Stade Marville

Stade Marville
Presentation-alfortville-beauvais.jpg

Présentation des équipes lors du match UJA Alfortville-AS Beauvais du 22 janvier 2011

Généralités
Adresse
Parc interdépartemental des sports de Marville, 51 avenue Roger Salengro 93120 La Courneuve
Construction et ouverture
Ouverture
1932
Utilisation
Clubs résidents
Red Star (1998-1999)
Paris FC (2005-2006)
UJA Alfortville (2010-2011)
Flash de La Courneuve
Administration
Syndicat interdépartemental des parcs des sports
Équipement
Capacité
10 000
Localisation
Coordonnées
48° 56′ 14″ N, 2° 22′ 57″ E
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Red pog.svg

Le stade Marville est un complexe omnisports comprenant un stade d'environ 10 000 places situé à La Courneuve et à Saint-Denis[1], en lisière du parc Georges-Valbon.

Géré par le Syndicat interdépartemental des parcs des sports associant à parité Paris et le conseil départemental de la Seine-Saint-Denis depuis 1973[2], il est notamment utilisé pour le football et pour le football américain. Il dispose également d'une piste d'athlétisme et d'une piscine.

Ce stade est un des six stades interdépartementaux liant Paris aux départements limitrophes avec ceux du Parc de Puteaux, d'Antony, de Bobigny, de Choisy-le-Roi, du Tremblay à Champigny-sur-Marne[3].

Le club de football américain Flash de La Courneuve exprime en 2015 son souhait de s'y implanter, mais le stade sera d'abord en 2016 un des sites hôtes des équipes nationales pour le championnat d'Europe de football 2016[4].

Histoire

Les tribunes de l'hippodrome, dans les années 1920

Le stade Marville utilise en partie les anciennes installations de l'hippodrome de Marville inauguré en 1921. Cette enceinte ne sera jamais utilisée comme hippodrome et est reconvertie en 1928 en un éphémère cynodrome[4].

Dès 1930, le lieu est en effet remodelé en terrain omnisports. Ce nouveau centre sportif est inauguré en 1932[5].

Football

Championnats

Aux normes pour la Ligue 2, Marville a surtout été utilisé par des clubs de région parisienne dont l'enceinte n'était pas conforme pour évoluer dans leur division. Le Red Star s'y est installé lors de ses matches à domicile de la saison de Division 2 1998-1999 en raison de la vétusté du stade Bauer.

Le Paris Football Club y a joué quelques matches lors de la saison 2005-2006 de CFA ainsi que trois matches lors de la saison de National 2006-2007 pendant les travaux du stade Déjerine.

Lors de la saison 2010-2011, l'UJA Alfortville y joue ses matches de National à cause de la non-conformité du Parc interdépartemental des sports de Choisy-le-Roi, utilisé la saison précédente en CFA et des travaux non effectués au stade Nelson-Mandela de Sarcelles, un temps évoqué pour accueillir l'équipe val-de-marnaise. L'UJA ne remporte finalement aucun des douze matches à domicile disputés à Marville. En février 2011, l'UJA change de stade et emménage au Stade olympique Yves-du-Manoir de Colombes, dont la location est moins coûteuse.

Coupes

Utilisé comme solution de repli pour des équipes devant organiser un match dans l'urgence, l'enceinte courneuvienne a notamment accueilli :

  • Le 1/8 de finale de Coupe de France 1999-2000 Red Star - Lyon (1-2).
  • La demi-finale de Coupe de la Ligue 1999-2000 Red Star - FC Gueugnon (2-2, 8-9 aux tirs au but).
  • Le 1/32 de finale de Coupe de France 2005-2006 JA Drancy - FC Metz (0-4).
  • Le 1/8 de finale de Coupe de France 2010-2011 JA Drancy - OGC Nice (0-1).

Rugby

Depuis l'année 2009 le XV Parlementaire y dispute toutes ses rencontres officielles, c'est sur cette pelouse que l'équipe de rugby de l'Assemblée Nationale et du Sénat a rencontré toutes les équipes Parlementaires de rugby, l'Angleterre, l'Irlande, l'Australie.

Football américain

L'enceinte du stade Marville est régulièrement utilisée pour les matches de Coupe d'Europe à domicile du Flash de La Courneuve.

Piscine

La piscine comprend un bassin intérieur de 25 mètres, un bassin extérieur de 50 mètres et une fosse à plongeon de 4,8 mètres[6]. Modernisé, l'équipement doit accueillir les compétitions de water-polo dans le cadre de l'organisation des jeux olympiques de 2024, en complément des autres compétitions de natation qui sont prévus à la future piscine olympique de Saint-Denis[7].

Galerie photo

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références

  1. « Équipements et gymnases », Site officiel de la ville de Saint-Denis (consulté le 24 janvier 2011)
  2. « Venez faire du sport dans un cadre d'exception », SIPS 75-93 (consulté le 21 avril 2015)
  3. « Parcs interdépartementaux », Mairie de Paris (consulté le 24 janvier 2011)
  4. a et b Thierry Raynal, « Le stade Marville suscite les convoitises », leparisien.fr, (consulté le 21 avril 2015)
  5. Un siècle de pratiques sportives (1906-2009), collection histoire et patrimoine de La Courneuve, p.15.
  6. « Piscine », SIPS 75-93 (consulté le 21 avril 2015)
  7. Jean-Pierre Gonguet, « JO Paris 2024 : ce sera dans le 93 ! », latribune.fr, (consulté le 21 avril 2015)

Lien externe

  • (fr) Site officiel du SIPS 75-93