Steve Cummings

Steve Cummings
Steve Cummings 2016.jpg

Steven Cummings en 2016

Informations
Naissance
(36 ans)
Clatterbridge (en)
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialités
Équipes professionnelles
2005-2006 Landbouwkrediet-Colnago
2007 Discovery Channel
2008-2009 Barloworld
2010-2011 Sky
2012-2014 BMC Racing
2015 MTN-Qhubeka
2016- Dimension Data
Principales victoires

Stephen Philip Cummings dit Steve Cummings, né à Clatterbridge  dans le district métropolitain de Wirral le , est un coureur cycliste britannique. Il se spécialise d'abord dans le cyclisme sur piste, et est médaillé d'argent en poursuite par équipes aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004, et champion du monde de cette discipline en 2005. Il commence sa carrière professionnelle en 2005 dans l'équipe belge Landbouwkrediet. Il remporte ses premiers succès en 2008. Il est membre de l'équipe Dimension Data.

Biographie

Jeunesse et carrière amateur

En 1999, Steve Cummings est membre du Birkenhead North End CC. À 17 ans, il devient le premier coureur de catégorie junior à remporter l'Eddie Soens Memorial, une course à handicap ouverte à toutes les catégories. Il est champion de Grande-Bretagne junior cette année-là. Il participe au contre-la-montre junior des championnats du monde sur route, dont il prend la 37e place[1]. Il dispute également la course en ligne, qu'il ne termine pas[2].

En 2000, passé dans la catégorie des moins de 23 ans, il représente la Grande-Bretagne au contre-la-montre de cette catégorie, lors des championnats du monde sur route. Il en prend la 43e place[3]. Il occupe la même place de cette course aux championnats de 2002[4].

Aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004, il obtient la médaille d'argent en poursuite par équipes, avec Robert Hayles, Paul Manning et Bradley Wiggins.

Début de carrière professionnelle

Steve Cummings commence sa carrière professionnelle sur route en 2005 dans l'équipe belge Landbouwkrediet-Colnago. Avec Robert Hayles, Paul Manning et Chris Newton en équipe de Grande-Bretagne, il est champion du monde de poursuite par équipes. Il est cette année-là deuxième du championnat de Grande-Bretagne sur route. Il dispute avec Landbouwkrediet-Colnago le Tour de l'Avenir, où il est troisième d'une étape.

En mars 2006, aux Jeux du Commonwealth où il fait partie de l'équipe d'Angleterre, il remporte la médaille d'or de la poursuite par équipes avec Rob Hayles, Paul Manning et Chris Newton, en battant en finale l'Australie. Sur route, il se classe quatrième de la course en ligne et quatorzième du contre-la-montre. Le mois suivant aux championnats du monde sur piste, l'équipe de Grande-Bretagne qu'il forme avec Rob Hayles, Paul Manning et Geraint Thomas s'incline face à l'Australie en finale et prend la médaille d'argent. Ses meilleurs résultats sur route durant cette année sont la deuxième place du Trofeo Laigueglia et la septième place du championnat de Grande-Bretagne.

Steve Cummings au Tour d'Italie 2008

En 2007, il court pour l'équipe américaine Discovery Channel. Il dispute avec elle son premier grand tour, le Tour d'Italie.

2008-2009 : chez Barloworld

En 2008, Steve Cummings rejoint l'équipe Barloworld. Il obtient en février sa première victoire professionnelle, la deuxième étape du Tour de la province de Reggio de Calabre. Il dispute le Tour d'Italie. Il est deuxième du Tour du Danemark en août, puis représente la Grande-Bretagne lors des deux épreuves sur route des Jeux olympiques de Pékin. Lors de la course en ligne, il fait équipe avec Jonathan Bellis, Ben Swift et Roger Hammond, et abandonne. Il se classe onzième du contre-la-montre. Après une victoire à la Coppa Bernocchi et une nouvelle deuxième place au classement général du Tour de Grande-Bretagne, il dispute les deux épreuves des championnats du monde sur route : il est 25e du contre-la-montre et ne termine pas la course en ligne.

