Siège de Nobl et Zahraa

Siège de Nobl et Zahraa
Description de cette image, également commentée ci-après
Miliciens du Fawj al-Imam al-Hujja à Nobl et Zahraa, le 3 février 2016.
Informations générales
Date -
(3 ans, 6 mois et 15 jours)
Lieu Nobl et Zahraa
Issue Victoire des loyalistes
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienne
InfoboxHez.PNGHezbollah
Brigade Abou al-Fadl al-Abbas
Junud al-Mahdi
Fawj al-Imam al-Hujja
Flag of Jabhat al-Nusra.jpg Front al-Nosra
Flag of Ahrar ash-Sham.svg Ahrar al-Cham
Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre
Emblem of the Ansar al-Deen Front.svg Front Ansar Dine
Flag of katibat al tawhid wal jihad.png Katiba al-Tawhid wal-Jihad
Forces en présence
3 000 à 5 000 hommes[1],[2] inconnues
Pertes
~ 500 morts[3] inconnues
Civils : ~ 500 morts[3]

Guerre civile syrienne

Coordonnées 36° 22′ 32″ nord, 36° 59′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
Siège de Nobl et Zahraa

Le siège de Nobl et Zahraa a eu lieu pendant la guerre civile syrienne. Il débute le , lorsque les deux petites villes de Nobl et de Zahraa, dont les populations sont à majorité chiite, commencent à être encerclées par les rebelles. L'encerclement n'est cependant pas complet, les positions à l'ouest étant tenues par les Kurdes des YPG. Le siège s'achève le , lorsque l'armée syrienne et les milices chiites appuyées par l'Iran et la Russie parviennent à percer les lignes rebelles à l'est et à faire leur jonction avec les assiégés.

Déroulement

Point de contrôle à Nobl et Zahraa tenue par des miliciens du Hezbollah, le 3 février 2016.

Les deux villages sont principalement défendus par les paramilitaires des Forces de défense nationale, le Hezbollah[4] et deux milices chiites affiliées au Hezbollah qui sont formées spécifiquement à Nobl et Zahraa : Junud al-Mahdi, fondée en 2012, et Fawj al-Imam al-Hujja formé plus tardivement probablement en janvier 2016[5].

Le 2 mai 2014, le siège de Homs prend fin. Les rebelles capitulent sous condition, en échange du droit au défenseur de repartir libres. Les rebelles s'engagent à laisser passer une aide humanitaire et des vivres dans les localités chiites de Nobl et Zahraa. Le 7 mai 2014, le convoi d'approvisionnement se rend à Nobl et Zahraa, mais il est contraint de faire demi-tour à cause de l'intervention de combattants du Front al-Nosra. Finalement le 9, l'approvisionnement arrive dans les deux localités chiites[6],[7],[8].

Le 23 novembre 2014, les rebelles lancent une offensive contre les deux villages. Selon l'OSDH ; « Il s'agit de l'attaque la plus violente contre ces deux villages depuis le début de leur siège ». Les rebelles avancent depuis les villages de Mayir, Bayanoun et Tamoura, soutenus par huit chars et des pièces d'artillerie. Huit ou dix rebelles sont tués le premier jour, deux faits prisonniers, tandis que les habitants de Zahraa font état d'au moins deux civils tués et 19 blessés[4],[9],[10],[11]. Le 29, un kamikaze du Front al-Nosra se fait exploser à Zahraa tandis que les hélicoptères du régimes larguent deux barils[12]. Le 30, un chef du Front al-Nosra est tué[13].

Miliciens acclamés par des habitants de Nobl et de Zahraa, le 3 février 2016.

La nuit du 8 au 9 janvier 2015, le Front al-Nosra et les rebelles lancent un assaut sur Nobl et Zahraa. Soutenus par sept chars, ils parviennent à s'emparer de quelques rues au sud de Zahraa et de quelques bâtiments à Nobl. Cependant, les Forces de défense nationale contre-attaquent et repoussent les assaillants hors des deux villages[14],[15]. Selon l'OSDH, le combat a fait au moins 25 morts, dont 11 loyalistes et 14 rebelles. Les assaillants perdent également trois chars[16],[17],[18].

Le 8 mars, des échanges de prisonniers s'effectuent sous la médiation des Kurdes des YPG[19]. Le 6 avril, à la suite d'une nouvelle médiation des Kurdes, les rebelles relâchent 10 femmes et 15 enfants de Nobl et Zahraa contre un de leurs chefs, nommé Youssef Zaw’ah[20].

Le 18 avril, les miliciens reprennent la zone d'al-Ma’amel, au sud de Zahraa, prise en février par les rebelles. On compte au moins douze morts parmi les miliciens des Forces de défense nationale[21],[22].

