Siège de l'aéroport de Menagh

Siège de l'aéroport de Menagh
Informations générales
Date -
(1 an et 4 jours)
Lieu Base aérienne de Menagh
Issue Victoire des rebelles
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienne Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre Flag of Jaysh al-Muhajireen wal-Ansar.png Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar
Drapeau de l'État islamique État islamique en Irak et au Levant
Flag of Jabhat al-Nusra.jpg Front al-Nosra
Commandants
• Ali Salim Mahmoud † • Amar al-Dadikhi
• Abou Marwan
Abou Omar al-Chichani
Forces en présence
~ 200 à 300 hommes[1],[2] inconnues
Pertes
~ 100 morts[3],[4] ~ 300 morts[5]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 36° 31′ 19″ nord, 37° 02′ 28″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Siège de l'aéroport de Menagh

Le siège de l'aéroport de Menagh a lieu lors de la guerre civile syrienne. Il dure du au et s'achève par la prise de l'aéroport par les rebelles.

Siège de l'aéroport de Menagh

Sommaire

Déroulement

En juillet 2012, les rebelles ont débuté la bataille d'Alep et se sont emparés de la majeure partie du gouvernorat. La base aérienne de Menagh, située à 30 kilomètres au nord-ouest d'Alep, est la dernière position du régime syrien entre Alep et la frontière turque, c'est aussi la principale base aérienne utilisée par les loyalistes pour bombarder les zones rebelles à Alep. Le 2 août 2012, les forces l'opposition commencent l'attaque de l'aéroport de Menagh, une dizaine de chars de l'Armée syrienne libre bombardent les positions du régime[6],[7].

En janvier 2013, Amar al-Dadikhi, dit « Abou Ibrahim », le chef de la Brigade de la Tempête du Nord, est blessé lors des combats à Menagh. Évacué vers un hôpital en Turquie, il aurait succombé en mars 2013[8],[1],[9]

Le 4 mars 2013, les rebelles pénètrent dans l'aéroport[10]. Le 4 mai, ils en prennent le contrôle de la plus grande partie. Le commandant de la base, le brigadier-général Ali Salim Mahmoud est tué, apparemment par un soldat déserteur[11],[12].

L'assaut décisif est lancé le 5 mai 2013. Les Tchétchènes de Jaych al-Mouhajirine wal-Ansar menés par Abou Omar al-Chichani y jouent un rôle décisif. Deux kamikazes du groupe parviennent à conduire un véhicule blindé jusqu'au centre de commandement de la base et à se faire exploser. Le lendemain, la base tombe entièrement aux mains de rebelles[13],[14],[15]. 70 soldats syriens parviennent à s'échapper de la base et se rendent aux Kurdes des YPG dans le canton d'Afrin[16].

Les pertes

Les combats auraient fait 300 morts dans les rangs rebelles selon le journaliste Robert Fisk, dans un article publié pour The Independent en 2016. Selon lui, après les combats, les YPG auraient également livré au Front al-Nosra des officiers de l'armée syrienne échappés de Menagh, en échange de la libération de prisonniers kurdes. Les officiers syriens auraient ensuite été exécutés par les djihadistes[5].

Début novembre 2016, l'Observatoire syrien des droits de l'homme et le média pro-régime Al-Masdar News indiquent qu'une centaine — plus précisément 94 selon Al-Masdar News — de corps de soldats syriens tués dans l'aéroport de Menagh sont remis aux autorités de Damas par les Forces démocratiques syriennes après que ces dernières se soient emparées de l'aéroport le 10 février 2016[3],[4].

Bibliographie

  • Michael Weiss et Hassan Hassan (trad. Anne Giudicelli), EI ; au cœur de l'armée de la terreur : État islamique, Hugo Doc, . 

Notes et références

  1. a et b C. J. Chivers, The Battle for Syria’s Minakh Air Base, The New York Times, 30 janvier 2013.
  2. C. J. Chivers, Battlefield Update: The Fight for Isolated Government Outposts in Northern Syria, The New York Times, 15 mai 2013.
  3. a et b Regime forces are transporting 100 corpses from Menegh military airport to Damascus, OSDH, 9 novembre 2016.
  4. a et b Izat Charkatli, Corpses of fallen soldiers from Minnigh Airbase retrieved after 3 years, Al-Masdar News, 8 novembre 2016.
  5. a et b Robert Fisk, Syria civil war: State-of-the-art technology gives President Assad’s army the edge, The Independent, 26 février 2016.
  6. Plusieurs chars rebelles ont pilonné l'aéroport syrien de Menagh, toujours assiégé, RFI, 3 août 2012.
  7. Syrie : les rebelles bombardent l'aéroport militaire d'Alep, Le Monde avec AFP et Reuters, 2 août 2012.
  8. Chris Looney, The Northern Storm Brigade: It’s History, Current Status, and Why It Matters By Chris Looney, Syria Comment, 18 mars 2014.
  9. Josh Rogin, Who Was That With McCain? Not Syrian Kidnappers, NGOs Say, The Daily Beast, 31 mai 2013.
  10. Syrie: une victoire pour les rebelles avec la prise d'une capitale provinciale, AFP, 4 mars 2013.
  11. Christophe Ayad, L'intervention israélienne affaiblit Damas militairement mais pas politiquement, Le Monde, 6 mai 2013.
  12. Syrian rebels enter northern air base, AP, 5 mai 2013.
  13. Michael Weiss et Hassan Hassan, EI ; au cœur de l'armée de la terreur, p. 182-185.
  14. Syrie : les rebelles reprennent une base aérienne stratégique à Alep, Le Monde avec AFP, 6 août 2013.
  15. Syrian rebels capture military airport near Turkey, Reuters, 5 août 2013.
  16. Syrian troops kill more than 60 rebels in latest blow to opposition fighters, AP, 7 août 2013.