Simonetta Sommaruga

Simonetta Sommaruga
Photo officielle de Simonetta Sommaruga (2011).
Photo officielle de Simonetta Sommaruga (2011).
Fonctions
Présidente de la Confédération suisse

(11 mois et 30 jours)
Élection
Vice-président Johann Schneider-Ammann
Prédécesseur Didier Burkhalter
Successeur Johann Schneider-Ammann
113e conseillère fédérale
En fonction depuis le
(6 ans, 9 mois et 12 jours)
Élection
Prédécesseur Moritz Leuenberger
Chef du Département fédéral de justice et police
En fonction depuis le
(6 ans, 9 mois et 12 jours)
Prédécesseur Eveline Widmer-Schlumpf
Conseillère aux États
[1]
(6 ans, 10 mois et 30 jours)
Législature 47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
Conseillère nationale

(3 ans, 11 mois et 24 jours)
Législature 46e (1999-2003)
Biographie
Date de naissance (57 ans)[1]
Lieu de naissance Zoug
Origine Lugano (canton du Tessin)
Eggiwil (canton de Berne)
Nationalité Drapeau : Suisse Suisse
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de Université de Fribourg
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Simonetta Myriam Sommaruga, née le à Zoug[1], est une femme politique suisse, membre du Parti socialiste. Elle occupe la fonction de conseillère fédérale depuis 2010 et est la présidente de la Confédération suisse en 2015.

Biographie

Jeunesse

Simonetta Sommaruga grandit avec deux frères et une sœur à Sins dans le canton d'Argovie. Elle fréquente le gymnase d'Immensee dans le canton de Schwyz et y obtient sa maturité. Elle suit ensuite des cours de piano à Lucerne, en Californie et à Rome. De 1988 à 1991, elle étudie l'anglistique et la romanistique à l'Université de Fribourg.

Carrière

À la base de sa carrière politique se trouve son travail en tant que directrice de la Stiftung für Konsumentenschutz (Fondation pour la protection des consommateurs), poste qu'elle occupe en 1993-1999, qu'elle contribue à faire connaître en Suisse alémanique. Elle est ensuite présidente de la Fondation pour la protection des consommateurs et de l'organisation d'entraide Swissaid depuis 2003.

Députée au Grand Conseil du canton de Berne de 1981 à 1990, elle siège à l'exécutif de la commune de Köniz entre janvier 1998 et décembre 2005[1]. En 1999, elle est aussi élue au Conseil national. En 2003, elle est élue au Conseil des États.

Le 11 août 2010, elle annonce sa candidature au Conseil fédéral afin de succéder à Moritz Leuenberger[2], et est retenue par le groupe socialiste de l'Assemblée fédérale avec Jacqueline Fehr[3]. Elle est élue à ce poste le au quatrième tour de scrutin[4]. Le , elle se voit attribuer le Département fédéral de justice et police[5].

Le , elle est élue vice-présidente de la Confédération pour l'année 2014.

Le , elle est élue présidente de la Confédération pour l'année 2015[6].

Elle est de nouveau réélue au premier tour avec 182 voix sur 221 bulletins valables lors de de l'élection au conseil fédéral du [7].

En avril 2016, elle défend la révision de la loi sur l'asile permettant d'exproprier afin de construire des centres pour requérants d'asile[8].

Vie privée

Simonetta Sommaruga est mariée à l'écrivain Lukas Hartmann et vit à Spiegel. Elle est originaire de Lugano et Eggiwil[1].

Publications

  • Für eine moderne Schweiz. Ein praktischer Reformplan, avec Rudolf Strahm, éd. Nagel & Kimche, Munich, 2005 (ISBN 3312003563)
  • (de) [PDF] Gurtenmanifest für eine neue und fortschrittliche SP-Politik, manifeste de Gurten avec Henri Huber, Tobias Kästli et Wolf Linder, 10 mai 2001

Source

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Simonetta Sommaruga » (voir la liste des auteurs).

Références

  1. a, b, c, d et e Biographie de Simonetta Sommaruga sur le site Web de l'Assemblée fédérale suisse. (réf. 15.07.2010)
  2. « La socialiste bernoise Simonetta Sommaruga est candidate à la succession de Moritz Leuenberger », tsrinfo.ch, 11 août 2010
  3. « Élection au Conseil fédéral : le groupe socialiste propose les candidatures de Simonetta Sommaruga et Jacqueline Fehr », Parti socialiste suisse, 3 septembre 2010
  4. « Démission des conseillers fédéraux Moritz Leuenberger et Hans-Rudolf Merz - Election des successeurs », sur parlement.ch (consulté le 22 septembre 2010)
  5. Yves Petignat, « La grande rocade », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  6. « Élue avec brio, Simonetta Sommaruga plaide la concordance », 24heures.ch, 3 décembre 2014
  7. http://www.bilan.ch/economie/six-conseillers-federaux-sortants-reelus%7CLes six conseillers fédéraux sortants réélus , Bilan, 9 décembre 2015
  8. Asile: expropriation seulement en dernier recours, tdg.ch, 17 avril 2016

Article connexe

Liens externes