Le , une offensive est lancée au nord d'Alep par 10 000 hommes de l'armée syrienne, des Forces de défense nationale, du Hezbollah libanais, des Brigades Badr, des Kataeb Hezbollah, du Harakat Hezbollah al-Nujaba, de la Brigade des Fatimides, de la Force Al-Qods et d'unités de l'armée iranienne, appuyés par les spetsnaz et l'aviation russe[23],[24],[25]. Le 3 février, les assiégés font une sortie et les loyalistes font leur jonction à Maaraset al-Khan[26]. Le siège est alors brisé à Nobl et Zahraa, et les renforts accueillis par une foule en liesse[27]. Avec cette avancée, les loyalistes coupent par la même occasion la route d'approvisionnement des rebelles au nord d'Alep et remportent une grande victoire stratégique dans la province[28]. L'offensive fait des centaines de morts dans les deux camps[28],[29], dont 24 soldats de l'armée iranienne et 3 miliciens afghans[25].

Voir aussi

Liens externes

Voir aussi

Cartes des combats

  • Carte des combats au 23 novembre 2014 réalisée par Agathocle de Syracuse.
  • Carte des combats au 9 janvier 2015 réalisée par Agathocle de Syracuse

Notes et références

  1. Leith Fadel, Aleppo: Al-Nusra Front Suffers an Embarrassing Defeat at Al-Zahra and Nubl, Al-Masdar News, 15 janvier 2015.
  2. Syrie: le régime progresse vers deux villes assiégées près d'Alep, RFI, 3 février 2016.
  3. a et b Robert Fisk, Syria civil war: The untold story of the siege of two small Shia villages - and how the world turned a blind eye, The Independent, 22 février 2016.
  4. a et b Syrie: offensive rebelle contre deux villages chiites, AFP, 23 novembre 2014.
  5. Aymenn Jawad Al-Tamimi, Syrian Hezbollah Militias of Nubl and Zahara’, Syria Comment, 15 août 2016.
  6. Syrie : l'armée entre dans Homs pour la première fois depuis plus de deux ans, AFP, 9 mai 2014.
  7. Dominic Evans, Les insurgés syriens évacuent Homs, libèrent des détenus à Alep, Reuters, 7 mai 2014.
  8. Cécile Hennion, En Syrie, la chute du dernier carré rebelle d’Homs, Le Monde, 8 mai 2014.
  9. Syrie: les Kurdes avancent dans Kobané, AFP, 24 novembre 2014.
  10. Violent clashes continue around Nubol and al-Zahraa, Photos, OSDH, 23 novembre 2014.
  11. Jabhat al-Nusra and Islamic battalions take control on al-Ma’amel area in advances of their massive attack, OSDH, 23 novembre 2014.
  12. Al- Nusra Front and the Islamic battalions take control over the strategic hill of Agoub in Aleppo, OSDH, 29 novembre 2014.
  13. A leader in Jabhat al-Nusra killed during clashes around Nubol and al-Zahraa, OSDH, 30 novembre 2014.
  14. Combats autour de deux localités chiites en Syrie, Le Monde avec Reuters, 9 janvier 2015.
  15. Oliver Holmes et Jean-Stéphane Brosse, Syrie-Deux villages chiites attaqués par Al Nosra au nord d'Alep, Reuters, 9 janvier 2015.
  16. 11 NDF killed in Nubol and al-Zahraa towns, OSDH, 9 janvier 2015.
  17. Syrie: un assaut d'al-Qaïda repoussé (ONG), Le Figaro avec AFP, 9 janvier 2015.
  18. Al- Nusra Front and Islamic factions can enter the two towns of Nobbol and al-Zahraa for the first time, OSDH, 18 janvier 2015.
  19. An operation of exchange of prisoners takes place by Kurdish mediation, OSDH, 18 mars 2015.
  20. In a Kurdish mediation, 10 children and 15 women from the two towns of Nobbol and al- Zahraa are released for a leader in an Islamic army, OSDH, 6 avril 2015.
  21. 23 members of the regime forces and allied militiamen killed in Aleppo and Hama, OSDH, 18 avril 2015.
  22. 6 members of NDF and the local militaimen killed during retaking al- Ma’amel area, OSDH, 18 avril 2015.
  23. Georges Malbrunot, Les troupes syriennes progressent vers Alep, Le Figaro, 4 février 2016.
  24. Tom Batchelor, Russian 'SPETSNAZ' commandos on the ground in Syria to crush ISIS as 70,000 refugees flee, Express, 5 février 2016.
  25. a et b Offensive du régime à Alep: le soutien clé de Moscou et des milices étrangères, AFP, 8 février 2016.
  26. [vidéo] SYRIE - Damas poursuit ses objectifs et son armée avance dans le nord d’Alep, France 24, 3 février 2016.
  27. Le régime marque des points militaires en Syrie, les discussions de paix au point mort à Genève, AFP, 3 février 2016.
  28. a et b Syrie: les rebelles d'Alep menacés d'être totalement assiégés, AFP, 4 février 2016.
  29. En Syrie, "les rebelles battent en retraite partout", OLJ avec AFP, 5 février 2016.