Stockholm

Stockholm
De haut en bas et de gauche à droite : Vieille ville, répartie sur l'Île de la Cité, l'Îlot du Saint-Esprit et l'Îlot des Chevaliers, le Quai Skeppsbron, l'Hôtel de ville de Stockholm, la statue d'Evert Taube, Immeubles de la place Hötorg, le globe Ericsson et le palais royal.
De haut en bas et de gauche à droite : Vieille ville, répartie sur l'Île de la Cité, l'Îlot du Saint-Esprit et l'Îlot des Chevaliers, le Quai Skeppsbron, l'Hôtel de ville de Stockholm, la statue d'Evert Taube, Immeubles de la place Hötorg, le globe Ericsson et le palais royal.
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Province historique Uppland, Södermanland
Comté Comté de Stockholm
Commune Stockholm
Statut de ville 1436
Démographie
Population 1 515 017 hab. (2016)
Densité 3 659 hab./km2
Géographie
Coordonnées 59° 19′ 46″ nord, 18° 04′ 07″ est
Superficie 41 400 ha = 414,00 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir sur la carte administrative de Suède
City locator 14.svg
Stockholm

Géolocalisation sur la carte : comté de Stockholm

Voir la carte administrative du Stockholm
City locator 14.svg
Stockholm

Géolocalisation sur la carte : comté de Stockholm

Voir la carte topographique du Stockholm
City locator 14.svg
Stockholm

Stockholm [stɔkːɔlm Prononciation du titre dans sa version originale Écouter] est la capitale et la plus grande ville de la Suède. Elle est le siège du gouvernement et du Parlement suédois ainsi que le lieu de résidence officielle du roi Carl XVI Gustav.

La ville de Stockholm (Stockholms stad) ou, plus officiellement, la commune de Stockholm (Stockholms kommun) est, avec ses 914 909 habitants[1], la plus grande des 290 municipalités suédoises. L'unité urbaine est, avec ses 1 252 020 habitants (en 2005), la plus grande de la Scandinavie. Le Grand Stockholm c'est-à-dire le Comté de Stockholm a, lui, une population de 2 063 945 habitants[1] — sur une superficie de près de 6 600 km2.

Située au bord de la mer Baltique, la ville est construite en partie sur plusieurs îles, à l'embouchure du lac Mälar, ce qui lui a valu, à l'instar d'autres cités européennes, son surnom de Venise du Nord (par ailleurs aussi donné à Bruges, en Belgique, à Saint-Pétersbourg en Russie, et à Amsterdam, aux Pays-Bas).

Toponymie

Ce toponyme, qui se rencontre une vingtaine de fois en Suède et en Finlande, représente un nom composé suédois de sens clair mais d'interprétation délicate : « l'île (holm) des rondins, des pieux ou des poteaux (stock) ». Si l'on pressent que des troncs d'arbres apprêtés ont joué un rôle dans l'aménagement du port et de l'agglomération, il est difficile de préciser lequel : pilotis, fondation de quais ou de maisons, estacade, constructions… Ce point est toujours débattu aujourd'hui[2].

Stockholm s'écrit et se prononce différemment dans d'autres langues : Holmia en latin, Stockholbma en same, Stokholma en letton, Estocolmo en portugais et espagnol, Stokholmas en lituanien, Tukholma en finnois, Stokholmi en meänkieli, Stokkhólmur en islandais, Stoccolma en italien, Sztokholm en polonais, Stokgol'm (Стокгольм) en russe, Sutokkuhorumu (ストックホルム) en japonais, Sídégēěrmó (斯德哥尔摩) en chinois. En anglais, en néerlandais et en allemand, Stockholm s'écrit de la même façon mais se prononce légèrement différemment.

Géographie

Situation

Une carte de Stockholm en 1910. On y distingue l'enchevêtrement d'îles qui la composent.

Stockholm se trouve sur la côte orientale de la Suède, à l'endroit où le lac Mälar rejoint la mer Baltique. La ville elle-même s'étend sur quatorze îles qui font toutes partie de l'archipel de Stockholm, faisant de l'eau un élément omniprésent puisqu'elle représente environ 30 % de la superficie de la ville avec une proportion identique pour les espaces verts. Cinquante-sept ponts permettent de relier les différents quartiers[3],[4].

Si la ville a été fondée sur la petite île de Stadsholmen (là où se trouve Gamla stan, la vieille ville), elle s'est ensuite développée au Nord où l'on trouve désormais Norrmalm et Östermalm, et au sud vers Södermalm.

L'important archipel, constitué d'environ 24 000 îles, est un lieu de détente particulièrement prisé des habitants de la ville, qui aiment s'y rendre le week-end et le mercredi après-midi[4].

Climat

Le climat de Stockholm est de type continental, du fait de la latitude très septentrionale, et du relatif éloignement de l'océan Atlantique. Les saisons sont très marquées avec des hivers froids et des étés doux à chauds, ceci étant dû à la grande différence dans la durée de la journée entre le solstice d'été (18+ heures de jour) et le solstice d'hiver (6 heures de jour). Les records de température à Stockholm sont de 36 °C au maximum et −32 °C au minimum [5]. Néanmoins, la température n'est jamais descendue au-dessous de - 25 °C depuis l'hiver 1986-1987[6]. Le nombre d'heures d'ensoleillement est 1830 heures.

Relevé météorologique
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −5 −5,3 −2,7 1,1 6,3 11,3 13,4 12,7 9 5,3 0,7 −3,2 6,6
Température maximale moyenne (°C) −0,7 −0,6 3 8,6 15,7 20,7 22,2 20,4 15,1 9,9 4,5 1,1 10
Précipitations (mm) 39 27 26 30 30 45 72 66 55 50 53 46 540


Les principaux quartiers

La partie principale de Stockholm est constituée de plusieurs quartiers qui constituent autant de lieux à visiter.

La vieille ville, Gamla stan se situe principalement sur l'île de Stadsholmen. Elle est constituée d'étroites ruelles et on y trouve de nombreux lieux d'intérêt comme le palais royal, le musée Nobel, l'église allemande, Storkyrkan ou la maison de la noblesse.

Djurgården, une des îles de Stockholm, rassemble les principales attractions touristiques de la ville. On y trouve le musée Vasa, Skansen, le musée nordique, le musée ABBA, le parc d'attraction de Gröna Lund ainsi qu'un grand parc.

Södermalm est un quartier très animé, où se trouvent de nombreuses discothèques. La place de Mariatorget y est un lieu très prisé, ainsi que les nombreuses églises.

Les autres quartiers notables sont Norrmalm, Östermalm, Kungsholmen ou Skeppsholmen.


Histoire

Les débuts de Stockholm

En marron, les territoires émergés autour de Stockholm en 3 000 av. J.C.

La première mention de la ville de Stockholm date de 1252. La ville se réduit alors à la petite île de Gamla Stan (Vieille ville). Elle aurait été fondée par Birger Jarl, afin de protéger la Suède d'invasions par des flottes étrangères et afin de mettre fin aux pillages dont étaient victimes des villes comme Sigtuna située sur le lac Mälaren. Le premier bâtiment construit est un fort qui contrôle le trafic maritime entre la mer Baltique et le lac Mälaren. Sous l'influence de Magnus Ladulås, Stockholm prospère grâce à ses relations commerciales avec Lübeck. Elle fait alors partie de la ligue hanséatique. En 1270, Stockholm est décrite par des documents comme une vraie ville et, en 1289, elle est déjà la plus grande ville de Suède. La première estimation fiable de sa taille remonte au XVe siècle. Elle rassemble alors environ un millier de ménages pour cinq à six mille habitants.

En 1349, la ville connaît un épisode de peste noire ravageur.

Une rue de la vieille ville (gamla stan)

L'union de Kalmar

Ce n'est qu'en 1419 que Stockholm est proclamée capitale de la Suède. Sa position stratégique, ainsi que son poids économique en font une place importante dans les relations entre les rois danois de l'union de Kalmar et le mouvement d'indépendance suédois pendant le XVe siècle. Elle verra de nombreuses batailles se dérouler, notamment la bataille de Brunkeberg gagnée contre le roi du Danemark Christian Ier par Sten Sture le Vieil en 1471, et le bain de sang de Stockholm qui aura lieu en 1520 sous les ordres de Christian II de Danemark, mettant un terme à l'union de Kalmar.

