Soyouz MS-09

Soyouz MS-09
Insigne de la mission
Données de la mission
Vaisseau Soyouz
Équipage Sergueï Prokopyev
Serena M. Auñón-Chancellor
Alexander Gerst
Indicatif radio Altai
Date de lancement 6 juin 2018
Site de lancement Cosmodrome de Baïkonour, Kazakhstan
Date d'atterrissage 20 décembre 2018
Site d'atterrissage Kazakhstan
47° 29′ 40,98″ N, 69° 41′ 58,86″ E
Durée 6 mois et 14 jours
Date de désamarrage 20 décembre 2018
Altitude orbitale Orbite terrestre basse
Inclinaison orbitale 51,6 degrés
Distance parcourue 134 millions de kilomètres
Paramètres orbitaux
Nombre d'orbites 3 152
Photo de l'équipage
Serena Auñón, Sergueï Prokopyev et Alexander Gerst.
Serena Auñón, Sergueï Prokopyev et Alexander Gerst.
Navigation

Soyouz MS-09 (en russe : Союз МС-09) est une mission spatiale lancée le 6 juin 2018 grâce à un lanceur homonyme[1]. Le vaisseau a conduit 3 astronautes jusqu'à la Station spatiale internationale (ISS) afin qu'ils participent aux expéditions 56 et 57.

Équipage

Équipage de remplacement

Galerie

Remarque

Gerst sera le premier commandant allemand de l'ISS ainsi que le second européen et le quatrième non russe et non américain à commander l'ISS, au cours de l'Expédition 57[2].

Il était initialement prévu que Jeanette Epps soit la deuxième ingénieure de vol de la mission. Elle a été remplacée par Auñón-Chancellor en janvier 2018[3].

Incidents

Le , une fuite est détectée sur le module orbital du vaisseau amarré au segment russe de la station. C'est une légère perte de pression dans l'habitacle qui a donné l'alerte. L'origine de la fuite — un trou d'approximativement 2 mm de diamètre — est identifiée et la réparation effectuée le jour même. Une enquête doit déterminer la cause de l'incident, mais l'hypothèse de la micrométéorite a été exclue. Le vaisseau demeure apte à assurer le retour de l'équipage en sécurité[4],[5],[6].

À la suite de l'échec du lancement de Soyouz MS-10 le 11 octobre 2018, la mission est prolongée, afin de ne pas laisser l'ISS inhabitée. Le vaisseau devra cependant rentrer sur Terre au plus tard six à sept mois après son lancement[7].

Après enquête sur les causes de l'échec du lancement de Soyouz MS-10, le lanceur Soyouz est de nouveau autorisé à transporter des équipages[8]. Après l'arrivée des membres de la mission Soyouz MS-11 le , le retour sur Terre de l'équipage a eu lieu le .

Notes

  1. « astronaut.ru », sur www.astronaut.ru (consulté le 1er juin 2018)
  2. Joachim Becker, « SPACEFACTS: Upcoming ISS Expeditions », sur www.spacefacts.de (consulté le 2 juin 2016)
  3. « Une astronaute noire de la Nasa mystérieusement remplacée au dernier moment », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juin 2018)
  4. Communiqué sur le blog de l'ESA, 30 aout 2018.
  5. « Fuite d'oxygène dans l'ISS », sur www.leparisien.fr, (consulté le 4 septembre 2018).
  6. (en) Thomas Burghardt, « Soyuz/Station atmosphere leak no threat to Crew – Investigation focusing on mystery drill hole », sur nasaspaceflight.com, .
  7. Joachim Becker, « ISS: Expedition 57 », sur www.spacefacts.de (consulté le 20 octobre 2018)
  8. (en) « Press-conference on the findings of the State Committee investigation of the Soyuz failure of October 11, 2018 », sur Roscosmos.ru, (consulté le 3 novembre 20183)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes