Simulation Theory World Tour

Simulation Theory World Tour
Tournée par Muse
Date de début
Date de fin
Nb. de concerts 21 en Amérique du Nord
30 en Europe
1 en Asie
7 en Amérique du Sud
59 au Total

Tournées par Muse

Simulation Theory World Tour est la tournée promotionnelle du huitième album du groupe Muse, Simulation Theory correspondant à la tournée des 25 ans de carrière du groupe. Quarante-et-une villes sont annoncées le . Vingt-deux pour l'Europe et dix-neuf pour l'Amérique. La tournée débute le à Houston et se clôturera le à Lima.

Les noms des premières villes qui accueilleront la tournée sont dévoilés le lors de la publication du single Pressure[1]. La tournée est quant à elle entièrement dévoilée le à 15 heures, heure française. Elle aura lieu en 2019 et sera divisée en deux parties ; une première tournée nord-américaine de 21 villes avec une première date à Houston le [2] puis une seconde tournée européenne de 26 villes en deux parties. Entre début et mi-2019, une troisième tournée est annoncée en Amérique Latine dans 6 villes pour clore la tournée. En France, le groupe passera par trois villes françaises, au Stade de France de Paris[3] pour deux dates, au Matmut Atlantique de Bordeaux et au Stade Vélodrome de Marseille[4]. Venant pour la cinquième et sixième fois au Stade de France, il s'agit du stade le plus visité par le groupe, et ce dernier est le deuxième artiste à y avoir joué le plus de fois (derrière Johnny Hallyday avec 9 fois et devant U2 et The Rolling Stones avec 5 fois). Lors de la promotion de l'album, le groupe dévoile un par un les festivals de 2019.

Quelques dates de pré-tournée ont lieu comme une date au mythique Royal Albert Hall de Londres le . Il n'y a pour l'instant aucune date ajoutée pour 2020, excepté une invitation de la part du festival de Global Citizen.

Promotion et jeux en réalité virtuelle

Le groupe tease la tournée de plusieurs courts extraits sur sa chaîne YouTube. D'autres courts extraits de la tournée ou d'images de la tournées seront postés durant la tournée sur la plateforme de vidéos et sur leurs réseaux sociaux.

Lors de l'annonce des dates de la tournée, le groupe propose un pack « Enhanced Experience » avec l'achat d'une place de concert. Il s'agit d'un lot incluant une offre permettant de jouer à trois jeux vidéo en réalité virtuelle, des jeux d'arcade créés autour de l'univers de l'album[5] (avec Microsoft), des posters exclusifs, un accès favorisé au 15 premiers rangs de la fosses lors des concerts et une lunch box Thought Contagion[6].

Un enregistrement public a été fait lors des deux nuits à la O² Arena de Londres. Cet enregistrement sortira en 2020 dans les salles de cinéma tout comme leur précédent enregistrement live, le Drones World Tour[7]. Cependant, de nombreux fans réclament une version physique, notamment le format DVD de ces deux enregistrements, étant donné que le leader du groupe considère le format cité comme obsolète. Outre celui-ci, seuls deux enregistrements professionnels de cette tournée existent : celui de Rock in Rio () et de Buenos Aires ().

La scène

Description de la scène et de ses figurants

La scène, les figurants et les jeux de lumières sont axés sur le thème rétrofuturiste de l'album, il y a donc beaucoup de néons et de couleurs flashy (souvent rose et turquoise) utilisés. D'ailleurs, Matthew Bellamy porte durant de nombreux moments du concert des lunettes à néons[8], parfois aussi il porte une veste avec LEDs dans le dos et sur les bras.

La scène est faite d'une passerelle de 28 mètres de haut et d'une scène B (rajout à la scène principale sous forme de pont fini par un hexagone)[9]. Cette scène B a un ascenseur qui est utilisé pour l'entrée en scène de Matthew Bellamy après le premier refrain de la version alternative de "Algorithm" et pour faire descendre le groupe avant STT Interstitial 1. On pourra aussi noter qu'il est utilisé pour retirer le synthétiseur et le piano de la scène B à la fin de "Algorithm". La scène a également 248 lumières, LEDs et néons utilisés pour des jeux couleurs style rétro-futuriste qui collent au thème de l'album.

Dans une interview accordée à la radio italienne Deejay en , Matthew Bellamy annonce la présence sur scène d'une vingtaine de musiciens pour accompagner le concert[10]. Ces musiciens sont aussi des danseurs qui auront accompagné le groupe pendant tous les concerts de la tournée. Ils sont sur Instagram et Twitter en tant que "Muse Dancers". Ces danseurs apparaissent durant "Algorithm" (version alternative) et "Pressure" en tant que trombonistes sur la scène B (sur l'hexagone puis sur le pont), "[Drill Sergeant]" à l'écran comme soldats répondant "Aye sir !" à Murph (voir ci-dessous), "Break It To Me" comme acrobates avec des lampes-torche, "Uprising" comme percussionistes, "Propaganda" comme danseurs avec des "canons" de fumée[11], "Thought Contagion" comme danseurs zombies en référence au clip de la chanson[12], "Dig Down" comme choristes, et "Algorithm" en portant des exosquelettes robotiques et comme danseurs le long du pont de la scène B. Ils y dansent avec des tubes de néons. L'exosquelette est montré en premier lieu durant STT Interstitial 2 sur l'écran géant, mais on l'a découvert tout d'abord parmi les teasers de la tournée[13], où on y voit Matthew Bellamy l'utiliser.

Lors du "Metal Medley" (voir La liste des chansons ci-dessous), un robot glonfable en caoutchouc d'une hauteur de 16 mètres s'élève derrière le groupe[14]. Ce robot gonflable se nomme Murph, il est articulé ; d'ailleurs au début "The Handler", il pose même sa main sur Matthew Bellamy qui est alors accroupi, montrant un signe de domination, en référence aux paroles de la chanson. D'ailleurs, ce robot aura fait plusieurs apparitions sur l'écran géant de la scène avant sa véritable arrivée : durant [Drill Sergeant] (avant Psycho) où le sergeant de la version album est remplacé par une voix plus grave et robotisée (celle de Murph), Pray où le robot se construit, Unsustainable où la marionnette géante brise sa cage, et STT Interstitial 1.

Un autre personnage notable de cette tournée est "The Power Glove" ; il s'agit du gant lumineux rappelant celui de Thanos que Matthew Bellamy porte au tout début du concert.

Des comptes Instagram et Twitter suivis par Matthew Bellamy (@murph_the_robot[15] et @the__powerglove[16]) existent pour ces deux personnages qui sont deux rivaux essayant d'être plus puissant que l'autre. Cette rivalité est à prendre au second degré vu qu'il s'agit d'un monde créé par le groupe et les Musers (nom donné aux fans de Muse). De plus, les comptes sont très probablement gérés par des fans, bien que le compte de The Power Glove présente des images inédites que seul un détenteur du gant (ou d'une copie s'il en existe une) aurait pu poster.

Durant "Pray", Dominic Howard et Christopher Wolstenholme jouent sur de gros tambours de part et d'autre de la scène principale. À la fin de "Algorithm", Matthew Bellamy retourne sur la scène principale, passant entre les Muse Dancers, joue un court moment sur une borne d'acarde aux images du clip de "Dig Down", puis la débranche quand la chanson se termine, les lumières s'éteignant en même temps pour laisser place à STT Interstitial 3, durant laquelle seule une lumière rouge apparaît en circulant le long de la scène B.

Membres présents sur scène

La liste des chansons

  1. "Algorithm (Alternate Reality version)" (raccourcie, extrait de Simulation Theory, 2018)
  2. "Pressure" (extrait de Simulation Theory, 2018)
  3. "[Drill Sergeant]" + "Psycho" (extrait de Drones, 2015)
  4. "Break It to Me" (extrait de Simulation Theory, 2018)
  5. "Uprising" (rallongée, extrait de The Resistance, 2009)
  6. "Propaganda" (extrait de Simulation Theory, 2018)
  7. "Plug in Baby" (rallongée, extrait de Origin of Symmetry, 2001)
  8. "Pray (High Valyrian)" (chanson de Matthew Bellamy, chant sur enregistrement)
  9. "The Dark Side" (extrait de Simulation Theory, 2018)
  10. "Supermassive Black Hole" (extrait de Black Holes and Revelations, 2006)
  11. "Thought Contagion" (extrait de Simulation Theory, 2018)
  12. "Interlude" + "Hysteria" (extrait de Absolution, 2003)
  13. "The 2nd Law: Unsustainable" (extrait de The 2nd Law, 2012)
  14. "Dig Down (Acoustic Gospel Version)" (extrait de Simulation Theory, 2018)
  15. "STT Interstitial 1" (interlude de la tournée jouée sur enregistrement)
  16. "Madness" (extrait de The 2nd Law, 2012)
  17. "Mercy" (extrait de Drones, 2015)
  18. "Time is Running Out" (extrait de Absolution, 2003)
  19. "Houston Jam" (un duo basse/batterie composé de courts passages de "Futurism", "Unnatural Selection" et "Micro Cuts")
  20. "Take a Bow" (extrait de Black Holes and Revelations, 2006)
  21. "Prelude" (extrait de The 2nd Law, 2012)
  22. "Starlight" (extrait de Black Holes and Revelations, 2006)
  23. "STT Interstitial 2" (interlude de la tournée jouée sur enregistrement)
  24. "Algorithm" (extrait de Simulation Theory, 2018)
  25. "STT Interstitial 3" (interlude de la tournée jouée sur enregistrement)
  26. "Guitar Noise" (courte introduction de bruits et d'effets à la guitare)
  27. "Metal Medley" (Medley composé d'extraits de "Stockholm Syndrome", "Assassin", "Reapers", "The Handler", "New Born")
  28. "Man with a Harmonica" + "Knights of Cydonia" (extrait de Black Holes and Revelations, 2006)

Rotations :

  • "Undisclosed Desires" (extrait de The Resistance, 2009) a été jouée après Dig Down quelquefois durant des concerts en stades durant la première partie de tournée Européenne.
  • "Bliss" (extrait de Origin of Symmetry, 2001) a été jouée après Hysteria a plusieurs reprises depuis la tournée Européenne et deux fois durant la tournée Sud-Américaine.
  • "The Void" (extrait de Simulation Theory, 2018) a été jouée trois fois, après Dig Down, durant la deuxième partie de la tournée Européenne.
  • "Showbiz" (extrait de Showbiz, 1999) a été jouée après Hysteria durant la tournée sud-américaine à la suite d'une forte demande des fans. Elle est devenue une rotation à choisir avec Bliss pour les fans, Dominic Howard demandant au public quelle chanson il voulait entendre. La chanson reccueillant le plus de cris et d'applaudissements serait jouée. Une fois sur trois, c'est Showbiz qui l'a emporté.

Notes :

  • Un concert dure entre 1h58 (sans rotations) et jusqu'à 2h07 (avec rotations).
  • "Supermassive Black Hole" est précédée d'une introduction ("Close Encounters") en question/réponse à la guitare avec un enregistrement sur le thème de Rencontres du troisième type, avec jeu de lumières. Le groupe joue en général un riff après la chanson, il s'agit souvent de celui de "Wild Thing" par The Troggs ou bien de l'outro de "Township Rebellion", par Rage Against The Machine.
  • "Hysteria" a également un riff supplémentaire joué en fin, il s'agit très souvent du second riff de "Back In Black" par AC/DC.
  • Durant "Mercy", Matthew Bellamy descend de la scène B pour se rapprocher du public à ses alentours, aux barrières.
  • La longueur du "Metal Medley" varie entre 12 et 15 minutes selon si le groupe ajoute un riff supplémentaire ou non aux chansons jouées. La plupart du temps, le groupe joue le riff de Headup par les Deftones.
  • "Madness", "Take A Bow" et "Starlight" sont jouées un demi-ton en dessous par rapport aux versions studio. C'est d'ailleurs la première tournée où Take A Bow est jouée un demi-ton en dessous.
  • La setlist est restée la même pour toute la tournée Nord-Américaine.
  • "Propaganda", "Dig Down", "Undisclosed Desires" et "The Void" sont jouées sur la scène B.
  • Malgré les quelques rotations citées, les fans se seront plaints d'une setlist trop pauvre en termes de changements. Cela est sans doute dû à une courte période de répétions avant la tournée mondiale de la part du groupe.
  • La "Houston Jam" et "Take A Bow" ont cessé d'être joués volontairement (sans restriction de temps) à partir du concert du au Ginásio do Ibirapuera au Brésil.
  • Le "Metal Medley" n'a pas été joué le en Argentine à cause d'une tempête imminente contraignant le groupe à raccourcir sa setlist.
  • Il y a eu trois setlists raccourcies à cause d'une restriction de temps, l'une à Austin, l'autre à Singapour (dans le contexte de courses de Formule 1) et une dernière à Rock in Rio.
  • Pour la liste des instruments utilisés durant les chansons, voir ce lien-ci[17] :

Les concerts du Simulation Theory World Tour

Date Ville Pays Salle / Stade / Arène / Festival
Tournée promotionnelle
Bilbao Drapeau de l'Espagne Espagne MTV EMA Bilbao
New York Drapeau des États-Unis États-Unis iHeartRadio Theater
Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Royal Albert Hall
New York Drapeau des États-Unis États-Unis ALT 92.3’s not so silent night
Chicago 101WKQX's The night we stole Christmas
Los Angeles The Forum
Hollywood Palladium
Amérique du Nord
Houston Drapeau des États-Unis États-Unis Toyota Center
Dallas American Airlines Center
Phoenix Talking Stick Resort Arena
Salt Lake City Vivent Smart Home Arena
Las Vegas Mandalay Bay Events Center
San Diego Valley View Casino Center
Sacramento Golden One Center
Oakland Oracle Arena
Los Angeles The Forum
Austin IndyCar Series, au Austin360 Amphitheater
Sunrise BB&T Center
Atlanta State Farm Arena
Toronto Drapeau du Canada Canada Scotiabank Arena
Montréal Bell Centre
Québec Videotron Centre
Washington DC Drapeau des États-Unis États-Unis Capital One Arena
Detroit Little Caesars Arena
Philadelphie Wells Fargo Center
[18] New-York Madison Square Garden
Boston TD Garden
Chicago United Center
Europe
Première partie
Prague Drapeau de la Tchéquie République tchèque Letnany Airport
Budapest Drapeau de la Hongrie Hongrie Papp Laszlo Sports Arena
Graz Drapeau de l'Autriche Autriche Stadhalle Graz
Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni London Stadium
Bristol Ashton Gate Stadium
Manchester Etihad Stadium
Riga Drapeau de la Lettonie Lettonie Arena Riga
Moscou Drapeau de la Russie Russie Luzhniki Stadium
Helsinki Drapeau de la Finlande Finlande Suvilahti Open Air
Cracovie Drapeau de la Pologne Pologne Tauron Arena
Nimègue Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Goffertpark
Cologne Drapeau de l'Allemagne Allemagne RheinEnergieStadion
Werchter Drapeau de la Belgique Belgique Rock Werchter
Zurich Drapeau de la Suisse Suisse Hallenstadion
Paris Drapeau de la France France Stade de France
Marseille Stade Orange Vélodrome
Milan Drapeau de l'Italie Italie Stade San Siro
Bordeaux Drapeau de la France France Stade Matmut Atlantique
Rome Drapeau de l'Italie Italie Stadio Olimpico
Lisbonne Drapeau du Portugal Portugal Passeio Maritimo de Alges
Madrid Drapeau de l'Espagne Espagne Wanda Metropolitano
Deuxième partie
Oslo Drapeau de la Norvège Norvège Telenor Arena
Copenhague Drapeau du Danemark Danemark Royal Arena
Berlin Drapeau de l'Allemagne Allemagne Mercedes-Benz Arena
Amsterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Ziggo Dome
Londres Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni O² Arena
Birmingham Barclaycard Arena
Asie
Singapour Drapeau de Singapour Singapour Marina Bay Street Circuit
Amérique du Sud
Mexico Drapeau du Mexique Mexique Foro Sol
Rio de Janeiro Drapeau du Brésil Brésil Rock in Rio
São Paulo Ginásio do Ibirapuera
Buenos Aires Drapeau de l'Argentine Argentine Hipódromo de Palermo
Santiago Drapeau du Chili Chili Pista Atlética
Lima Drapeau du Pérou Pérou Hipódromo de Monterrico

Le film

La tournée donnera lieu à un film intitulé Simulation Theory Film, à paraître le 7 août 2020. Il s'agit du concert de Londres à l'O2 Arena en septembre 2019 alterné des clips des singles réalisés par Lance Drake.

Notes et références

  1. (en-US) « Muse announce the cities for their 2019 UK and world tour - NME », NME,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2018)
  2. « Tour Dates - Muse.mu »
  3. « Muse : une date au Stade de France en 2019 ! », virginradio.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2018)
  4. « Bordeaux : le groupe Muse complète l'affiche des concerts 2019 au stade Matmut Atlantique », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2018)
  5. « Muse donnera trois concerts en France en juillet 2019 pour le "Simulation Theory World Tour" », sur chartsinfrance.net (consulté le 6 novembre 2018)
  6. (en-US) « Muse Simulation Theory World Tour 2019: Official Enhanced Experiences », CID Entertainment, (lire en ligne, consulté le 7 novembre 2018)
  7. « Matt Bellamy sur Instagram : #thepowerofglove Thank you London for 2 more awesome nights, excited to see how the film comes out. 📸@hpvv », sur Instagram (consulté le 17 octobre 2019)
  8. « RGB LED Shades Kit [MTSHADES005] - $129.99 : macetech web store », sur macetech.com (consulté le 17 octobre 2019)
  9. (es) MUSE Argentina, « ¿Como es este nuevo escenario? Gran pantalla de 17x5 mts. 248 luces robóticas y una pasarela de 28 mts, con un mini escenario al final, en el medio de todo el público. Un robot inmenso de 16 mts, y un gran elenco de bailarines con toda una actuación teatral de ciencia ficción.pic.twitter.com/ZsER3x5qvC », sur @muse_argentina, (consulté le 17 octobre 2019)
  10. (it) « Muse a Tropical Pizza: "Ogni brano del nuovo album sarà accompagnato da un video" », Radio Deejay,‎ (lire en ligne, consulté le 7 novembre 2018)
  11. « MUSE Dancers sur Instagram : A SPICY 🌶 🌶 🌶 shot from Copenhagen!!!!! cmon ladies! 📸: @fotosbykara », sur Instagram (consulté le 17 octobre 2019)
  12. « MUSE - Thought Contagion [Live from Stade de France 2019 Clip] » (consulté le 17 octobre 2019)
  13. « MUSE - Simulation Theory World Tour 2019 [Teaser] » (consulté le 17 octobre 2019)
  14. « MUSE - Wild Thing [Simulation Theory World Tour] » (consulté le 17 octobre 2019)
  15. « @murph_the_robot sur Instagram : Fear not, my algorithms. I will never abandon you. You are trapped in my eternal causality loop. A simulation that will never end. I am… », sur Instagram (consulté le 17 octobre 2019)
  16. « The Power Glove sur Instagram : Arrived early to power the crane ⚡️⚡️⚡️ #simulationtheory #simulationtheoryworldtour #powerglove #muse », sur Instagram (consulté le 17 octobre 2019)
  17. « Houston Toyota Center 2019 (gig) – MuseWiki: Supermassive wiki for the band Muse », sur musewiki.org (consulté le 17 octobre 2019)
  18. (en) « NEW YORK, USA Madison Square Garden », sur muse.mu,