La période des Vasa

En 1521, Gustav Vasa fait son entrée à Stockholm et signe le début d'une nouvelle ère pour la Suède. La ville s'agrandit et s'étend au-delà de Stadsholmen sur Södermalm et Norrmalm. En 1600, elle compte dix mille habitants.

1600-1800

Au XVIIe siècle, Stockholm devient une ville européenne d'envergure. Entre 1610 et 1680, sa population est multipliée par six. Ladugårdslandet, maintenant appelé Östermalm ainsi que l'île de Kungsholmen sont alors rattachés à la ville. En 1628, le Vasa coule dans Stockholm. Peu après, sont instaurées des règles qui donnent à Stockholm un monopole sur les échanges entre les négociants étrangers et les territoires scandinaves. À cette époque, sont bâtis nombre de châteaux et de palais, dont la maison de la noblesse (riddarhuset) et au XVIIIe siècle le palais royal.

Après la guerre du Nord qui entraîne la destruction partielle de la ville, Stockholm voit sa croissance ralentir. Elle conserve toutefois son rôle de capitale politique de la Suède et, sous le règne de Gustave III de Suède, elle affirme sa supériorité culturelle. L'opéra royal est un bon exemple de l'architecture de cette époque.

Stockholm en 1888

1800-1900

Au début du XIXe siècle, Stockholm perd encore de son influence économique. Norrköping devient la principale cité industrielle du pays, et Göteborg devient un port incontournable grâce à sa localisation sur la mer du Nord. Dans la deuxième partie du siècle, Stockholm retrouve son rôle moteur sur le plan économique avec l'apparition de nouvelles industries, et devient un centre important pour le commerce et les services, ainsi que la principale porte d'entrée de la Suède.

Sa population croît alors de manière très importante de par une forte immigration. À la fin du siècle, seuls 40 % des habitants de la ville y sont nés. Des quartiers commencent alors à se développer au-delà des limites de Stockholm, dans la campagne et sur les côtes. C'est aussi à cette époque que la ville accroît son rôle central dans l'éducation et la culture, avec l'ouverture de nombreuses universités, comme le Karolinska Institut.

XXe siècle

Vue aérienne, 1930

Durant le XXe siècle, Stockholm réhabilite une grande partie de son centre ville, alors composé de rues étroites et enchevêtrées qui posent un problème au fur et à mesure que la circulation augmente. Les autorités communales y interdisent la rénovation des bâtiments et les achètent sur toute une zone proche de la gare centrale, de Hötorget à Sergels torg, pendant la première moitié du siècle. De 1945 à 1967, la zone est rasée puis reconstruite, avec de larges rues piétonnes ainsi que des gratte-ciels.

À la fin du siècle, Stockholm est une ville moderne, cosmopolite et très en avance dans les domaines technologiques. En 1923, le gouvernement de la commune emménage dans le nouvel hôtel de ville. Le métro de Stockholm est construit à partir de 1950, et le district de Kista est maintenant devenu un important centre pour les nouvelles technologies.

Événements récents

Du 5 au 16 juin 1972 a lieu la première conférence de l'Organisation des Nations unies sur l'environnement humain. Généralement appelée conférence de Stockholm, cette rencontre marque un tournant dans l'émergence de la conscience environnementale planétaire. Moment de rencontre, de confrontation et d'échange, elle a été un catalyseur. Elle fut et reste aussi un symbole par la reconnaissance institutionnelle de la gravité des problèmes d'environnement [7].

En 1986 le premier ministre Olof Palme est abattu en pleine rue, et en 2003 la ministre des affaires étrangères Anna Lindh est assassinée dans le grand magasin Nordiska Kompaniet.

Stockholm a été nommée capitale européenne de la culture en 1998.

Ecoquartier, chauffage urbain, transports publics, circulation automobile... La ville suédoise a été récompensée par la Commission de Bruxelles : elle vient d'être sacrée championne de l'environnement pour 2010.

Évolution démographique

Évolution démographique de Stockholm

Le tableau et la courbe ci-dessous retracent l'évolution démographique de la commune de Stockholm de 1570 à nos jours.

      Année         Habitants
1570 9 100
1610 8 900
1630 15 000
1650 35 000
1690 55 000
1730 57 000
1750 60 018
1770 69 000
1800 75 517
1810 65 474
1820 75 569
1830 80 621
1840 84 161
1850 93 070
1860 113 063
1870 136 016
        Année         Habitants
1880 168 775
1890 246 454
1900 300 624
1910 342 323
1920 419 429
1930 502 207
1940 590 543
1950 745 936
1960 808 294
1970 740 486
1980 647 214
1990 674 452
2000 750 348
2005 766 747
2011 876 971
2014 911 989
Pays de naissance Population (2014)
Drapeau de la Finlande Finlande 17 576
Drapeau de l'Irak Irak 16 374
Drapeau de l'Iran Iran 11 429
Drapeau de la Pologne Pologne 10 612
Drapeau de la Turquie Turquie 7 429
Drapeau de la Somalie Somalie 7 364
Drapeau du Chili Chili 5 440
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 4 791
Drapeau de la Serbie Serbie 4 785
Drapeau du Maroc Maroc 4 556
Drapeau de la France France 1 913

Culture

Capitale de la Suède, Stockholm abrite une grande partie des principaux lieux culturels de Suède, dont des théâtres, des musées ou des opéras. Dans Stockholm et ses environs, se trouvent deux sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, le château de Drottningholm et le cimetière de Skogskyrkogården. Stockholm a par ailleurs été capitale européenne de la culture en 1998.

Musées

La maison de la culture (Kulturhuset)
Le musée Nobel (Nobel Museet)

Stockholm compte près d'une centaine de musées. Certains de ces musées qui étaient gratuits sont pour la plupart devenus payants. Les plus célèbres sont le musée Vasa, Skansen, le musée historique, le musée ABBA, le musée d'art moderne, le musée national des beaux arts, le muséum suédois d'histoire naturelle ou encore le musée nordique ou le Stockholm Music Museum.

Musique classique

Stockholm possède deux orchestres de renom : l'orchestre philharmonique royal de Stockholm et l'orchestre symphonique de la radio suédoise.

La capitale suédoise a été pays hôte de trois éditions du Concours Eurovision de la Chanson.

Évènements

26e congrès mondial d’espéranto, 1934

Stockholm a accueilli deux fois le congrès mondial d’espéranto, en 1934 et 1980, rassemblant chacun environ 2000 participants pendant toute la semaine.

Sport

Stockholm a abrité les Jeux olympiques d'été de 1912 et possède, avec le stade olympique, globen et Råsunda, des arènes importantes pour la pratique du football, du hockey sur glace ou encore du bandy. Les principaux clubs de football de la ville sont Hammarby Fotboll AB, Djurgårdens IF et l'AIK Solna. La présence de nombreux plans d'eau est propice à la pratique du patin à glace en période hivernale. Stockholm est le lieu d'un tournoi de tennis se déroulant début octobre en indoor.

Stockholm a également accueilli, en 1990, les premiers jeux équestres mondiaux.

Stockholm a été désignée « Capitale Européenne du Sport » pour l'année 2002[8].

L'hippodrome de Solvalla, dans la banlieue nord-ouest de Stockholm, accueille chaque dernier dimanche de mai une course réservée aux trotteurs, réunissant les meilleurs chevaux du monde pour une épreuve disputée sur 1,609 mètres. Il s'agit de l'Elitlopp (course des élites). Les quatre premiers de chaque demi-finale, s'affrontent en fin d'après-midi pour une grande finale.

Science et infrastructures

Transports

La Gare centrale de Stockholm est le point central du système de chemin de fer suédois. La ville possède un aéroport international, Arlanda (desservi avec l'Arlanda Express), ainsi que deux aéroports moins importants : Skavsta et Bromma.

Stockholm est également un port important, avec des liaisons notamment vers les villes de Helsinki, Saint-Pétersbourg, Turku et Tallinn. Les principales compagnies de ferries sont Viking Line, Silja Line et Tallink.

