Stade du Tivoli

Stade du Tivoli
Stade du Tivoli
Stade communal de Tivoli.jpg
Généralités
Adresse
Boulevard de Tivoli 80
7100 La Louvière, Hainaut
Flag of Belgium (civil).svg Belgique
Construction et ouverture
Ouverture
Utilisation
Clubs résidents
Équipement
Surface
pelouse naturelle
Capacité
12 500
Affluence record
Localisation
Coordonnées
50° 28′ 42″ N, 4° 12′ 04″ E
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg

Le stade du Tivoli est un stade multifonction belge localisé à La Louvière, en Belgique, dans la Province de Hainaut, dans la région du Centre.

Doté d'une capacité de 12 500 places, l'enceinte a été inaugurée le lors d'une rencontre de football opposant la R. AA Louviéroise au Sporting de Charleroi (4-1)[1]. À ce jour, l'affluence de cette rencontre reste la plus importante enregistrée au Tivoli, avec 18 000 spectateurs.

Depuis la saison 2017-2018, deux clubs de football se partagent l'enceinte louviéroise : la RAAL La Louvière et l'UR La Louvière Centre. L'ACLO, le club d'athlétisme local, utilise également les infrastructures du Tivoli. Ces dernières sont dotées d'une piste d'athlétisme et de toutes les commodités afférentes à cette pratique sportive.

Histoire

S'il a été inauguré en 1972, le stade louviérois a bénéficié d'une modernisation entre 2003 et 2005. Durant cette période, le stade est entièrement rénové. Une nouvelle tribune assise et couverte fut érigée face à l'ancienne tribune. Les deux gradins se situant derrière les cages ont, quant à eux, été pourvus d'une toiture.

Jusqu'en 2009, le stade a été occupé par la Royale Association Athlétique Louviéroise, le club historique de la ville de La Louvière. Depuis la disparition de la RAAL en 2009, plusieurs formations sportives ont cohabité au Tivoli, dont le FC La Louvière et l'UR La Louvière Centre. Si le second cité utilise toujours les lieux, ceux-ci sont désormais partagés avec la nouvelle RAAL, le club voisin créé en 2017.

Voir aussi

Références

  1. (en) « Stade du Tivoli », sur www.stadiumguide.com (consulté le 7 juillet 2011)