 Drapeau : Argentine Racing Club 8 6 3 2 1 6 5 +1 Drapeau : Argentine Racing Club 0-0 0-0 2-1
3 Drapeau : Argentine Estudiantes de La Plata 3 5 1 1 3 5 7 -2 Drapeau : Argentine Estudiantes de La Plata 1-2 0-1 3-1
4 Drapeau : Brésil Santos FC 3 5 1 0 4 5 9 -4 Drapeau : Brésil Santos FC 2-0 0-2

Le CA Peñarol se qualifie pour la finale de la Supercoupe.

L'Estudiantes de La Plata et le Santos FC n'ont pas joué le dernier match qui les opposait et qui était programmé le 8 janvier, car ils n'avaient plus aucune chance de se qualifier pour la finale[3].

Pelé inscrit lors de ce tour le 1001e but de sa carrière[3].

Zone européenne

La compétition est abandonnée en raison des éliminatoires de la Coupe du monde 1970. Le CA Peñarol est donc déclaré vainqueur de la Supercoupe intercontinentale.

Troisième supercoupe

La CONMEBOL organise une troisième édition sur le même principe que les années précédentes. La compétition a lieu à la fin de l'année 1970, mais elle est finalement reportée en février, puis en mars, ensuite en avril 1971, avant d'être finalement annulée.

Les participants auraient été l'Inter Milan, le Real Madrid CF, le Feyenoord Rotterdam, champion intercontinental 1970 et les quatre équipes sud-américaines ayant disputé l'édition précédente.

Tournoi homonyme (XXIe siècle)

En 2006 les dirigeants de Boca Juniors dialoguent avec le Liverpool FC pour obtenir un accord sur une autre compétition internationale : la Supercoupe intercontinentale, qui opposerait le vainqueur de la Supercoupe sud-américaine 2004 et le vainqueur de la Supercoupe de l'UEFA 2005, que sont Boca et Liverpool. Cette compétition ne s'est pas réalisée pour diverses raisons : la cession de joueurs à l'Équipe d'Angleterre durant la compétition ou encore le manque d'organisation (il a été proposé de la jouer à Miami, à Los Angeles ou au Stade Santiago Bernabéu)[7].

Buteurs

Le meilleur buteur de l'histoire de la compétition est Pedro Rocha, du CA Peñarol qui a inscrit 9 buts en 2 éditions.

Année Buteur Club Buts
1968 Drapeau : Uruguay Pedro Rocha Drapeau : Uruguay CA Peñarol 3
Drapeau : Brésil Wálter Machado da Silva Drapeau : Argentine Racing Club
Drapeau : Brésil Toninho Drapeau : Brésil Santos FC
1969 Drapeau : Uruguay Pedro Rocha Drapeau : Uruguay CA Peñarol 6

Palmarès

Édition Champion Vice-champion
1968 Drapeau : Brésil Santos FC Drapeau : Italie Inter Milan
1969 Drapeau : Uruguay CA Peñarol Drapeau : Argentine Racing Club

Notes et références

  1. (es) Section Competiciones de la CONMEBOL, liste des tournois officiels.
  2. (es) Las Copas Olvidadas, Diario Clarín, 7 septembre 2006. L'article contient une erreur à propos du vainqueur de la Supercoupe 1968. Il est dit que San Pablo est le vainqueur, au lieu de Santos, mais il se réfère à la même compétition.
  3. a, b et c (es) CONMEBOL - El olvidado tercer lauro intercontinental del Santos de Pelé
  4. (en) La Supercoupe des champions intercontinentaux de 1968 sur rsssf.com
  5. (es) Información del Ranking de Clubes por la CONMEBOL.
  6. (es) Campeones de la Copa Intercontinental
  7. (es) Información la Copa por el Diario Época

Liens externes