Les transports en commun sont d'une grande variété, et comptent 725 000 usagers[9]. Un métro (tunnelbana) dessert les lieux principaux de la ville et comporte trois lignes, des trains de banlieue (pendeltåg, Roslagsbanan et Saltsjöbanan) permettent de rallier les banlieues sur de longues distances (une centaine de kilomètres du nord au sud). Il y a aussi des tramways (Tvärbanan, Nockebybanan, Lidingöbanan et Djurgårdslinjen), ainsi qu'un vaste réseau de bus. Les équipements sont détenus par la société Storstockholms Lokaltrafik (SL, propriété du comté de Stockholm), et sont exploités et maintenus par des sous-traitants comme Veolia Transport. Des liaisons en bateau sont également assurées vers l'archipel. La ville compte enfin 760 km de pistes cyclables[9].

Le 1er août 2007, a été instauré de façon permanente un système de péage urbain semblable à celui de Londres. Il comporte 18 points d'entrée et de sortie contrôlés[9]. L'instauration définitive de ce système, expérimenté de janvier à juillet 2006, a fait l'objet d'un référendum consultatif des habitants de Stockholm le 17 septembre 2006. Les objectifs principaux sont de réduire les embouteillages et la pollution générée par le trafic routier. Le réseau de bus a été renforcé à cette occasion.

Économie

Le siège social de plus de 40 % des entreprises suédoises se situe à Stockholm, centre économique et financier de la Suède. Stockholm possède quelques entreprises de haute technologie, comme Ericsson, Electrolux ou AstraZeneca. Le district de Kista est un des centres européens les plus dynamiques pour les technologies de l'information et de la communication.

Le tourisme est devenu depuis quelques années une activité très importante pour la ville de Stockholm avec sept millions de visiteurs par an.

Selon le World Knowledge Competitiveness Index 2008, la ville de Stockholm est la seule région européenne figurant parmi les dix plus grandes économies de la connaissance au monde, étant classée sixième[10].

Enseignement

Stockholm possède 16 grandes écoles et universités, dont l'école de Commerce de Stockholm, le Karolinska Institut, l'université de Stockholm et l'institut royal de technologie. Qui plus est, leur nombre est en expansion, comme le montre la création de l'université de Södertörn, en banlieue sud (Flemingsberg).

Des académies royales sont également situées à Stockholm, comme l'académie royale des sciences de Suède et l'académie suédoise qui entre autres distribuent tous les ans les prix Nobel.

Déchets, bilan carbone et énergie

73 % des déchets ménagers sont incinérés avec production d'énergie, 25 % sont recyclés, 1,5 % sont compostés. 70 % des habitants sont raccordés au réseau de chauffage dont la chaleur provient des usines et de l'incinération des déchets[9].

En 1990, chaque habitant émettait en moyenne 5,3 tonnes de CO2 par an. En 2005, ce ratio était de 4. L'objectif est de passer à 3 tonnes par habitants et par an en 2015[9].

Personnages célèbres

Vue panoramique, 1900
Photo par Carl Curman

Les personnages suivants sont nés à Stockholm.

Les personnalités qui y sont décédées :

Notes et références

  1. a et b (sv) [1]
  2. Dictionnaire des noms de lieux – Louis Deroy et Marianne Mulon (Le Robert, 1994) (ISBN 285036195X)
  3. Stockholm – le « Top 10 », sur le Guide officiel de Stockholm
  4. a et b Stockholm sur europevoyage
  5. http://www.smhi.se/kunskapsbanken/meteorologi/temperaturrekord-i-stockholm-och-uppsala-1.4735
  6. http://data.smhi.se/met/climate/time_series/day/temperature/SMHI_day_temperature_clim_9720.txt
  7. (fr) Conférence de Stockholm (Thierry Picquet)
  8. (en) « European Capitals of Sport List », sur European Capitals of Sport Association (consulté le 1er juillet 2009)
  9. a, b, c, d et e Stockholm pilote une flotte de transports propres, La gazette des communes, no 46, 7 décembre 2009, article p. 40 et 42 de Fabienne Nedey
  10. (fr) Stockholm est la seule région européenne figurant parmi les dix plus grandes économies de la connaissance au monde consulté le 21.08.2008.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes