Singspiel

Le Singspiel [ziŋɡʃpiːl] (au pluriel, en allemand, Singspiele) est une œuvre théâtrale jouée et chantée en allemand, proche de l'opéra-comique français. Il se caractérise par l'alternance de dialogues parlés, parfois accompagnés de musique, et d'airs chantés, souvent de coloration populaire.

Origines

Les premiers Singspiele (pluriel allemand, ou Singspiels en français) furent probablement des traductions allemandes d'opéras-comiques français de la fin du XVIIe siècle et de ballad operas anglais de la même époque. Ces divertissements populaires étaient souvent le fait de troupes itinérantes plutôt que de compagnies établies dans les centres métropolitains.

Les livrets des Singspiele, souvent colorés d'éléments magiques, généralement de nature comique ou romantique, présentent des visions caricaturales du bien et du mal et mettent en scène des créatures fantastiques. Toutefois, des sujets plus sérieux sont parfois abordés, surtout par les compositeurs majeurs, comme dans L'enlèvement au sérail (1782) et La Flûte enchantée (1791) de Wolfgang Amadeus Mozart, Fidelio de Ludwig van Beethoven (1803-1814), Der Freischütz de Carl Maria von Weber (1817-1820), etc.

Dans un registre parallèle à l'inspiration religieuse, Mozart avait composé Die Schuldigkeit des ersten Gebots, Geistliches Singspiel[1], à l'âge de 11 ans, en 1767. Seule la première partie subsiste (les deux autres ont été composées par deux autres auteurs et sont perdues actuellement).

Au début du XIXe siècle, le Singspiel représenta l'opéra national allemand.

Mozart avait écrit son premier Singspiel, Bastien et Bastienne en 1768. Il continua dans le genre avec Zaide (1780), L'enlèvement au sérail (1782), Der Schauspieldirektor (Le directeur de théâtre) en 1782, et La Flûte enchantée, l'année de sa mort (quoique cette œuvre inclût des éléments d'autres genres[Lesquels ?]).

Postérité

L'opéra romantique allemand de Ludwig van Beethoven, Carl Maria von Weber, Richard Wagner et Richard Strauss, est l'héritier musical du Singspiel, qui devient rapidement obsolète au XIXe siècle. Très peu de Singspiele seront dès lors écrits.

Voir aussi

Notes et références

  1. « Le Devoir du premier Commandement, Singspiel spirituel »