Soulaines-sur-Aubance

Soulaines-sur-Aubance
Soulaines-sur-Aubance
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Angers
Canton Les Ponts-de-Cé
Intercommunalité Angers Loire Métropole
Maire
Mandat
Michel Colas
2014-2020
Code postal 49610
Code commune 49338
Démographie
Gentilé Soulainois
Population
municipale
1 418 hab. (2016 en augmentation de 23,95 % par rapport à 2011)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 21′ 56″ nord, 0° 31′ 16″ ouest
Altitude 50 m
Min. 17 m
Max. 96 m
Superficie 12,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Soulaines-sur-Aubance

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Soulaines-sur-Aubance

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Soulaines-sur-Aubance

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Soulaines-sur-Aubance
Liens
Site web soulaines-sur-aubance.fr

Soulaines-sur-Aubance est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

Géographie

Commune angevine du Saumurois[1],[2], Soulaines-sur-Aubance se situe au nord-est de Mozé-sur-Louet et à 12 km au sud d'Angers[3], sur les routes D 120, Mûrs-Érigné / Bellevigne-en-Layon, et D 123, Mozé-sur-Louet / Saint-Melaine-sur-Aubance[4], et à proximité de l'aire urbaine d'Angers[5]. D'un point de vue administratif, elle de trouve dans la communauté urbaine Angers Loire Métropole[6].

Le bourg est à peine à quelques kilomètres de l'Aubance, dont le village porte le nom.

Soulaines se situe sur l'unité paysagère des plateaux de l'Aubance[7].

Histoire

Soulaines vit naître en 1770 Renée Bordereau, qui combattit habillée en homme dans l'Armée catholique et royale.

Politique et administration

Administration municipale

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Marcel Thiou    
    Robert Chauvigné    
1998 2008 Michel Calmet    
mars 2008 mars 2014 Joseph Septans    
mars 2014 en cours Michel Colas[8]    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité

La commune est intégrée à la communauté urbaine Angers Loire Métropole[6], elle-même membre du syndicat mixte Pays Loire-Angers[9].

Population et société

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2016, la commune comptait 1 418 habitants[Note 1], en augmentation de 23,95 % par rapport à 2011 (Maine-et-Loire : +2,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
720779618746789800791851840
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
762763695657605630620603550
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
519535503434412419423433424
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
3904025066941 0321 1891 1931 1441 418
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (11,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,4 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 51,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,1 %, 15 à 29 ans = 15 %, 30 à 44 ans = 22 %, 45 à 59 ans = 27,6 %, plus de 60 ans = 11,2 %) ;
  • 48,6 % de femmes (0 à 14 ans = 22,1 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 25,3 %, 45 à 59 ans = 24,8 %, plus de 60 ans = 11,3 %).
Pyramide des âges à Soulaines-sur-Aubance en 2008 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,0 
2,4 
75 à 89 ans
2,9 
8,5 
60 à 74 ans
8,4 
27,6 
45 à 59 ans
24,8 
22,0 
30 à 44 ans
25,3 
15,0 
15 à 29 ans
16,4 
24,1 
0 à 14 ans
22,1 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[15].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale

Soulaines est jumelée avec la ville de Rottmersleben (Allemagne).

Économie

Sur 72 établissements présents sur la commune à fin 2010, 24 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 4 % du secteur de l'industrie, 17 % du secteur de la construction, 43 % de celui du commerce et des services et 13 % du secteur de l'administration et de la santé[16].

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

  • Renée Bordereau dite l'Angevin (1770-1824), née à Soulaines-Sur-Aubance dans le hameau des Baluères.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site officiel de Soulaines-sur-Aubance
  • Soulaines-sur-Aubance sur le site de l'Insee

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. Louis Poirier, Bocage et plaine dans le sud de l'Anjou, Annales de Géographie, 1934, t. 43 no 241 p. 22 - Voir Saumurois.
  2. Encyclopédie Larousse, Saumurois, consulté le 12 janvier 2015
  3. Lion1906, Distances orthodromiques à partir de Soulaines-sur-Aubance (49), consulté le 13 novembre 2012 - Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
  4. IGN et BRGM, Géoportail Soulaines-sur-Aubance (49), consulté le 13 novembre 2012
  5. Insee, Unité urbaine 2010 d'Angers (49701), consulté le 12 janvier 2015.
  6. a et b Insee, Composition de l'EPCI d'Angers Loire Métropole (244900015), consulté le 15 novembre 2012.
  7. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine-et-Loire, Le Polygraphe, 2003, p. 140 - Données consultables sur WikiAnjou.
  8. Ouest-France, Joseph Septans passe la relais à Michel Colas, article du 31 mars 2014.
  9. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté DRCL no 879 du 13 décembre 2011, RAA spécial du 21 décembre 2011.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « Évolution et structure de la population à Soulaines-sur-Aubance en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 septembre 2012).
  15. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 septembre 2012).
  16. Insee, Statistiques locales du territoire de Soulaines-sur-Aubance (49), consultées le 9 juin 2013.