Soyouz 15

Soyouz 15
Données de la mission
Vaisseau Soyouz
Équipage 2
Indicatif radio Дунай (Danube)
Masse 6 760 kg
Date de lancement 26 août 1974
19:58:05 UTC
Site de lancement Cosmodrome de Baïkonour LC1
Date d'atterrissage 28 août 1974
20:10:16 UTC
Durée 2 jours 0 heure 12 minutes et 11 secondes
Orbites 32
Inclinaison 51.6°
Photo de l'équipage
photo
Navigation

Soyouz 15 est un vol du programme spatial de l'Union soviétique lancé le .

Le vaisseau est utilisé pour conduire l'équipage vers la station Saliout 3, lancée en juin, mais la mission est un échec, le pilote ne parvenant pas à amarrer son vaisseau à la station.

Équipage

Les nombres entre parenthèses indiquent le nombre de vol spatiaux effectués par chaque individu jusqu'à cette mission incluse.

Équipage principal Équipage doublure
Drapeau de l'URSS Drapeau de la Russie Lev Demin (1)
Drapeau de l'URSS Drapeau de la Russie Gennadi Sarafanov (1)
Drapeau de l'URSS Drapeau de la Russie Boris Volynov
Drapeau de l'URSS Drapeau de l'Ukraine Vitali Jolobov

Comme l'équipage de Soyouz 14, celui-ci est exclusivement composé de militaires.

Contexte

Le contexte est le même que celui de la mission Soyouz 14, qui s'est déroulée le mois précédent.

Objectifs

Le séjour à bord de Saliout 3 est censé durer 25 jours[1].

Aucune information n'est communiquée concernant les objectifs mais, en raison de la composition de l'équipage, on peut supposer que la mission était essentiellement d'ordre militaire.

Déroulement du vol

Le décollage se passe normalement, de même que le début de l'approche de Saliout 3. Celle-ci comprend trois phases :

  • la première quand le Soyouz réduit sa distance de 25 à 3km ;
  • la suivante, quand les engins ne sont plus distants que de 3km à 300m ;
  • la phase finale, qui se joue entre 300m et le contact.

C'est durant ce dernier moment qu'un problème survient : le contrôle-commande du système Igla subit un dysfonctionnement et bascule dans le mode de la première phase : alors que Soyouz n'est plus qu'à 350m de Saliout, Igla se comporte comme s'il en était à 20km. Il envoie donc un ordre de démarrage du moteur principal SKD, qui donne au vaisseau une vitesse relative de 72km/h, bien trop importante. A ce moment, ni l'équipe au sol, ni l'équipage ne comprennent ce qui se passe, car aucune anomalie n'est signalée.

Avec sa vitesse, Soyouz-15 pourrait entrer en collision violente avec Saliout. Toutefois, comme Igla fonctionne sur le mode "longue distance", il donne également une vitesse latérale au vaisseau, lequel passe ainsi à 40 mètres de la station avant de s'en éloigner d'environ 2 à 3km.

Demine procède alors à une deuxième tentative, en recourant à nouveau au système automatique, mais il se produit exactement la même chose.

Quand les contrôleurs au sol réalisent que le système Igla est défaillant et qu'ils donnent à Demine l'ordre d'opérer une troisième tentative sur le mode manuel, mais Demine ne reçoit pas ces instructions car le message est interrompu du fait que Soyouz sort alors de la zone de visibilité radio. La marge d'autonomie du Soyouz se réduisant, Demine prend l'initiative d'opérer un troisième essai sur le mode automatique et il échoue à nouveau, pour les mêmes raisons.

Quand l'équipage reprend le contact avec le sol, l'équipe de contrôle constate que les trois tentatives ont consommé la totalité des réserves d'ergols prévues pour les opérations de rendez-vous et qu'il ne reste plus dans les réservoirs que la quantité nécessaire pour rentrer sur Terre. Demine reçoit alors l'ordre d'abandonner la jonction et de revenir sur Terre.

La rentrée dans l'atmosphère se passe normalement mais les derniers moments du vol sont particulièrement mouvementés en raison des conditions météorologiques et également du fait qu'ils se déroulent de nuit (ce qui constitue d'ailleurs en soi une première). Toutefois, les avions de recherche repèrent la cabine et un hélicoptère se pose à proximité quelques minutes seulement après son atterrissage[2].

Suites du vol

Une commission d'enquête est créée après le retour de l'équipage et Vladimir Chatalov, "patron" des cosmonautes, insiste pour que le rapport final mentionne la non-exécution de l'ordre de passage en mode manuel, qu'il avait proposé avant même la deuxième tentative. Le rapport préconisera qu'une équipe spécifiquement dédiée aux opérations d'amarrage soit désignée pour chaque vol et que l'on se conforme à ses avis.

Ni Demine ni Sarafanov ne retourneront dans l'espace.

Quant à la station Saliout 3, elle sera détruite le 24 janvier 1975, sans avoir accueilli d'autre équipage que celui de Soyouz 14 pendant moins de deux semaines.

Paramètres de la mission

  • Périgée : 173 km
  • Apogée : 236 km
  • Période : 88.5 minutes

Notes et références

  1. Soyouz-15 | Chronologie, kosmonavtika.com
  2. Ibid.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes