Sororité

Le terme « sororité » est un nom commun féminin provenant du terme latin soror, qui signifie sœur ou cousine. En latin médiéval, il a désigné une communauté religieuse de femmes, mais il n'a été utilisé dans ce sens que jusqu'au XVIe siècle.

Signification actuelle

En France, il a maintenant deux significations.

Ce terme a d'abord été utilisé par les féministes dans les années 1970 afin de faire entrer dans le langage commun l'équivalent féminin de "fraternité". Le terme anglais sisterhood avait déjà été fabriqué par les mouvements féministes américains en réaction au terme brotherhood (fraternité). Ce terme exprime alors l'expression de la solidarité entre femmes. La sororité désigne les liens entre les femmes qui se sentent des affinités, ont un vécu partagé du à leur même condition féminine et au statut social qui y est alors lié. Les mouvements féministes ont également promu la diffusion de l'utilisation du terme d'« adelphité »[n 1] qui désigne ce même sentiment de confiance, de complicité et de solidarité dans une relation entre homme(s) et femme(s). Dans le cas de frères et soeurs ou d'amis par exemple.

Avant 1940 avait été développé dans le scoutisme féminin le concept de « sestralité » (de sister), de contenu assez proche.

Le terme sororité désigne aussi des groupes de femmes, tel qu'ils se sont développés dans les universités américaines. Le terme anglais sorority correspondant a été développé par les Gamma Phi Beta en opposition au groupe masculin « fraternity ». Le terme fraternity se traduit plus comme confrérie. Ainsi le terme français « sororité » qui désigne des groupes de femmes pourrait aussi bien se traduire par « consorie ». La première consorie francophone s'appelle Zêta Lambda Zeta.

L'usage du terme de sororité reste aujourd'hui minoritaire. Ségolène Royal l'a tout de même utilisé dans un discours électoral à Dijon, le 7 mars 2007, ce qui a suscité la réaction de nombreux journalistes, l'attaquant sur sa manière de fabriquer des mots[1].

Il semblerait que dans les réseaux sociaux la notion religieuse soit revendiquée par des groupes islamistes.

Annexes

Articles connexes

Notes et références

Notes

  1. Notons toutefois que cette « adelphité » n'est mentionnée dans aucun dictionnaire, pas plus qu’« adelphique », ou « adelphiquement ».

Références

Liens externes