Ski nordique

Le terme de ski nordique fait référence à plusieurs disciplines de ski d'inspiration scandinave relevant des activités nordiques. Selon le contexte, le terme de ski nordique a un sens différent.

Ainsi, le ski nordique est un terme générique désignant trois, voire quatre disciplines du ski : le ski de fond, le saut à ski et le combiné nordique. Le biathlon y est souvent assimilé.

En revanche, une discipline hivernale, appelée ski de randonnée nordique, est parfois abrégée en ski nordique, ce qui prête à confusion. Intermédiaire entre le ski de fond moderne (pour le matériel et le dénivelé) et le ski de randonnée (pour le terrain d'exercice, quoique de dénivelé moindre), elle se pratique sur des skis de fond un peu plus larges que d'ordinaire, et en terrain « sauvage », c'est-à-dire non damé[1].

Les disciplines du ski nordique de compétition

Ski de fond

Le ski de fond requiert différentes techniques de progression, de virage, de montée et de descente. Pour progresser en ski de fond, on peut utiliser deux techniques : le pas alternatif (technique dite « classique ») et le pas de patin, également appelés du terme anglais « skating », une technique utilisée depuis 1985.

Des courses sur différentes distances (de plusieurs centaines de mètres à presque cent kilomètres) sont organisées pour chacune des deux pratiques.

Saut à ski

Le saut à ski consiste à sauter depuis un tremplin pour effectuer le plus long saut possible. Il se pratique avec des skis de très grande longueur (plus de deux mètres). En compétition, des juges notent le style du sauteur.

Combiné nordique

Le combiné nordique associe le saut à ski et le ski de fond. Cette très ancienne discipline du ski demande au coureur deux qualités antagonistes : détente pour le saut et endurance pour le fond.

Biathlon

Le biathlon combine le ski de fond et le tir à la carabine, reproduisant ainsi la chasse hivernale. Cette discipline est extrêmement difficile : elle implique en effet d'alterner rapidement des phases ski intense et des phases de grande concentration avec un blocage de la respiration pour procéder au tir sur cible fixe.

On considère que le biathlon fait partie du ski nordique bien que les compétitions de biathlon, y compris les championnats du monde, se tiennent de façon séparée : quoi que se déroulant souvent dans les mêmes stades, les Championnats du monde de biathlon ne se déroulent pas lors des Championnats du monde de ski nordique car l'Union internationale de biathlon est une organisation distincte de la Fédération internationale de ski.

Le ski nordique en été

Saut à ski en été

De nombreux tremplins sont équipés de revêtements permettant leur utilisation sans neige, et donc en été. C'est ainsi que se déroule chaque année le grand prix d'été de saut à ski.

Rollerski

Il est possible de pratiquer le ski de fond en été, grâce au rollerski (souvent appelé ski à roulettes, ou ski-roues). Cette discipline du ski se pratique l'été sur le macadam. Pour skier, il faut disposer d'un matériel spécifique. Les skis sont composés de poutres en alliage d'aluminium sur lesquelles sont montés des roues à chaque extrémité. L'entraxe entre les roues doit être au minimum de 530 mm pour pouvoir participer à des compétitions. Les roues peuvent être de diamètre et de largeur différentes et posséder ou non un système anti-recul. Ce dernier dispositif permet de skier en technique classique (pas alternatif).

Sur chaque ski sont également posées des fixations de ski de fond. Les chaussures sont les mêmes que pour l'hiver. Enfin les bâtons diffèrent des bâtons utilisés sur la neige par des pointes renforcées (carbure de tungstène) pour retarder l'usure sur le macadam.

Pour pratiquer le rollerski, il est également recommandé de porter des protections, notamment un casque.

Combiné nordique en été

Rollerski et tremplins utilisables sans neige permettent la tenue de compétitions de combiné nordique, notamment le grand prix d'été.

Le ski nordique de loisir

Le ski de fond est un loisir largement pratiqué.

Le saut à ski comme le combiné nordique ne sont pas des sports pratiqués en loisir ; ils sont pratiqués en club, notamment en raison du coût de l'infrastructure que représente un tremplin. Les clubs rendent notamment ces sports accessibles aux plus jeunes.

Une pratique loisir du biathlon tend à se développer.

Le ski de randonnée nordique, très pratiqué dans les pays nordiques, se développe dans les pays alpins.

Bibliographie

  • (en) Edgar Syers ... and Madge Syers ... with an introduction by the Right Hon. The Earl of Lytton., The book of winter sports (lire en ligne)
  • Jean-Jacques Bompard, Encyclopédie du ski, (notice BnF no FRBNF40097832), p. 447

Références

  1. « Le portail du ski de randonnée nordique » [html], sur skirandonneenordique.com, association du ski de randonnée nordique (consulté le 7 décembre 2016)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes