Siège de Luxembourg (1684)

Siège de Luxembourg (1684)
Description de l'image Belagerung Luxemburg 1684.jpg.
Informations générales
Date 28 avril - 3 juin 1684
Lieu Luxembourg
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau du royaume de France Royaume de FranceDrapeau de l'Espagne Monarchie espagnole
Commandants
François de Créquy
Sébastien Le Prestre de Vauban
Ernest Alexandre Dominique d’Arenberg, Prince de Chimay
Forces en présence
20 000 hommes
7 000 chevaux
82 canons
21 mortiers
2 600 fantassins
600 cavaliers
+ milice bourgeoise

Guerre des Réunions

Batailles

Strasbourg · Courtrai · Dixmude · Luxembourg · Gênes

Le siège de Luxembourg mené par les armées françaises de Louis XIV en 1684 qui menait alors sa politique des Réunions.

Historique

Dans le cadre de la politique des Réunions du roi Louis XIV, Luxembourg fut revendiquée par la Couronne de France déclenchant la guerre des Réunions. Les armées françaises mirent le siège devant la ville en décembre 1683.

À partir du 28 avril 1684, Vauban dirigea les assauts sous les ordres du maréchal de Créquy et la ville tomba le 4 juin 1684[1].

Conséquences

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

Références

  1. Gérard Folio, « La citadelle et la place de Saint-Jean-Pied-de-Port, de la Renaissance à l’Époque Contemporaine », in Cahier du Centre d’études d’histoire de la défense no 25 Histoire de la fortification, 2005 (ISBN 2-11-094732-2), En ligne « http://www.cehd.sga.defense.gouv.fr/IMG/pdf/cahier25_T1.pdf »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?) (consulté le 21 septembre 2013), consulté le 3 mars 2007, p. 40