Superbus

Superbus
Description de cette image, également commentée ci-après
Superbus, aux côtés des Starliners.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Pop, rock, synthpop, ska
Années actives Depuis 1999
Labels Mercury (2001-2009), Polydor (2009-2015), Warner (depuis 2015)
Influences No Doubt, Blondie, Garbage
Site officiel www.superbus.fr
Composition du groupe
Membres Jennifer Ayache
Patrice Focone
Michel Giovannetti
François Even
Romain Bachelard
Anciens membres Guillaume Rousé
Greg Jacks
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Superbus.

Superbus est un groupe de pop rock français. Formé en 1999 par Jennifer Ayache, le groupe publie un premier album, Aéromusical, en 2002, attirant de nombreux fans grâce à ses sonorités ska-punk et une chanteuse-leadeuse, un type de formation quasi inédit en France. Il est suivi de Pop'n'Gum en 2004, un deuxième album plus pop, imprégné des années 1960 et de la surf culture.

C'est avec son troisième opus, Wow, un album aux sonorités rock electro imprégné des années 1980 et 1990, et sorti en 2006, que Superbus acquiert une grande notoriété, grâce surtout aux titres Butterfly et Lola. En 2009 sort le 4e album, Lova Lova, album concept autour du thème du Crazy Horse.

Leur premier best of, intitulé Happy BusDay: The Best of Superbus, est publié le , couronnant ainsi 10 ans de carrière. Après une pause du groupe, Superbus revient en 2012, avec leur nouvel album Sunset, sorti le 27 août 2012. Ce nouvel album, enregistré à Los Angeles, promet une nouvelle évolution du groupe, et un voyage pour les États-Unis. En 2016 paraît le sixième album du groupe, intitulé Sixtape, accompagné par une tournée aux quatre coins de la France, en Belgique ainsi que plusieurs dates en Suisse.

En 2017, le groupe compte un total d'un million et demi d'exemplaires vendus dans le monde[1].

Biographie

Formation et débuts (1999–2001)

Après avoir séjourné six mois aux États-Unis, Jennifer Ayache, fille de la comédienne et humoriste Chantal Lauby et de Jean-Pierre Ayache, rentre en France en fin 1999 avec l'envie de monter un groupe[2]. Elle rencontre Michel Giovannetti (guitariste) et lui fait écouter ses démos. C'est dans cette formation que Superbus fait son premier concert le 5 janvier 2000 sur la scène du Réservoir. Puis vint François Even (bassiste), une connaissance de Michel Giovannetti, qui jouait avec lui dans un autre groupe. Ils y jouent tous les trois, accompagnés d'un autre guitariste et d'un batteur, Nicolas Jean (Shkoun Hadouma).

Très vite, le guitariste original est remplacé par Patrice Focone, rencontré en 2000 par le groupe dans un local de répétitions. Puis vient enfin Guillaume Rousé, le batteur, mis en contact avec le groupe par l'entremise de David Salsedo (réalisateur du groupe et accessoirement chanteur de Silmarils). Le groupe est désormais formé.

Le nom du groupe, « Superbus », est choisi par Jennifer Ayache dans un dictionnaire de latin. Il est le nom du dernier roi de Rome et signifie en latin « orgueilleux », « fier », « superbe », mais aussi « brillant », « magnifique », « glorieux »[3].

Aéromusical (2001–2003)

Après plusieurs premières parties dont celle de Weezer à l'Élysée Montmartre en , Superbus démarche les maisons de disques avec une démo[4]. Un titre se détache, c'est Tchi-Cum-Bah, ce qui permettra à Superbus de sortir le 26 mars 2002 son premier album intitulé Aéromusical, produit par le label Mercury. Avec un son pop et frais, relativement inédit en France, le groupe est encensé par la presse spécialisée. Trois morceaux se distinguent et paraissent en single : Tchi-Cum-Bah, Superstar et Into the Groove (reprise de Madonna). L'album se vendra à 100 000 exemplaires[5].

Le groupe se fait très rapidement une réputation grâce à ses concerts, ses prestations scéniques énergiques étant sa marque de fabrique. Le groupe fait notamment la première partie des Stereophonics à Dijon et Paris en , puis celle de Sum 41 au Zénith de Paris le 1er septembre 2002, avant de se lancer dans une tournée à l'automne qui passera entre autres par la Maroquinerie et La Cigale, puis de nouveau au printemps et à l'été 2003, avec un passage au Bataclan le 4 juin.

En 2003, le morceau Aéromusical fera partie de la bande originale du film Laisse tes mains sur mes hanches réalisé par Chantal Lauby. Huit mois plus tard, c'est l'inédit Monday to Sunday qui a le privilège d'être diffusé durant la partie de biche volley du film RRRrrrr!!! d'Alain Chabat, sorti en janvier 2004.

