Stephen Donald

Stephen Donald
Description de l'image StephenDonald.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Stephen Rex Donald
Naissance (34 ans)
à Papakura (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,90 m (6 3)
Surnom the Beaver
Position demi d’ouverture, Centre
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a

2002-2003
2004-2011
2011-2013
2013-2015
2015-2016
2016-2017
2017
2017-2018
2018-

2005-2011
2016-2017
Clubs et provinces
Counties Manukau
Waikato
Bath Rugby
Mitsubishi Dynaboars
Waikato
Suntory Sungoliath
Counties Manukau
Toshiba Brave Lupus
NEC Green Rockets
Franchise
Chiefs

? (?)
50 (468)
34 (169)[1] 

3 (5)[2] 
4 (5)[2] 
9 (28)[2]
5 (5)[2]
- (-)[2]

112 (870)[2]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2008-2011Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande23 (98)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 27 juillet 2018.

Stephen Rex Donald, né le à Papakura, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais qui joue au poste de demi d’ouverture avec les All Blacks. Avec celle-ci, il remporte la Coupe du monde de rugby à XV 2011. Il évolue avec Counties Manukau puis Waikato dans le championnat de Provinces néo-zélandaises, puis avec les Chiefs en Super 15 avant de rejoindre le club anglais de Bath après la coupe du monde 2011. En 2013, il rejoint le Japon, puis il retourne en 2015 en Nouvelle-Zélande pour évoluer avec Waikato et les Chiefs.

Biographie

Stephen Donald fait ses débuts dans le Championnat National des Provinces (NPC) en 2002 avec la province de Counties Manukau, avant de rejoindre deux ans plus tard Waikato. En 2005, il est sélectionné avec la franchise des Chiefs pour participer au Super 14. Botteur attitré de l'équipe, il se révèle comme l'un des meilleurs marqueurs de cette compétition : en 2007, il est le meilleur marqueur néo-zélandais du Super 14 et en 2008, le second derrière Daniel Carter. En 2006, avec 133 points, il inscrit le record du nombre de points inscrits par un joueur des Chiefs dans le Super 14.

Le 14 juin 2008, il connaît sa première sélection avec les All Blacks lors d'un test match contre l'Angleterre. Considéré comme la doublure de Dan Carter, il est régulièrement appelé entre 2008 et 2009 mais beaucoup moins par la suite et n'est pas retenu par le sélectionneur pour disputer la coupe du monde 2011[3]. Donald est considéré dans son pays comme moins talentueux que Dan Carter[4], moins étincelant et prometteur que le jeune Aaron Cruden[4] et simplement pas assez bon pour être un All Blacks[4]. Néanmoins, suite aux blessures de Dan Carter et de son remplaçant Colin Slade, il est rappelé en équipe nationale en pleine coupe du monde. Pour la petite histoire, ne s'attendant pas à être rappelé, il était parti à la pêche et ne répond pas aux appels du sélectionneur Graham Henry dont il a effacé le numéro de son téléphone[5]. C'est finalement son coéquipier Mils Muliaina qui réussit à le joindre.

Peu en forme en raison de son manque de préparation[5], il ne dispute qu'un seul match lors de la coupe du monde : la finale. À la 34e minute, Donald remplace Aaron Cruden qui s'est blessé et devient le premier joueur à commencer une coupe du monde en finale (il sera suivi à la 76e minute par le français Jean-Marc Doussain). À la 43e minute, il inscrit une pénalité qui donne une avance décisive et définitive à son équipe. Bien que quatrième ouvreur dans la hiérarchie de son équipe, c'est lui qui inscrit le point qui fait gagner son équipe.

En son hommage, le club de Waiuku Rugby Club où il a débuté a renommé son stade Beaver Park en référence au surnom du joueur en Nouvelle-Zélande : the Beaver (le castor)[6].

Après sa victoire en Coupe du Monde, il part pour Bath dans le Championnat d'Angleterre[7]. Après deux saisons, il se rend au Japon pour évoluer avec Mitsubishi Dynaboars, club basé à Sagamihara[8]. En 2015, il retourne en Nouvelle-Zélande, retrouvant sa province de Waikato[9]. Sa saison est perturbée par une déchirure aux ischio-jambiers[10]. Malgré cette blessure, il intègre en 2016 le groupe des Chiefs pour la saison 2016 de Super Rugby[11].

Donald avec les Babas

Palmarès

En club

En équipe nationale

Statistiques en équipe nationale

  • 23 sélections
  • 98 points (1 essai, 15 transformations, 21 pénalités)
  • Participation au Tri-nations : 2009.

Notes et références

  1. (en) « Stephen Donald », sur www.bathrugby.com, Bath Rugby (consulté le 13 novembre 2011)
  2. a, b, c, d, e et f « Donald Stephen », sur www.itsrugby.fr (consulté en 27 juillet 2018 2017)
  3. (en) « Vito sneaks into All Blacks 30 », sur www.planetrugby.com, (consulté le 13 novembre 2011)
  4. a, b et c (en) Andrew Fernando, « Donald goes from chump to champ », sur tvnz.co.nz, Television New Zealand, (consulté le 13 novembre 2011)
  5. a et b « Rugby : Stephen Donald, le pêcheur devenu sauveur des Blacks », sur www.lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 13 novembre 2011)
  6. (en) James Ihaka et Vaimoana Tapaleao, « Beaver fever in All Black Donald's hometown », sur www.nzherald.co.nz, The New Zealand Herald, (consulté le 13 novembre 2011).
  7. (en) « Stephen Donald signs with Bath: report », sur stuff.co.nz, .
  8. (en) « All Black hero Stephen Donald pulls plug on Bath to head to Japan », sur independent.co.uk independent.co.uk, .
  9. (en) Ben Strang, « World Cup hero Stephen Donald set to play for Waikato in NPC », sur stuff.co.nz, .
  10. (en) Aaron Goile, « Injury robs Stephen Donald of another shot at Ranfurly Shield glory with Waikato », sur stuff.co.nz, .
  11. (en) Ian Anderson, « Young talent and veteran Stephen Donald join Chiefs for 2016 Super Rugby season », sur stuff.co.nz, .

Liens externes

  • (en) Fiche Waikato Chiefs
  • Ressources relatives au sport : All Blacks • Barbarians • ESPNscrum • It's Rugby • Premiership Rugby