Stade génital

Le stade génital est un stade de la sexualité infantile décrit par Sigmund Freud.

Freud développe cet aspect théorique d'abord en 1905 dans son ouvrage Trois essais sur la théorie de la sexualité, puis le finalise par un ajout en 1915.

Le stade génital est, selon Freud, le cinquième et dernier stade d'évolution de la sexualité de l'enfant et vient chronologiquement après la Période de latence[1].

Stade oral Stade anal
(+ oral)
Stade phallique
(+oral, +anal)
Période de latence
(+oral, +anal, +phallique)
Stade génital
Jusqu'à 18 mois De 18 mois à 3 ans De 3 ans à 7 ans
Situation œdipienne
Dès 7-8 ans Adolescence

Notes et références

  1. Cf. Roger Perron, « Complexe d'Œdipe », p. 335, in Alain de Mijolla (dir.), Dictionnaire international de la psychanalyse 1. A/L., Paris, Calmann-Lévy, 2002, (ISBN 2-7021-2530-1).

Annexes

Articles connexes

Bibliographie

  • Sigmund Freud, Trois essais sur la théorie sexuelle (1905), Gallimard, coll. Folio, 1989 (ISBN 2070325393)
  • Jean-François Rabain, « Stade génital », p. 1628-1629, in Alain de Mijolla (dir.), Dictionnaire international de la psychanalyse 2. M/Z., Paris, Calmann-Lévy, 2002, (ISBN 2-7021-2530-1).
  • Article « Génital (amour) », p. 175-176, in Jean Laplanche et J.-B. Pontalis, Vocabulaire de la psychanalyse, Paris, PUF, coll. « Quadrige », 2002.