Pop'n'Gum (2004–2005)

Le 1er juin 2004, seulement deux ans après la sortie de leur premier opus, le groupe sort son deuxième album, Pop'n'Gum. L'album aura un succès important en France, et le groupe se verra remettre son premier double disque d'or en octobre 2005.

Quatre singles paraitront : Sunshine, Radio Song (inclus dans le jeu vidéo Singstar Rocks, sorti en 2006, et Guitar Hero 3: Legends of Rock sorti en 2007[6]), Pop'n'Gum (utilisé dans une publicité pour les chewing-gums Malabar) et Little Hily. À la suite de la sortie de l'album, une série de concerts est entamée avec une tournée des clubs en juin et juillet 2004, qui passe notamment par le Café de la danse le 10 juin, puis une tournée dans toute la France d'octobre à décembre 2004, un temps même aux côtés de Prohom et No One Is Innocent l'année suivante[7].

L'album sera réédité en mars 2005 avec une nouvelle pochette, trois inédits (Monday to Sunday, Boys don't Cry, reprise de The Cure et Shake, chantée par Patrice, le guitare solo du groupe) et les versions acoustiques de Radio Song et Girl. À la suite de cette réédition, le groupe repart en tournée. D'abord dans le cadre de l'Europe 2 Campus Tour au printemps 2005, puis une tournée des festivals à l'été 2005. La tournée se termine à l'automne 2005, avec un point d'orgue, le 13 novembre 2005, lors du premier concert du groupe à l'Olympia.

Superbus est nommé aux Victoires de la musique 2006 dans la catégorie « Groupe ou artiste révélation du public » et remporte le MTV Europe Music Award du « meilleur groupe français » en 2005.

Wow (2006–2008)

Superbus en concert à la Cigale en 2007.

En mars 2006, Guillaume Rousé quitte le groupe pour rejoindre la formation La Phaze. Il est remplacé par Greg Jacks, ancien batteur de No One Is Innocent, qui fait sa première apparition publique avec le groupe lors de leur représentation aux Victoires de la musique 2006. C'est avec ce nouveau batteur que Superbus va sortir son troisième album studio, Wow, le 16 octobre 2006. Entre disco rock enivrant aux accents new wave et dirty pop, l’album surfe sur les influences des années 1960 et 1980.

Cinq singles en seront extraits: Le Rock à Billy, Butterfly (qui peut être chantée dans Singstar Pop Hits et figure également dans la bande originale du jeu vidéo FIFA 08[8]), Lola, Travel the World (avec en face B du single le titre Let Me Hold You, autre extrait de Wow, qui est choisi pour assurer la bande originale française du film Bee Movie : Drôle d'abeille) et Ça mousse (qui fera la promotion du Live à Paris).

Wow est élu « meilleur album pop rock » aux Victoires de la musique 2007, et certifié disque d'or[9] (remis lors du concert à l'Olympia) et disque de platine[10]. Le groupe remporte également le NRJ Music Award du meilleur groupe francophone de l'année, le [11].

Le premier DVD live de Superbus, s'intitulant sobrement Live à Paris, est publié le . Il couronne un an de tournée et près de 80 dates. Il est enregistré lors du concert du Zénith de Paris le 23 novembre 2007. Deux versions sont disponibles à la sortie : une édition simple super jewel box, et une édition limitée digipack trois volets incluant l'album acoustique Super Acoustique, enregistré en une journée, le 8 janvier 2008 aux studios ICP à Bruxelles. Une édition SlidePac du DVD est sortie en août 2008 tandis qu'une édition Blu-ray est venue compléter le trio de DVD le 24 novembre 2008. Cette dernière édition recense dans ses bonus les clips de Butterfly, Lola, Travel the World (première version) et Ça mousse en HD. Le DVD est certifié disque de platine le 25 septembre 2008[12].

Une ultime réédition de Wow comprenant l'album original et Super Acoustique est publiée le . Une semaine plus tard, le groupe entrait en studio afin de donner un successeur à Wow.

Lova Lova (2008–2009)

Superbus, en concert à Marseille, en 2009.

Le quatrième album du groupe, Lova Lova, est sorti le . Enregistré aux studios Ferber et Acousti à Paris, l'album est intégralement écrit et composé par Jennifer Ayache à l'exception du titre Lova Lova réalisé avec Patrice Focone. Il est proposé à la vente en deux versions différentes : une édition simple Super Jewel Box et une édition collector livre disque avec un DVD bonus.

Les quatre singles extraits de Lova Lova sont Addictions, Lova Lova, Nelly et Apprends-moi. La nouvelle tournée commence le 8 mai 2009 à Port-Barcarès avec neuf dates dans des salles moyennes voire petites, suivies au mois de juin par cinq concerts acoustiques. Le groupe participe également à douze festivals au cours de l'été 2009.

