Sidney Poitier

Sidney Poitier est un acteur et réalisateur américano-bahaméen et un ambassadeur des Bahamas, né le à Miami. Fait chevalier-commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (KBE) en 1974, il est le premier acteur noir et le premier bahaméen à recevoir l'Oscar du meilleur acteur, en 1964, pour Le Lys des champs.

Il occupe la 22e place dans le classement des plus grands acteurs selon l'American Film Institute.

Après avoir été marié à la danseuse Juanita Hardy de 1950 à 1965, il a épousé l'actrice Joanna Shimkus le avec qui il a eu deux filles dont l'actrice Sydney Tamiia Poitier.

Biographie

Le patronyme de Poitier, d'origine française, fut introduit en Angleterre au XIe siècle durant la conquête normande. Huit siècles plus tard, au début des années 1800, un descendant de la lignée Charles Leonard Poitier, s'installe à l'île Cat, aux Bahamas, comme planteur. À son décès en 1834, son épouse hérite de 86 esclaves (39 hommes et 47 femmes), qui portent tous, comme le voulait la coutume, le patronyme leur défunt maître. Parmi eux se trouve l'un des ancêtres de Sidney Poitier[1].

Fils d'un planteur de tomates, Reginald James Poitier, et d'Evelyn Outten, Sidney Poitier naît lors d'un voyage de sa mère à Miami en Floride, dans le quartier de Coconut Grove. Il grandit dans le village de ses parents sur l'île Cat. À l'âge de quinze ans, son père l'envoie tenter sa chance aux États-Unis. Passionné de cinéma, il devient élève du prestigieux Actors Studio, dont il paie les cours en y étant concierge. Il a été nommé pour l'Oscar du meilleur acteur en 1958 pour La Chaîne (The Defiant Ones), avant de remporter cette récompense le pour Le Lys des champs. Il devient ainsi le premier acteur noir à remporter ce prix[2].

Possédant la double nationalité américaine et bahaméenne, il milite pour les droits civiques américains. En 1974, Sidney Poitier a été fait chevalier-commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (KBE), ce qui lui confère le titre et le prédicat de sir (les Bahamas, membre du Commonwealth, était encore une colonie britannique quelques mois auparavant).

En avril 1997, Poitier est nommé ambassadeur des Bahamas au Japon. Il est également ambassadeur des Bahamas auprès de l'UNESCO[3]. Sidney Poitier fait partie des seize personnalités ayant reçu en août 2009, des mains du président Barack Obama, la médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction civile américaine.

Il a joué au cours de sa carrière dans une cinquantaine de films et en a réalisé une dizaine.

Filmographie

Comme acteur

Cinéma

Sidney Poitier lors de la marche pour les droits civiques à Washington en 1963.

Télévision

  • 1991 : Separate But Equal : Thurgood Marshall
  • 1995 : La Croisée des destins : Gypsy Smith
  • 1996 : Un prof en enfer (To Sir, with Love 2) : Mark Thackeray
  • 1997 : Mandela and de Klerk : Nelson Mandela
  • 1998 : David et Lisa (David and Lisa) : Dr Jack Miller
  • 1999 : Free of Eden : Will Cleamons - également producteur
  • 1999 : L'Affaire Noah Dearborn : Noah Dearborn
  • 2001 : The Last Brickmaker in America : Henry Cobb

Documentaire

Comme réalisateur

Distinctions

Sidney Poitier recevant la médaille présidentielle de la Liberté des mains du président des États-Unis Barack Obama en 2009.

Récompenses

Nominations

Voix françaises

et aussi :

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

2007 : The Measure of a Man: A Spiritual Autobiography, autobiographie en anglais (HarperSanFrancisco)

Liens externes