Siècle d'or valencien

(Redirigé depuis Siècle d'or catalan)

Au XVe siècle, la Couronne d’Aragon (composée du Comté de Barcelone, du Royaume de Valence et du Royaume d'Aragon proprement dit) brille de tout son éclat, et son fleuron en est le Royaume de Valence, qui lui offre un siècle d’or littéraire, à telle enseigne qu'il n'est pas erroné d'appeler ainsi cette période.

Présentation

Llotja (Bourse) de Valence, symbole du siècle d'or

Après quelques années d’instabilité consécutives à une crise successorale, le pays se lance dans une politique extérieure agressive avec l’avènement d’une dynastie castillane issue du Compromis de Caspe (Casp) (1412) et le règne d’Alphonse le Magnanime (1416-1458) qui conquiert le Royaume de Naples. Mais cet élan est quelque peu contrarié sous son frère et successeur Jean II (1458-1479), qui, pour des questions dynastiques, doit s’opposer à son propre fils, Charles de Viana, et se trouve également confronté à une guerre civile en Catalogne stricte. Toutefois ces problèmes n’ont aucune répercussion néfaste à Valence, bien au contraire, car les capitaux barcelonais qui fuient l’insécurité de la ville comtale viennent se réinvestir plus au sud. Tout n’est pas parfait, bien sûr — menace de disette, peste endémique, crises confessionnelles à l’occasion —, mais rien vraiment que l’on ne connaisse sous d’autres cieux ; rien en tout cas qui nuise à l’éclosion des lettres valencianes, qui a produit des écrivains :

pour ne citer que les plus grands. Ce siècle, à la charnière entre Moyen Âge et Renaissance, est vivifié par ses rapports étroits avec les Italiens : Alphonse V le Magnanime s’installe à Naples où il tient une cour brillante jusqu’à sa mort en 1458. Son fils Ferdinand lui succède à Naples avec le même éclat.

Bibliographie (en français)

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes