Siège de Khost

Siège de Khost
Siège de Khost
Informations générales
Date 1980 -
Lieu Khost, Province de Khost , Afghanistan
Issue Victoire des moudjahidines
Belligérants
Drapeau de l'Afghanistan République démocratique d'Afghanistan
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Flag of Hezbi Islami Gulbuddin.svg Hezb-e-Islami Gulbuddin
Logo of Hezb-e Islami Khalis.svg Hezb-e Islami Khalid
Harakat-e enqetab-e Islami
Commandants
Drapeau de l'Afghanistan Mohammed Rafie 
Drapeau de l'Afghanistan Abdul Qadir Dagarwal 
Drapeau de l'Afghanistan Shahnawaz Tanai 
Drapeau de l'Afghanistan Mohammad Aslam Watanjar
Drapeau de l'Afghanistan Abdul Rashid Dostum
Drapeau de l'Afghanistan Nazar Mohammed
Drapeau de l'Afghanistan Mohammed Asif Delawar
Flag of Hezbi Islami Gulbuddin.svg Gulbuddin Hekmatyar
Logo of Hezb-e Islami Khalis.svg Jalaluddin Haqqani
Mohammad Nabi Mohammadi 

Guerre d'Afghanistan

Coordonnées 33° 19′ 59″ nord, 69° 55′ 01″ est

Géolocalisation sur la carte : Afghanistan

(Voir situation sur carte : Afghanistan)
Siège de Khost

Le siège de Khost est un siège de la guerre d'Afghanistan et de la subséquente guerre civile d'Afghanistan qui dura plus de onze ans. La piste d'atterrissage de 3 km de la ville servit de base aux forces soviétiques pour leurs opérations héliportées.

L'opération Magistral est lancée fin 1987 pour soulager la ville, les premiers convois atteignent Khost fin décembre 1987. Lorsque la majeure partie des forces soviétiques se retire, les moudjahidines assiègent de nouveau la ville comme ils l'ont fait depuis 1981.

À la suite de la création du commandement de la choura qui unifia l'unité islamique des moudjahidines d'Afghanistan , un assaut coordonné fut mené pour capturer Khost. Selon l'envoyé spécial Peter Tomsen, celui-ci fut en réalité plus une opération de l'Inter-Services Intelligence (ISI) que des moudjahidines[1]. Des forces du Hezb-e-Islami Gulbuddin de Gulbuddin Hekmatyar, de Jalaluddin Haqqani et des tribus Ahmadzai locales menées par Mohammad Nabi Mohammadi  y prirent part conjointement. Les Ahmadzai furent capables de mener l'assaut après que Hezb-e Islam et Haqqania subirent des revers et capturent finalement la ville en négociant la reddition de la garnison, résultant en leur victoire le 11 avril 1991[1].

Références

  1. a et b Tomsen 2011

Bibliographie

  • (en) John Greenwald et Mohammed Aftab, « Afghanistan Fighting for the Road to Khost », Time, vol. 131, no 2,‎ (lire en ligne)
  • Christophe de Ponfilly, Massoud l'Afghan, Éditions du Félin, , 297 p. (ISBN 2-86645316-6 et 978-2866453169, présentation en ligne)
  • (en) Peter Tomsen, The Wars of Afghanistan : Messianic Terrorism, Tribal Conflicts, and the Failures of Great Powers, PublicAffairs, , 704 p. (ISBN 1-58648763-9 et 978-1586487638, présentation en ligne, lire en ligne)
  • (en) Mohammad Yousaf et Mark Adkin, The bear trap : Afghanistan's untold story, Leo Cooper, , 243 p. (ISBN 0-85052267-6 et 978-0850522679, présentation en ligne)