Siam

Cet article court présente un sujet plus développé dans : Thaïlande et Histoire de la Thaïlande.
Royaume de Siam
สยาม th

1350-1939

Drapeau
Drapeau (1855-1916)
Blason
Armoiries (1873-1910)
Description de cette image, également commentée ci-après
Le royaume de Siam à son apogée (fin du XVIIIe siècle).
Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Ayutthaya, Thonburi, Bangkok
Langue Thaï

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Siam est l'ancien nom de la Thaïlande. L'origine n'est pas clairement connue, le mot Siam (thai : สยาม Sayam) pourrait venir du sanskrit Śyāma (श्याम, signifiant « sombre » ou « brun »). Les noms Shan et A-hom semblent être des variantes du même mot. Le roi Mongkut signait : SPPM Mongkut Rex Siamensium.

Le royaume de Siam a été fondé en 1350 par le roi Ramathibodi Ier[1]. Ses capitales successives furent Ayutthaya (1350–1767), Thonburi (1767–1782), puis Bangkok (à partir de 1782). Le pays a pris le nom de Thaïlande en 1939, après la prise du pouvoir par le général Plaek Phibunsongkhram.

Histoire

Le royaume d'Ayutthaya (1350–1767)

Article détaillé : Royaume d'Ayutthaya.

Le royaume de Siam a été fondé en 1350 par un prince thaï qui fonda Ayutthaya et monta sur le trône sous le nom de Ramathibodi Ier. Le Siam combattit à la fois l'Empire khmer, le royaume de Sukhothaï et le royaume du Lanna. En 1431, il conquit la capitale khmère, Angkor. Vers 1430, il absorba complètement le royaume de Sukhothaï[2].

Les Birmans pillèrent Ayutthaya en 1569 et la détruisirent en 1767, mettant fin au royaume d'Ayutthaya. Elle fut reprise par Taksin, mais celui-ci installa sa capitale plus au sud, à Thonburi.

Taksin (1767–1782) et la dynastie Chakri (à partir de 1782)

Après la destruction d'Ayutthaya par les Birmans, un général sino-siamois, Taksin, se fit couronner roi et installa sa capitale à Thonburi. Quand il perdit la raison, un autre général, Chakri prit le pouvoir et se fit finalement couronner roi en 1782, mais il déplaça la capitale à Bangkok.

La couronne resta aux mains de la dynastie Chakri. Mongkut (1851–1868) et Chulalongkorn (1868–1910) modernisèrent le pays. En 1932, un coup d'État instaura un nouveau régime (adoption d'une constitution, limitation du pouvoir de l'aristocratie). Phibun, Premier ministre à partir de 1938, décida l'année suivante de changer le nom du royaume en royaume de Thaïlande.

Notes

  1. Jean Sellier, Atlas des peuples d'Asie méridionale et orientale, La Découverte, Paris, 2008, p. 84.
  2. Jean Sellier, op. cit., p. 84.

Voir aussi

Bibliographie