Siméon Niger

Siméon Niger

Siméon Niger ou Suméon dit Niger[1] est mentionné dans les Actes des Apôtres (13, 1) comme l'un « des prophètes et des docteurs » de « l'Église établie à Antioche »[2].

« Il y avait dans l'Église établie à Antioche des prophètes et des docteurs : Barnabé, Syméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manaèn (ou Menahem), ami d'enfance d'Hérode[3] le tétrarque[,] et Saul. Or un jour, tandis qu'ils célébraient le culte du Seigneur et jeûnaient, l'Esprit Saint dit : « Mettez-moi donc à part Barnabé et Saul en vue de l'œuvre à laquelle je les ai appelés. » Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains et les laissèrent à leur mission[4]. »

Son nom Suméon, est juif et transcrit avec la graphie archaïque[1]. Son surnom Niger est latin et signifie « le Noir »[5], qui est habituellement utilisé pour désigner une personne avec un teint foncé et/ou pour désigner un africain[6]. Il semble être un juif romanisé[5]. Il est l'un des soixante-douze ou soixante-dix disciples de Jésus[7].

Notes et références

  1. a et b Marie-Françoise Baslez, Saint Paul, Paris, 2012, éd. Pluriel, p. 483.
  2. Lynn F. Price, Every person in the New Testament, Springville (Utah), éd. Cedarfort, 2002, p. 204.
  3. François Blanchetière, Enquête sur les racines juives du mouvement chrétien, Paris, Cerf, 2001, p. 225.
  4. Nouveau Testament, Actes des Apôtres, 13:1-3.
  5. a et b Marie-Françoise Baslez, Saint Paul, Paris, 2012, éd. Pluriel, p. 480.
  6. (en) Simon J Kistemaker, Acts, Baker Book House, , p. 454
  7. Stéphane Maistre, Les témoins du Christ: histoire de chacun des 72 disciples de J. C., p. 148s.