Le , Jennifer annonce par le biais de Twitter que le groupe a changé de label. Superbus est désormais chez Polydor. C'est avec cette nouvelle équipe que le groupe a préparé une réédition de son quatrième album Lova Lova, qui est sortie le , avec une liste des titres modifiée et trois titres bonus : une nouvelle version de Rise (bonus track digital de la première version de l'album), une reprise de Heart of Glass de Blondie (également disponible sur internet depuis juin 2007) ainsi que Nelly (Bedroom Version), une démo améliorée réalisée entièrement par Jennifer dans sa chambre.

Une tournée des Zéniths et grandes salles composée de trente dates se déroule à l'automne. Elle est notamment passée par le Zénith de Paris le . Le groupe joue également son premier concert à Bercy lors du Sunday Start des Masters Series de Paris, le . Toutes manifestations confondues, ce sont 64 dates qui sont jouées.

Happy BusDay: The Best of Superbus (2010)

Le 20 septembre 2010, Superbus sort son premier best-of, intitulé Happy BusDay: The Best of Superbus. Dans cette optique, le groupe enregistre quatre morceaux inédits (Mes défauts, Eddy, Téléphonie et On s'aime) en mai 2010 aux studios ICP à Bruxelles (comme pour Pop'n'Gum, Wow et Super Acoustique)[13]. En plus de ces nouveaux morceaux et de quatorze titres du groupe sur un CD, le best-of contient dans sa version digipack un documentaire sur DVD retraçant la carrière du groupe avec des images rares et inédites. Une édition collector est également à la vente. Le premier single inédit intitulé Mes défauts est diffusé à la radio pour la première fois le 18 juin 2010. Ce titre est par ailleurs interprétable dans le jeu vidéo U-Sing 2 sur Wii. Ce best-of s'accompagne d'une mini-tournée intitulée Superbus chantent leurs plus grand succès[14], qui s'achève par deux concerts à La Cigale les 16 et 17 septembre 2010.

Après la promotion de la compilation, le groupe décide de marquer une pause afin de se consacrer dans l'année 2011 à d'autres projets avant de réaliser son cinquième album. Greg Jacks forme ainsi le groupe The Dukes et Jennifer Ayache crée le projet Wonderama qui ne fût pas achevé[15].

Sunset (2011–2013)

La composition et la préparation de l'enregistrement se sont déroulées en fin d'année 2011, dans le local parisien du groupe. L'enregistrement à proprement parler est effectué en janvier 2012 aux EastWest Studios, à Los Angeles. Jennifer et Michel annoncent par ailleurs une tournée via leurs comptes Twitter. Les premières dates de cette tournée, baptisée Club Tour, sont annoncées au début d'avril par Coullier Productions, avec notamment un concert à l'Olympia le .

Le groupe annonce sur Facebook avoir tourné deux clips début mai 2012. C'est le 11 mai que le premier single All Alone est dévoilé, une ballade aux sonorités très années 1980. Il est disponible en téléchargement depuis le , et le clip est sorti le 7 juin ; un EP de remixes de ce titre est sorti le . L'album sort le . Les singles suivants sont À la chaîne, Whisper et Smith 'n' Wesson. Il existe deux versions de Sunset : l'édition standard avec onze titres, et l'édition 'imitée digipack incluant trois titres supplémentaires dont une reprise de Video Killed the Radio Star de The Buggles.

Une interview de janvier 2013 à NRJ Strasbourg informe que l'album bénéficiera d'une réédition, avec notamment un titre en version symphonique. Cependant, ce projet tombe à l'eau, le groupe ayant annulé son voyage à Los Angeles en août (initialement prévu pour cet enregistrement).

Pause musicale et autres projets (2013–2015)

Après plus d'un an de tournée pour la promotion de Sunset, le groupe décide de faire une pause pour que chacun des membres puisse se consacrer à différents projets. Tandis que la chanteuse Jennifer Ayache tente une aventure solo (sous le pseudonyme de Jenn Ayache) et sort son premier album solo, +001, le 22 septembre 2014, le bassiste François Even monte son projet Mr. Freak de son côté, et le batteur Greg Jacks reforme son groupe, The Dukes.

Retour et Sixtape (depuis 2016)

Le guitariste Patrice Focone annonce début janvier 2016, via son compte Twitter, un possible retour de Superbus après deux ans de pause musicale. Jennifer Ayache confirme cette information le 15 février 2015 sur son compte Facebook, en annonçant l'annulation de sa tournée solo, mettant fin à sa parenthèse musicale, ainsi que la préparation du sixième album de Superbus[16].

