Stokkem

Stokkem

Stokkem
Stokkem
Ancienne porte de la ville
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la Province de Limbourg Province de Limbourg
Arrondissement Maaseik
Commune Dilsen-Stokkem
Code postal 3650
Zone téléphonique 089
Démographie
Population 3 134 hab. (01/01/2006)
Densité 353 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 01′ nord, 5° 44′ est
Superficie 887 ha = 8,87 km2
Localisation
Localisation de Stokkem
Situation dans la ville de Dilsen-Stokkem

Géolocalisation sur la carte : Province de Limbourg

Voir sur la carte administrative de Province de Limbourg (Belgique)
City locator 14.svg
Stokkem

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Stokkem

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Stokkem

Stokkem est une section de la ville belge de Dilsen-Stokkem située en Région flamande dans la province de Limbourg.

Stokkem se situe à la rive gauche de la Meuse et les comtes de Looz y bâtirent une forteresse pour se défendre contre leurs voisins de Juliers et de Gueldre. Ce château est fortifié par le prince-évêque Érard de La Marck au début du XVIe siècle.

Stokkem, anciennes graphies Stockheim ou Stockem, reconnue comme ville en 1244 par Arnoul IV de Looz, se dote d'un mur d'enceinte et devient une des 23 Bonnes Villes de la principauté de Liège.

Le 5 novembre 1605 l'église et 350 des 420 maisons sont détruites par un incendie.

En 1687, l'empereur romain germanique donne à François-Guillaume de Maigret, général qui s'était particulièrement illustré en Hongrie contre les Turcs, confirmation de son titre de comte de Maigret, le fait comte du Saint-Empire, comte de Néau (Eupen) et baron de Stockem (ou Stokkem), ainsi que maréchal héréditaire de la province de Limbourg.

En 1702 le château est démoli par les troupes des Provinces-Unies ; la fortification n'était plus utile au contrôle de Maastricht, ville qui, depuis la guerre de Quatre-Vingts Ans était codirigée par le prince-évêque de Liège et les États généraux des Provinces-Unies.

En 1839 120 maisons sont de nouveau détruites par le feu.

Voir aussi

Lien externe