En début de saison 2009, il gagne une des manches du Giro del Capo, en Afrique du Sud. En fin de saison, il fait partie de l'équipe de Grande-Bretagne lors du championnat du monde sur route à Mendrisio, en Suisse.

2010-2011 : chez Sky

Steven Cummings au Tour d'Italie 2010

En 2010, comme ses coéquipiers Christopher Froome, Geraint Thomas et John-Lee Augustyn, Steve Cummings est recruté par la nouvelle équipe britannique Sky, tandis que Barloworld disparaît. Il dispute cette année-là le Tour d'Italie et le Tour de France.

En début d'année 2011, Cummings gagne une étape de montagne du Tour d'Algarve, devant Alberto Contador. Il prend la tête du classement général, qu'il conserve jusqu'à la dernière étape, un contre-la-montre. Il finit septième de ce Tour d'Algarve. En septembre, il est vice-champion de Grande-Bretagne du contre-la-montre et se classe deuxième du Tour de Grande-Bretagne. Il fait ensuite partie de l'équipe de Grande-Bretagne qui aide Mark Cavendish à devenir le premier champion du monde sur route britannique depuis Tom Simpson. En fin de saison, il est quatrième de la première édition du Tour de Pékin.

2012-2014 : chez BMC Racing

En 2012, Cummings quitte Sky et rejoint BMC Racing. En février, Cummings se casse la hanche lors du Tour d'Algarve[5]. En avril, il se fracture le poignet gauche pendant le Tour du Pays basque[6]. De retour à la compétition, il est retenu pour disputer le Tour de France, en tant qu'équipier du vainqueur sortant Cadel Evans. Celui-ci termine septième, derrière un autre coéquipier, Tejay van Garderen, cinquième et meilleur jeune. Cummings prend la 95e place du classement général. Non retenu pour les Jeux olympiques, il participe ensuite au Tour d'Espagne. Il y remporte la treizième étape : échappé avec six autres coureurs, il attaque seul à 4 kilomètres de l'arrivée et passe la ligne d'arrivée avec quatre secondes d'avances sur Cameron Meyer et Juan Antonio Flecha. En septembre, il dispute ensuite la course en ligne des championnats du monde, au service du leader John Tiernan-Locke, révélation britannique de la saison[7]. Celui-ci prend la 19e place tandis que Cummings est 70e.

En 2013, Steve Cummings dispute le Tour d'Italie en tant qu'équipier de Cadel Evans, troisième de la course. En septembre, avec ses coéquipiers, il prend la quatrième place du championnat du monde du contre-la-montre par équipes.

En 2014, il commence la saison au Tour de Dubai, dont il prend la deuxième place, derrière son coéquipier Taylor Phinney. Il remporte ensuite le contre-la-montre et le classement général du Tour méditerranéen, la première course par étapes figurant à son palmarès[8]. En mai, il se fracture le coude gauche en tombant lors du Tour de Belgique[9]. Cette blessure l'empêche de courir pendant plusieurs semaines et le prive de Tour de France. De retour en compétition en août, il prend la septième place du contre-la-montre des Jeux du Commonwealth[10]. Il dispute ensuite le Tour de Pologne et l'Eneco Tour, où il se classe respectivement troisième et sixième des étapes contre-la-montre. fin août, sa quatrième place au contre-la-montre du Tour du Poitou-Charentes lui permet de prendre la même place au classement général. Deux semaines plus tard il est troisième du contre-la-montre du Tour de Grande-Bretagne. Initialement présélectionné pour le contre-la-montre et la course en ligne des championnats du monde 2014[11], il est finalement retenu pour la course en ligne[12], qu'il ne termine pas. À l'issue de cette saison, il quitte BMC Racing et rejoint l'équipe continentale professionnelle MTN-Qhubeka[13].

2015- : chez MTN-Qhubeka

Membre de l'équipe continentale professionnelle MTN-Qhubeka en 2015 il s'impose en début de saison lors du Trofeo Andratx-Mirador d'Es Colomer. Durant l'été il participe pour la troisième fois au Tour de France et s'illustre en remportant la 14e étape. Il devance à cette occasion les deux grimpeurs français Romain Bardet et Thibaut Pinot qui finissent deuxième et troisième. Cummings est sélectionné en fin de saison pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond[14].

Lors de l'année 2016, il réalise sa saison la plus prolifique. En effet, il glane 4 succès d'étapes, toutes sur des épreuves World Tour. Avec un succès sur le Tirreno-Adriatico, le Tour du Pays-Basque, le Critérium du Dauphinée, et la plus prestigieuse lors du Tour de France.

Il a également remporté le classement général du Tour de Grande-Bretagne (continental), ce qui est sa deuxième victoire sur une course par étape.

Palmarès sur route

Par années

Résultats sur les grands tours

Tour de France

5 participations

Tour d'Italie

4 participations

Tour d'Espagne

2 participations

Classements mondiaux

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement ProTour 143e[17]
Calendrier mondial UCI nc[18]
UCI World Tour 66e[19] 119e[20] nc[21] 214e[22]
UCI Africa Tour 28e[23]
UCI Europe Tour 338e[24] 251e[25] 15e[26] 236e[27] 146e[28]
Légende : nc = non classé

Palmarès sur piste

Jeux olympiques

Championnats du monde

Coupe du monde

Jeux du Commonwealth

Championnats de Grande-Bretagne

Notes et références

  1. (en) « Junior Men's Individual Time Trial, 25.8 km », sur cyclingnews.com, (consulté le 27 septembre 2012)
  2. (en) « Junior Men's Road Race, 130 km », sur cyclingnews.com, (consulté le 27 septembre 2012)
  3. (en) « 'Mapei' 1-2-3 », sur cyclingnews.com, (consulté le 27 septembre 2012)
  4. (en) « Vaitkus powers to win Espoirs TT title », sur cyclingnews.com, (consulté le 27 septembre 2012)
  5. (en) « Steve Cummings faces Olympic fitness battle after breaking pelvis », sur bbc.co.uk, (consulté le 27 septembre 2012)
  6. (en) « Cummings puts injuries behind him for biggest career win », sur cyclingnews.com, (consulté le 27 septembre 2012)
  7. (en) « Tiernan-Locke steps up to lead British team at Worlds », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 septembre 2012)
  8. (en) « Cummings wins first stage race of career at Tour Méditerranéen », sur cyclingnews.com, (consulté le 28 octobre 2014)
  9. (en) « Cummings breaks elbow on opening stage of Baloise Belgium Tour », sur cyclingnews.com, (consulté le 28 octobre 2014)
  10. (en) « England's Steve Cummings: Time trial was "incredibly hard" », sur sportsmole.co.uk, (consulté le 28 octobre 2014)
  11. (en) « Froome, Wiggins and Millar make British Cycling long list for Worlds », sur cyclingnews.com,
  12. « Championnats du monde : David Millar capitaine des Britanniques pour sa dernière course », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  13. (en) « Cummings signs for MTN-Qhubeka », sur cyclingnews.com, (consulté le 28 octobre 2014)
  14. (en) « Cavendish and Thomas head up Great Britain in Worlds », sur cyclingnews.com,
  15. « Tour de France (7e étape): Steve Cummings triomphe au Lac de Payolle », sur republicain-lorrain.fr, (consulté le 8 juillet 2016).
  16. (en) John MacLeary, « Tour de France 2016, stage seven - live: Briton Steve Cummings solos to victory in Pyrenees », sur telegraph.co.uk, (consulté le 8 juillet 2016).
  17. « Classement ProTour 2007 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  23. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  24. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  25. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  26. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  27. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes

  • « Fiche de Steve Cummings », sur http://www.siteducyclisme.net/
  • « Résultats de Steve Cummings », sur http://www.cqranking.com/
  • « Fiche de Steve Cummings », sur http://www.procyclingstats.com/