Simon Gutman

Simon Gutman
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Szmul Gutman
Nationalités
Autres informations
Lieu de détention

Szmul Gutman, dit Simon Gutman ( à Varsovie (Pologne) - ), est un Français d'origine polonaise, déporté à l'âge de 18 ans vers Auschwitz par le premier convoi de Juifs de France, survivant et témoin de la Shoah.

Biographie

Szmul Gutman est né le [1] à Varsovie en Pologne[2],[3].

Il arrive en France avec sa famille en 1929. Il a six frères et sœurs. Son père était tailleur. Ils ont un petit logement-atelier dans le 10e arrondissement de Paris. Ses parents travaillent 15 heures par jour[4].

Son père, David Gutman, est né le à Zelechow en Pologne. Ses frères sont : Mordka Gutman, né le à Varsovie. Szrul Gutman, né le à Varsovie, Isaac Gutman, né le dans le 12e arrondissement de Paris. Ses sœurs sont : Chana Gutman, née le à Varsovie, Yvette Gutman[5], née le dans le 14e arrondissement de Paris et Bella Gutman, née le dans le 18e arrondissement de Paris. Leur dernière adresse est au 24 rue Vilin dans le 20e arrondissement de Paris[1]. À noter que dans le même immeuble du 24 rue Vilin, a vécu l'écrivain Georges Perec, de 1936 à 1942, et y est souvent retourné, notamment pour l'écriture de son livre W ou le Souvenir d'enfance.

Déportation

Simon Gutman (âgé de 18 ans) est déporté dans le convoi no 1, en date du , de Drancy/Compiègne vers Auschwitz.

Son frère, Mordka Gutman (âgé de 20 ans), est déporté par le convoi no 4, en date du , de Pithiviers vers Auschwitz.

Son père, David Gutman (âgé de 43 ans), est déporté par le convoi no 12, en date du , du camp de Drancy vers Auschwitz.

Son frère, Szrul Gutman (âgé de 14 ans), et sa sœur, Chana Gutman (âgée de 17 ans), sont déportés par le convoi no 15, en date du , de Beaune-la-Rolande vers Auschwitz.

Son frère, Isaac Gutman (âgé de 9 ans), et sa sœur, Bella Gutman (âgée de 7 ans), sont déportés par le convoi no 23, en date du , du camp de Drancy vers Auschwitz.

Sa sœur, Yvette Gutman (âgée de 15 ans) est déportée par le convoi no 77, en date du , du camp de Drancy vers Auschwitz[1].

Sa mère, Cyma, est déportée au camp d'extermination de Sobibor, probablement avec sa sœur Bella, âgée de 8 ans ().

Simon Gutman reste au camp de Birkenau jusqu'au puis il est transféré vers les camps de Struthof puis d'Hailfingen, de Dautmergen et d'Altshausen en Allemagne[6]. Il s'enfuit lors d'une marche de la mort avec quatre autres déportés, les cinq fuyards, quatre juifs français et un jeune juif polonais de 12 ans, rencontrent le une colonne de la 2e DB près d'Altshausen dans le sud du Bade-Wurtemberg et sont libérés[7].

À son retour en France, il ne retrouve que son père, lui-même rescapé d'Auschwitz Birkenau. Les autres membres de sa famille ont tous été assassinés[6].

Famille

Simon Gutman a un fils Jean-Sylvain Gutman et une fille, Irène Dickstein et deux petites-filles, dont Stéphanie Catan[8]. Il a aujourd'hui[Quand ?] 5 arrières petits enfants.

Mort

Simon Gutman meurt le à l'âge de 97 ans[9].

Documentaire

Notes et références

  1. a b et c Beate Klarsfeld et Serge Klarsfeld, Le Mémorial de la déportation des Juifs de France : Nouvelle édition, mise à jour, avec une liste alphabétique des noms. FFDJF (Fils et Filles des Déportés Juifs de France), .
  2. « Simon Gutman, survivant du premier convoi de juifs de France pour Auschwitz », sur L'Obs, (consulté le 7 octobre 2020).
  3. « Simon Gutman, rescapé du premier convoi français de juifs pour Auschwitz-Birkenau », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne [vidéo], consulté le 7 octobre 2020).
  4. Robert Belleret, « Premier convoi pour Auschwitz », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 7 octobre 2020).
  5. C'est la seule membre de la famille listée dans Klarsfeld, 2012, sous le nom de Gutmann (avec deux « n »).
  6. a et b « Les témoins - Gutman Simon », sur memoiresdesdeportations.org (consulté le 16 juillet 2020).
  7. AFP, « Simon Gutman, survivant du premier convoi de juifs de France pour Auschwitz », sur lepoint.fr, (consulté le 16 juillet 2020).
  8. « VIDEO. Témoignage d'un ancien prisonnier d'Auschwitz », sur francetvinfo.fr, (consulté le 7 octobre 2020).
  9. Ph.L., « Décès de Simon Gutman, rescapé d’Auschwitz », sur leparisien.fr, (consulté le 7 octobre 2020).
  10. « La Rafle dite des notables du  », sur cercleshoah.org, Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah, .

Annexes

Bibliographie

Article connexe