Le 23 avril de cette même année, le groupe se sépare de son batteur Greg Jacks, le batteur affirme s’être fait renvoyer par la maison de disque et les quatre autres membres invoquent un problème d’emploi du temps depuis qu'il vit aux États-Unis[17]. C'est le batteur Jocelyn Moze qui rejoint le groupe après la séparation. Le 31 août, le groupe annonce qu'ils feront, parallèlement à leur sixième album studio, parti d'un album de reprise du groupe Téléphone. Ils annoncent que le 4 septembre 2015 sortira le premier single de cette compilation, qui n'est autre que la reprise de Téléphone par Superbus, Un autre monde. Cette reprise ne fera pas partie du sixième album de Superbus.

Le 22 février 2017, le groupe annonce via son compte twitter officiel, que la séance photo pour le nouvel album, est terminée et que l'ère #Superbus2016 commence cette même semaine. Le 4 mars, ils dévoilent le premier single de ce sixième opus, Strong and Beautiful[18],[19]. Le 27 avril 2017, le nom de l'album, Sixtape (référence au 6e album du groupe) est révélé.

Style musical

Superbus est un groupe de pop rock. En matière de groupes à chanteuses, Jennifer Ayache et ses musiciens citent No Doubt[1], Gwen Stefani, Garbage[1], Dolly, Within Temptation ou encore Texas. Leur style musical tend d'abord vers le ska et le punk californien (Aéromusical) mais également la surf music (Pop'n'Gum) influencés par des groupes comme Sum 41, Blink-182, Weezer, Sublime et Buddy Holly. Pour les albums Wow et Lova Lova, le groupe donne une dimension electropop à ses compositions, alors influencées par les années 1980 et des groupes tels que Blondie ou The Cure.

À part dans la scène musicale française, ils ont tenté de faire émerger leurs influences anglo-saxonnes et le concept du groupe à chanteuse. Ils ont eux-mêmes défini leur style comme de la Pop Fiction (en référence au film Pulp Fiction de Quentin Tarantino) ou encore Free Pop. Jennifer Ayache compose et écrit la quasi-intégralité des morceaux, en français comme en anglais, hormis quelques morceaux coécrits avec les membres du groupe. Seuls Shake, un morceau bonus présent sur la réédition de Pop'n'Gum, ainsi que Mini, de l'album Sunset ne sont pas écrits par un membre du groupe. Ils sont signés par Stephen Munson, leur manager.

Pour le côté visuel, le groupe a une source d'inspiration avérée pour les années 1950. Ils ont longtemps cherché une image se rapprochant de l'univers des pin-ups (mis à part pour la première version de l'album Lova Lova), Jennifer Ayache étant une grande fan de ces personnages[20].

Membres

Membres actuels

Membres invités

Anciens membres

Discographie

Article détaillé : Discographie de Superbus.

Notes et références

  1. a, b et c « Le groupe pop-rock Superbus en concert à Deauville », sur Actu.fr, (consulté le 8 septembre 2018).
  2. Cyril Dagois, Sur l'autoroute du succès - Interview de Superbus, Evene.fr, décembre 2005, (page consultée le 7 septembre 2009).
  3. Félix Gaffiot, Dictionnaire illustré latin-français, Librairie Hachette,
  4. Sur la Route de Superbus - Reportage Europe 2 TV
  5. Musique Ados.fr, Superbus, biographie
  6. « Guitar Hero 3 Setlist Revealed », GamePro (consulté le 8 septembre 2018).
  7. « Chronique de Concert - Prohom + Superbus + No One Is Innocent », sur concertandco.com (consulté le 8 septembre 2018).
  8. « FIFA 08 : la track-list complète », sur JeuxActu (consulté le 8 septembre 2018).
  9. Biographie sur Superbus
  10. Le Rock à Superbus, News
  11. « NRJ Music Awards 2008 », 18 novembre 2008-site=nrj (consulté le 8 septembre 2018).
  12. « Superbus: Jennifer Ayache révèle ses défauts mais en musique bien sur...(Vidéo) », sur Actuanews, (consulté le 8 septembre 2018).
  13. « Happy BusDay: The Best of Superbus », sur superbus.org.
  14. « ’Happy Busday’, l’album best-of de Superbus », sur eVous (consulté le 8 septembre 2018).
  15. « Jennifer Ayache : son nouveau single en solo », sur Charts in France (consulté le 8 septembre 2018).
  16. « Superbus : " Ce nouvel album est un virage, un second souffle" (Interview vidéo) », sur Closer, (consulté le 8 septembre 2018).
  17. Superbus : écœuré, le batteur annonce son licenciement sur Facebook
  18. « "Strong & Beautiful" : Superbus dévoile son nouveau single musclé et 80's (màj) », sur Charts in France (consulté le 8 septembre 2018).
  19. « "Strong and Beautiful" : Superbus se bat contre Natoo dans un clip musclé », sur Charts in France (consulté le 8 septembre 2018).
  20. « Sur l'autoroute du succès, Interview de Superbus », sur Evene.fr (consulté le 8 septembre 2018).

Liens externes